Canada | Durabilité

L’industrie canadienne de la mode passe à l’action pour réduire son impact sur l’environnement

Les entreprises commencent à mettre l’accent sur les processus appliqués, les matières employées et le traitement réservé aux travailleurs. Le Conseil des normes comptables du Canada a élaboré un cadre pour les aider à communiquer leurs valeurs dans leur information financière.

A Facebook IconFacebook A Twitter IconTwitter A Linkedin IconLinkedin An Email IconCourriel

Modèle masculin et féminin sur le rivage rocheux, portant des vestes d'hiverFrank And Oak a récemment lancé une collection de vêtements favorisant l’utilisation de plastiques recyclés. (Avec l’autorisation de Frank And Oak)

La notion de durabilité imprègne peu à peu différents secteurs de l’économie, dont l’industrie canadienne de la mode.

« La durabilité est sur toutes les lèvres », constate Michelle Walc, coordonnatrice des stages à l’école de la mode du collège George Brown. « Le public prend conscience de l’incidence que peut avoir sur la planète l’industrie de la mode, en raison des processus et des matières utilisés ou du traitement des travailleurs. Nous voyons donc naître beaucoup de sociétés axées sur l’éthique, qui bénéficient du soutien des consommateurs : les gens veulent faire ce qui est bien. » L’experte ajoute que le collège vient tout juste de lancer un programme misant sur la confection durable qui suscite un vif intérêt. « De plus en plus, les étudiants trouvent des stages auprès de marques locales ou dans des installations de fabrication, et sont à même d’observer des initiatives en matière de durabilité. »

Voici quelques entreprises d’ici axées sur la mode durable. (Voir l’encadré ci-dessous pour des précisions sur les lignes directrices du Conseil des normes comptables du Canada à l’intention de telles entreprises avant-gardistes.)

Encircled : Entreprise proposant des vêtements durables, polyvalents, faits au Canada. Selon son site Web, elle s’efforce d’agir de façon éthique à chacune des étapes de la fabrication.

Inland : Vente semestrielle de collections de créateurs canadiens. La fondatrice et directrice artistique de l’événement, Sarah Power, est une diplômée du collège George Brown qui se passionne pour la mode durable et les morceaux uniques fabriqués au pays. Le site Web d’Inland indique que toutes les collections qui y sont présentées sont fabriquées de façon éthique à l’étranger, ou faites au Canada.

Male and female model on rocky shoreline, wearing winter jacketsL’objectif derrière chaque manteau de la nouvelle collection : prévenir l’épuisement des ressources grâce à l’utilisation accrue de matériaux recyclés. (Avec l’autorisation de Frank And Oak)

Joe Fresh : Marque et chaîne de magasins établie pour Les Compagnies Loblaw limitée par l’icône de la mode Joe Mimran (qui, d’ailleurs, a déjà été comptable). Comme l’explique Mme Walc, Joe Fresh mène, avec le collège George Brown, un projet de recherche sur le recyclage de ses matières premières, car elle cherche des moyens de réduire le gaspillage.

Cedar & Vine : Marque durable décontractée créée par une autre diplômée du collège George Brown, Jo Stewart. Recommandée par Mme Walc à ceux qui misent sur le naturel.

Frank And Oak : Entreprise de mode montréalaise qui se décrit ainsi : « [N]ous nous sommes engagés à minimiser notre empreinte écologique en favorisant l’utilisation de matériaux recyclés et en réduisant les déchets. Nous soutenons la valeur d’égalité, et privilégions un développement économique socialement responsable. »

Model relaxing on a sofaCedar & Vine promet à ses clients d’être toujours transparents avec eux, en particulier en ce qui concerne le processus de fabrication de ses produits.  (Avec l’autorisation de Cedar & Vine)

Knix : Lancée sur le site Kickstarter en 2013, l’entreprise se présente comme le leader mondial des soutiens-gorges sans armature et des sous-vêtements pratiques. Elle énonce sur sa vitrine virtuelle : « Tous les dessous que nous concevons (et que nous remettons sans cesse sur le métier) sont créés dans le seul et unique but de vous permettre de vous sentir mieux dans votre peau. » 

Espe : Studio de création végane qui fabrique des sacs à main et des accessoires, dont Groovi, le fourre-tout transformable en 10 modèles (lui aussi d’abord présenté sur le site Kickstarter). Le site Web de l’entreprise indique que ses « produits sont fabriqués de manière responsable » et mentionne « l’intégrité sans faille dans la production ».

UN CADRE DE COMMUNICATION POUR LES ENTREPRISES AVANT-GARDISTES

Les entreprises se tournant de plus en plus vers des pratiques durables et éthiques, le Conseil des normes comptables (CNC) du Canada leur propose des moyens de maintenir la grande qualité de l’information qu’elles communiquent.

« La manière dont les sociétés présentent leur valeur évolue, explique la présidente du CNC, Linda Mezon. Les entreprises attribuent une valeur à des caractéristiques comme l’achat de textiles éthiques, la transparence de la chaîne logistique et le versement aux travailleurs d’un salaire équitable. À l’heure actuelle, de telles mesures, pourtant importantes, ne sont pas nécessairement prévues dans les PCGR canadiens.

« Le Conseil des normes comptables ne veut pas amener ces entreprises à conclure qu’il n’accorde pas d’importance à des mesures telles que le paiement de salaires décents ou l’approvisionnement en textiles éthiques. Étant donné sa pertinence, nous ne voulons pas que cette information finisse par ne pas être communiquée. Nous indiquons donc à ces entreprises comment présenter ces mesures, en veillant à la qualité et à l’uniformité. »

C’est dans cet esprit que le CNC a rédigé le Cadre de communication des mesures de la performance. « Ce cadre a été préparé pour diverses entités – sociétés ouvertes ou fermées, organismes sans but lucratif, régimes de retraite, etc. Il énonce des lignes directrices qui permettront aux entreprises avant-gardistes d’élaborer et de présenter des mesures de la performance qui reflètent leur identité et qui expliquent leur valeur, précise Mme Mezon. Il aide les organisations à mettre en place et à maintenir des contrôles relatifs à ces mesures afin que celles-ci reposent sur des données de qualité et qu’elles soient présentées de façon uniforme. »

INFORMATION D’ENTREPRISE SUR LA DURABILITÉ : POUR EN SAVOIR PLUS

CPA Canada offre des ressources utiles, dont le Guide d’introduction au rapport sur le développement durable. Pour vous renseigner davantage sur le dérèglement climatique, lisez Les changements climatiques et les entreprises canadiennes : La bonne nouvelle, la mauvaise nouvelle et l’approche réaliste, Quatre impacts des changements climatiques sur votre entreprise… Et quatre façons de réagir et Adaptation aux changements climatiques et rôle des comptables.