Optimiser le projet de l’année 3 du Cours fondamental d’impôt de CPA Canada

Comment tirer le plus grand profit du projet de l’année 3 du Cours fondamental d’impôt de CPA Canada? Nous avons posé la question à quelques-uns des étudiants ayant obtenu les meilleurs résultats.

Le projet de l’année 3 du Cours fondamental d’impôt réunit les étudiants autour d’un travail faisant appel à l’application des compétences acquises au cours des deux premières années du programme afin d’élaborer et de résoudre une étude de cas détaillée. Certains diplômés ont réalisé un projet de qualité exceptionnelle, et voici ce que quelques-uns d’entre eux avaient à dire sur ce qu’ils ont retiré de l’expérience.

Nouer des relations et s’amuser

De toute évidence, les étudiants adorent le projet de l’année 3 pour plusieurs raisons. D’abord, c’est un excellent moyen de prendre contact et de réseauter avec des étudiants de tout le pays, aux parcours divers. Scott McCamis, diplômé du Cours fondamental d’impôt et aujourd’hui avocat chez Moodys Gartner Tax Law LLP, a trouvé que la collaboration avec les membres de son groupe avait été facile malgré la distance géographique. «Nous nous trouvions dans deux provinces différentes et n’avions aucun problème à travailler à distance par téléphone ou par courriel».

D’autres ont aimé la formule de l’étude de cas pour le projet à réaliser et le large éventail de sujets fiscaux à y intégrer. Karl Mikelsons, qui est maintenant conseiller fiscal à General Mills, a indiqué que l’étendue des sujets fiscaux couverts par le projet «révélait clairement que les questions fiscales sont souvent connexes et demandent beaucoup de réflexion, de planification et de discussions pour pouvoir être résolues de manière satisfaisante».

Cerise sur le gâteau : de l’avis de plusieurs diplômés, le cours est amusant! Comme on demande aux étudiants de rendre l’étude de cas attrayante, la créativité est la bienvenue! Cette année, par exemple, un groupe a élaboré son étude de cas à partir des personnages et des situations d’une sitcom populaire.

Le rôle essentiel des relations

Beaucoup d’anciens étudiants du Cours fondamental d’impôt font la même remarque : au-delà des compétences techniques, c’est la qualité du travail en équipe et du réseautage qui permet de mener à bien le projet de l’année 3, et de tirer parti du programme au maximum. Selon Ilia Korkh, maintenant avocat chez EY Cabinet d’avocats s.r.l./S.E.N.C.R.L., les relations que l’on noue avec d’autres fiscalistes et «la compréhension que l’on acquiert à partir de l’expérience des personnes travaillant dans des postes divers du domaine» constituent les plus gros avantages du projet de l’année 3, et du cours dans son ensemble. Du même avis, Scott McCamis indique que, mise à part l’acquisition de compétences techniques, l’un des points marquants du programme est le «travail avec d’autres professionnels, en particulier lorsque les forces et les façons de voir de chaque membre du groupe viennent enrichir l’analyse du cas».

Les conseils pour réussir

Des conseils pour les étudiants, les diplômés en ont à revendre. Mais s’il y a un conseil qu’ils jugent essentiel pour réaliser un projet de troisième année exceptionnel, c’est celui-ci : communiquer efficacement. Membre du groupe de troisième année arrivé en tête, Karl Mikelsons conseille aux futurs étudiants d’«indiquer clairement la quantité de travail qu’ils prévoient pouvoir consacrer au projet dès qu’ils commencent à former leur groupe. Et de veiller à tenir leurs employeurs, les membres de leur famille et leurs amis au courant de l’investissement de temps requis pour réaliser le projet».

Ilia Korkh insiste à son tour sur l’importance de la communication, soulignant son caractère vital non seulement pour mener à bien le projet de l’année 3, mais aussi pour fournir ensuite des conseils fiscaux aux clients. «Dans notre travail de groupe, nous avons fait en sorte de nous amuser et d’inventer une histoire un tant soit peu distrayante, explique-t-il. De la même manière, quand on fournit des conseils fiscaux à des clients, il faut le faire d’une façon qui capte leur attention, et ne pas se contenter d’un exposé aride des règles techniques.»

Grâce aux compétences et à l’expérience acquises au cours de la réalisation du projet de l’année 3, nul doute que les étudiants sont bien armés pour la suite de leur carrière – non seulement sur le plan des compétences techniques, mais également sur celui des aptitudes à nouer des relations et à communiquer en tant que fiscalistes efficaces. M. Mikelsons croit fermement que ces acquis feront de lui un meilleur professionnel avec le temps. On ne peut qu’abonder dans son sens.

Gagnants du projet de l’année 3

CPA Canada félicite les neuf étudiants suivants du Cours fondamental d’impôt pour la qualité exceptionnelle de leur projet :

  • Kelly Delanoy, Delanoy & Co. LLP
  • Yevgen Glushko, EY
  • William House, KPMG cabinet juridique s.r.l./S.E.N.C.R.L.
  • Ilia Korkh, EY Cabinet d’avocats s.r.l./S.E.N.C.R.L.
  • Diem Luong, EY
  • Scott McCamis, Moodys Gartner Tax Law LLP
  • Karl Mikelsons, General Mills
  • Chantelle Moffit, MNP LLP
  • Jacqueline Vernier, La Great-West

Obtenir de plus amples informations sur le Cours fondamental d’impôt.