@travail | Fraude

Sachez reconnaître les signes de fraude à l’interne

Aucune entreprise n’est à l’abri de l’inconduite d’un employé malhonnête : sauriez-vous détecter une pomme pourrie?

A Facebook IconFacebook A Twitter IconTwitter A Linkedin IconLinkedin An Email IconCourriel

Deux employés de bureau confus examinant des informations en ligne sur un ordinateur portable de l'entrepriseLa fraude à l’interne, commise par des membres du conseil d’administration, des dirigeants ou des employés, est probablement la menace la plus répandue pour les entreprises. (Shutterstock/Antonio Guillem) 

Au Canada, les petites entreprises sont affectées de manière disproportionnée par la fraude à l’interne, selon un rapport de l’Association of Certified Fraud Examiners (ACFE).

Dans son sous-rapport concernant le Canada associé au document Report to the Nations: 2018 Global Study on Occupational Fraud and Abuse, l’ACFE fait état de 82 cas signalés de fraudes commises par des employés entre janvier 2016 et octobre 2017.

L’ACFE relate que les agissements frauduleux en milieu de travail sont commis à divers échelons (membres du conseil d’administration, dirigeants ou employés) et que la fraude à l’interne est probablement la menace la plus répandue et la plus importante pour les entreprises. (Voir Comprendre les 3 types de fraude au travail.)

Le rapport régional (Canada) montre que les entreprises de moins de 100 employés ont été victimes d’un nombre disproportionné de cas de fraude à l’interne (38 %), par rapport aux entreprises de taille moyenne ou grande.

« Bien souvent, les petites entreprises n’ont pas de système de détection en place, déplore William Vasiliou, président de la section torontoise de l’ACFE. Instaurer des politiques peut être perçu comme coûteux, ou encore le propriétaire de l’entreprise ne sait pas comment s’y prendre pour détecter la fraude. »

Les entreprises de petite taille affichent aussi des pertes liées à la fraude plus imposantes, comparativement aux moyennes et aux grandes entreprises. En effet, chez les entreprises de moins de 100 employés, le montant médian des pertes s’élève à 200 000 $US. Il est presque identique pour les entreprises de plus de 100 employés (un peu moins de 200 000 $US), mais, dans leur cas, une telle perte n’a pas le même poids dans la balance.

Outre le manque à gagner, les entreprises touchées souffrent d’atteinte à leur réputation, d’un affaiblissement du moral des troupes et d’une baisse de productivité due au temps consacré à enquêter sur des fraudes apparentes et à tenter de recouvrer les pertes.

SIX INDICES DE FRAUDE EN MILIEU DE TRAVAIL

La connaissance des indices à surveiller peut aider les entreprises à se prémunir contre la fraude à l’interne, soutient Jennifer Fiddian-Green, CPA, CMA, experte en prévention de la fraude. Même si les détails des activités frauduleuses varient d’un cas à l’autre, les éléments qui devraient mettre la puce à l’oreille sont les mêmes dans les tous les secteurs d’activité, dans toutes les régions et à toute époque.

« Il y a des constantes », explique Mme Fiddian-Green, associée et juricomptable chez Grant Thornton. « Ainsi, si un employé ne prend jamais de vacances, s’il exerce un contrôle absolu sur ses tâches et s’il n’accepte pas d’aide, ouvrez l’œil, et le bon! »

Dans 85 % des cas, le rapport de l’ACFE souligne la présence d’un des six indices suivants – et même plus d’un dans 50 % des cas :

  • Un employé vit au-dessus de ses moyens.
  • Un employé a des difficultés financières.
  • Un employé entretient des relations étroites (d’une manière peu courante) avec un fournisseur ou un client.
  • Un employé exerce un grand contrôle sur ses tâches ou est réticent à partager certaines tâches.
  • Un employé vit un divorce ou un problème d’ordre personnel.
  • Un employé bouleverse les processus standards ou agit comme si les règles ne s’appliquaient pas à lui.

SE PRÉMUNIR CONTRE LA FRAUDE À L’INTERNE

L’ACFE explique que les alertes formulées par des collègues constituent la meilleure façon de mettre au jour les cas de fraude et que, à cette fin, la mise en place d’une ligne de dénonciation anonyme est le meilleur moyen de faciliter les choses. Parmi les autres mesures, mentionnons les audits surprises, les politiques sur la fraude et les programmes d’aide aux employés, lesquels fournissent des conseils aux personnes qui vivent des problèmes personnels susceptibles d’affecter leur comportement au travail. L’adoption d’un code de conduite, la réalisation d’audits et l’analyse proactive des données sont aussi des facteurs pouvant aider à déceler au plus tôt les malversations.

Pour en savoir plus sur la façon de vous protéger personnellement contre la fraude, et pour savoir quoi faire si cela se produit, nous vous invitons à lire un document publié par CPA Canada intitulé Votre argent et vous : Comment vous protéger contre la fraude et l’usurpation d’identité. Vous pouvez aussi demander un atelier d’une heure sur la protection contre la fraude animé par un CPA bénévole de votre région.