Éthique en affaires : La clé des bonnes affaires

Confrontés à des défis éthiques très divers au travail, les CPA doivent impérativement maîtriser les meilleures pratiques en la matière : il y va de leur professionnalisme et de leur aptitude à créer de la valeur. Rafraîchissez vos connaissances en éthique des affaires grâce à nos nouveaux cours en ligne.

En tant que conseillers et leaders stratégiques, les CPA doivent aujourd’hui plus que jamais favoriser une culture axée sur la transparence, comme le suggère cet article du Harvard Business Review. Bien comprendre l’éthique leur permet non seulement de défendre la responsabilité sociale, mais aussi le fait que viabilité financière et intégrité dans l’exercice de ses activités ne sont pas incompatibles, lit-on dans le magazine Forbes.

Devant la demande croissante d’expertise en éthique émanant de la profession, CPA Canada ajoute trois nouvelles formations à sa Série de cours en ligne sur l’éthique (en anglais). Elles visent à répondre aux besoins particuliers des chefs des finances, des auditeurs et des consultants indépendants, tout en intégrant l’Approche CPA.

Chaque cours, qui donne droit à quatre heures de perfectionnement professionnel continu, comprend diverses études de cas théoriques, des solutions proposées, ainsi qu’une évaluation et des questionnaires interactifs afin d’appliquer les connaissances acquises. 

L’éthique et le chef des finances
Ce cours (en anglais) à l’intention des dirigeants présente bon nombre des dynamiques éthiques difficiles auxquelles les chefs des finances se heurtent – qu’il s’agisse de situations nouvelles et imprévues ou de défis propres aux cadres supérieurs. Par exemple, il peut arriver que des relations interpersonnelles ou encore une certaine pression exercée par le conseil d’administration ou par les tendances qui se dessinent quant aux résultats de l’organisation viennent compliquer la protection de l’éthique.

Des chefs des finances interrogés expressément pour ce cours s’expriment sur l’équilibre entre les principales responsabilités d’un dirigeant et les considérations éthiques – notamment la prise en compte de la gestion des risques, la mise en place de contrôles internes solides, l’amélioration de la transparence dans l’ensemble de l’organisation et le lien entre pratiques durables et rentabilité à long terme.

L’auditeur et l’éthique
Pour l’auditeur qui souhaite maintenir une bonne réputation fondée sur sa crédibilité, son professionnalisme et sa fiabilité, à l’interne ou à l’externe, l’indépendance est essentielle. Ce cours (en anglais) réitère l’importance de préserver l’autonomie éthique de l’auditeur. Il survole aussi les principaux risques menaçant l’indépendance de l’auditeur, dont les risques liés à l’intérêt personnel ou à l’autocontrôle, à la réputation ou encore les risques de familiarité ou d’intimidation.

Les participants pourront prendre connaissance de plusieurs cas réels de réussites ou d’échecs en audit, touchant la communication d’information, l’information financière et le non-respect des normes. Ces cas mettent tous en lumière la nécessité de maintenir la confiance des investisseurs, des parties prenantes et du public envers la fonction d’audit. 

Le consultant et l’éthique
Le consultant indépendant doit posséder un ensemble de compétences professionnelles clés et tirer parti de la valeur de la réputation que lui confère son titre de CPA. Pour réussir, il doit démontrer son savoir-faire et son intégrité à ses clients.

Les participants verront comment d’autres CPA indépendants traitent certains dilemmes éthiques avec leurs clients et comment ils peuvent apporter un point de vue externe pertinent en matière de fraude, d’irrégularités financières, ou lors de la définition de nouvelles lignes directrices pour susciter des changements organisationnels.

Ainsi, les chefs d’entreprise jouent un rôle important dans la création d’un avenir plus durable pour l’économie, la société et l’environnement. Les meilleures pratiques ne cessent d’évoluer, mais un élément demeure : l’influence des CPA pour construire cet avenir durable grâce à un processus décisionnel réfléchi, à la planification stratégique et au respect de l’éthique dans l’exercice de ses activités.

Pour le CPA, l’éthique ne se limite pas à faire la bonne chose. Il s’agit également de comprendre qu’une décision d’affaires judicieuse peut être tout à fait éthique – et viser notamment l’amélioration de la reddition de comptes de l’organisation, la restauration de la confiance du public et la protection de la réputation et de la crédibilité de la profession comptable.

Pour en savoir plus sur ces formations, voyez ce que propose la Série de cours en ligne sur l’éthique de CPA Canada; notre offre s’enrichit constamment.