FAQ sur le programme de mentorat Martin / CPA Canada

Voici des réponses à vos questions sur le programme de mentorat Martin / CPA Canada.

Depuis quand ce programme existe-t-il et quelles organisations en sont à l’origine? 

Le programme de mentorat Martin / CPA Canada a été lancé en 2008. CPA Canada et l’Initiative de la famille Martin le parrainent ensemble. CPA Canada a établi des partenariats de mentorat avec des cabinets comptables et avec le gouvernement fédéral, et a élargi le programme afin d’y intégrer d’autres employeurs. Pour en savoir plus, consultez la page À propos du programme de mentorat Martin / CPA Canada.

Où ce programme est-il offert? 

Actuellement, plus de 125 élèves provenant de 26 écoles secondaires dans 7 provinces (Colombie‑Britannique, Alberta, Saskatchewan, Manitoba, Ontario, Québec et Nouvelle‑Écosse) participent au programme, qui ne cesse de prendre de l’ampleur. 

En quoi consiste le rôle d’un mentor? 

Un mentor est un conseiller chevronné et digne de confiance. Le mentorat est centré sur le développement d’une relation à long terme. Dans la tradition autochtone, les anciens transmettent leurs savoirs et leur sagesse aux plus jeunes. Lorsque le mentor parvient à établir de bons rapports, la relation de mentorat s’épanouit et profite grandement aux élèves comme aux mentors. 

Quel est le processus de sélection des mentors? 

Nos mentors sont des comptables professionnels agréés et d’autres professionnels du milieu des affaires. Les mentors sont invités à participer au programme par leur employeur en raison de leurs excellentes compétences personnelles et professionnelles. 

Quel est le processus de sélection des élèves? 

Habituellement, les enseignants sélectionnent les élèves alors qu’ils sont en 9e année (3e année du secondaire) et le mentorat s’amorce lorsqu’ils entrent en 10e année (4e année du secondaire). Des élèves de 11e et 12e année (5e année du secondaire et 1re année du collégial), et au-delà, peuvent aussi participer au programme. Il s’agit d’élèves dotés de bonnes capacités d’apprentissage et d’un bon potentiel de réussite à l’université ou dans d’autres types d’études postsecondaires. 

Quels sont les avantages du programme pour les élèves? 

Les élèves peuvent accroître leur confiance en soi, apprendre à reconnaître la valeur des études et découvrir les choix de carrière qui s’offrent à eux. Aussi, le programme les motive souvent à participer davantage aux activités scolaires et aux tâches en classe en plus d’améliorer leurs relations avec les autres élèves, les enseignants et les membres de leur famille. 

Quels sont les avantages du programme pour les écoles?

Le programme permet aux écoles d’améliorer la persévérance scolaire et la performance des élèves autochtones, de même que leur taux de diplomation. Il les aide aussi à créer des liens plus étroits avec des cabinets comptables et d’autres employeurs de leur région.

Quels sont les avantages du programme pour les mentors? 

Les mentors ont une incidence positive en aidant les autres, ils apprennent à connaître d’autres cultures et les difficultés auxquelles celles-ci se heurtent, et ils atteignent des objectifs personnels et professionnels grâce au bénévolat. 

Quel est le rôle de l’école?  

L’école joue un rôle pivot en facilitant l’exécution du programme, notamment en demandant aux enseignants de sélectionner des élèves prometteurs, en coordonnant les autorisations des parents, en prévoyant des locaux pour les rencontres de mentorat, en communiquant régulièrement avec les mentors afin de favoriser une relation de mentorat positive, et en participant à l’évaluation du programme. Apprenez-en plus sur les responsabilités de l’école

Quel est le rôle des parents  

L’appui et les encouragements des parents sont indispensables à la réussite de la démarche de mentorat. Les parents peuvent s’intéresser aux activités de mentorat, et aussi encourager leur enfant à participer aux rencontres avec son mentor et l’inciter à demeurer dans le programme.  

Quelle est la durée du mentorat?

Mentors et élèves se rencontrent régulièrement durant l’année scolaire, qui dure de six à huit mois. Idéalement, la relation est maintenue tout au long des études secondaires.

À quel genre d’activités les élèves participent-ils avec leurs mentors?  

Les activités visent principalement à guider les élèves afin qu’ils apprécient davantage la valeur des études, qu’ils explorent les choix de carrière possibles et qu’ils fassent le lien entre les apprentissages en classe et le milieu de travail. Il peut s’agir, entre autres, de participer à une activité communautaire en y jouant un rôle de leader, de prendre part à des discussions sur les compétences pratiques, de visiter un établissement d’enseignement postsecondaire afin d’explorer les possibilités d’éducation futures, de discuter des responsabilités professionnelles en milieu de travail, et de faire du réseautage afin de s’exercer à démontrer de bonnes aptitudes en communication. 

Où les mentors et élèves se rencontrent-ils pour faire des activités? 

Les politiques de l’école établissent les paramètres à respecter quant au lieu, au moment et à la fréquence des rencontres entre mentors et élèves. Les rencontres mentors-élèves ont lieu principalement à l’école, mais les activités peuvent aussi comprendre des sorties dans des lieux de travail ou des établissements d’enseignement postsecondaire. Certains programmes intègrent aussi des rencontres individuelles entre le mentor et l’élève, généralement une fois par mois, et toujours dans le strict respect des politiques de l’école. Les parents et l’enseignant responsable doivent être informés de toute rencontre tenue à l’extérieur de l’école, par exemple, pour participer à une activité communautaire ou pour visiter une entreprise, une université ou un collège de la région. 

Quels sont les codes de conduite, d’éthique ou autres à respecter? 

Les mentors doivent suivre les codes de conduite et d’éthique mis en place par les écoles pour leurs enseignants. En général : 

  • le bon sens doit prévaloir, et aucun comportement ni aucune activité entreprise avec un élève ne doit encourager ou faciliter une relation personnelle inappropriée 
  • les rencontres individuelles doivent avoir lieu dans un environnement adéquat, jamais dans des lieux privés ou isolés 
  • un mentor ne doit jamais inviter d’élèves à son domicile ni donner de cadeaux personnels 
  • le mentor doit déclarer tout contact avec les élèves en suivant la procédure de l’école prévue à cet effet, et avertir les parents et l’enseignant responsable de toute rencontre se tenant à l’extérieur de l’école 

Quelles sont les lignes directrices relatives à l’utilisation des médias sociaux pour communiquer avec les élèves? 

Les politiques de l’école concernant l’utilisation des médias sociaux et des communications électroniques applicables aux enseignants s’appliquent aussi aux mentors. 

Des questions? Veuillez communiquer avec nous par courriel.