Renégociation de l’ALENA : Quelle incidence pour le Canada?

En tant que principal partenaire commercial des États-Unis, le Canada pourrait être le plus lourdement pénalisé par un nouvel ALENA. Voyez comment vous pouvez aider votre entreprise à comprendre la nature des changements possibles en découvrant les enjeux des renégociations de l’accord.

L’administration des États-Unis crée des remous en réévaluant les dispositions de l’Accord de libre-échange nord-américain (ALENA), conclu avec le Canada et le Mexique. Les changements envisagés pourraient avoir des répercussions considérables sur l’économie mondiale et, partant, sur les entreprises canadiennes et l’avenir des échanges commerciaux. En effet, la politique américaine opère un virage protectionniste, axé sur l’imposition de tarifs et de quotas.

MODERNISATION DE L’ALENA : DÉFIS ET POSSIBILITÉS

Premier partenaire commercial des États-Unis, le Canada pourrait être frappé de plein fouet par une modification de l’ALENA. Les négociations en cours portent principalement sur des questions comme les règles d’origine, la gestion de l’offre et le règlement des différends, ainsi que sur les dispositions relatives aux droits de propriété intellectuelle et au développement de l’économie numérique.

Les modifications s’accompagnent à la fois de désavantages et de nouvelles possibilités, dans un contexte où les priorités des trois pays évoluent et s’entrechoquent. Le Canada et les États-Unis ne s’entendent pas sur un certain nombre de questions qui seront touchées par la modernisation de l’accord, notamment la question de l’élargissement de l’accès aux visas professionnels et celle de la nécessité de lois du travail plus équitables.

L’évolution de l’ALENA aura des répercussions directes sur les entreprises canadiennes ainsi que sur l’économie et les politiques du pays. À l’heure actuelle, les intérêts du Canada s’articulent principalement autour des éléments suivants :

  • création d’emplois : générer des emplois bien rémunérés, avec mobilité géographique accrue;
  • libre-échange : préserver le chapitre 19 pour le règlement des différends relatifs aux tarifs sur les importations et les exportations;
  • environnement : prioriser les mesures d’adaptation aux changements climatiques et l’innovation en matière d’énergie;
  • investissements : maintenir et stimuler l’activité économique en Amérique du Nord.

En tant que CPA, vous devez impérativement comprendre l’évolution du contexte économique nord-américain et prendre des décisions stratégiques judicieuses pour votre cabinet.

Le succès économique de l’ALENA reposant sur des avantages réciproques, le compromis est fondamental. Soucieux de démontrer son adhésion à ce principe, le gouvernement canadien insiste pour que ses négociateurs gardent le cap sur la poursuite des négociations et sur une collaboration utile. «Nous nous emploierons de bonne foi et avec respect à améliorer l’ALENA afin qu’il serve les intérêts des Canadiens ainsi que ceux de nos amis américains et mexicains», a déclaré le premier ministre Justin Trudeau.

UN NOUVEAU CADRE COMMERCIAL POUR L’AMÉRIQUE DU NORD

Selon le secteur d’activité, certaines priorités établies par le Canada pourraient avoir plus de poids que d’autres. Quoi qu’il en soit, les modifications retenues définiront un nouveau cadre financier et logistique. Ce cadre comprend de nouvelles possibilités en matière de concurrence et de coopération commerciales qui émergent dans le sillage de l’ALENA, comme l’Accord économique et commercial global (AECG) entre le Canada et l’Union européenne et le Partenariat transpacifique (TPP).

Il est bien établi que la libre circulation des travailleurs qualifiés et des produits revêt une grande importance pour tous les signataires de l’ALENA. De plus, pour de nombreuses organisations faisant des affaires en Amérique du Nord, le bénéfice et la performance découlent directement d’opérations transfrontalières harmonieuses et d’une coopération utile entre le Canada et les États-Unis.

Pour servir les entreprises, les CPA doivent faire preuve d’innovation dans la gestion du changement. Ils doivent aussi être des leaders qui analysent les informations cruciales et présentent des moyens d’optimiser les conséquences de la renégociation de l’ALENA – que ce soit en mettant à profit leur compréhension des marchés financiers, en prenant des mesures de réduction des risques liés à la cybersécurité ou en aidant les propriétaires de petites entreprises à adopter un plan pour l’avenir.

Soyez au fait des actualités de l’ALENA – leadership intellectuel, modifications législatives, répercussions sur la scène mondiale – grâce à un colloque conçu pour les dirigeants de niveau intermédiaire à supérieur en affaires et en comptabilité :

Colloque Faire des affaires en Amérique du Nord (en anglais)
Colloque en personne | Chicago | 14 heures de PPC
Présenté par l’AICPA, CPA Canada et l’Instituto Mexicano de Contadores Públicos