Comment les comptables peuvent contribuer à la résorption du déficit d’infrastructure à l’échelle mondiale

Si les administrations publiques du monde veulent parvenir à résorber le déficit d’infrastructure à l’échelle mondiale, les comptables doivent participer directement au processus de prise de décisions et être mis à contribution à toutes les étapes du cycle de vie des projets d’infrastructure, et ce, en tant que membres essentiels de l’équipe de professionnels.

Télécharger un exemplaire

Télécharger dès maintenant

Les infrastructures sont primordiales pour le développement socioéconomique dans le monde entier. Que l’on pense à l’infrastructure de transport, qui permet la circulation des personnes et des marchandises, ou aux réseaux d’électricité et de services publics qui assurent l’approvisionnement en énergie et en services dont dépend notre survie.  

CPA Canada et l’Association of Chartered Certified Accountants (ACCA) sont heureuses de présenter cette étude mondiale conjointe, Comment les comptables peuvent contribuer à la résorption du déficit d’infrastructure à l’échelle mondiale : Pour de meilleurs résultats à toutes les étapes du cycle de vie des projets. Pour les besoins de cette étude, l’expression « déficit d’infrastructure à l’échelle mondiale » s’entend de la différence entre les investissements requis dans les infrastructures et les ressources dont on dispose pour répondre à un tel besoin.

Voici quels sont, à l’échelle mondiale, les principaux obstacles qui empêchent de répondre aux besoins en infrastructure :

  • le manque de leadership politique
  • le manque de fonds
  • les obstacles liés à la planification et à la réglementation  

Les comptables peuvent jouer un rôle crucial dans la résorption du déficit, et ce, à toutes les étapes du cycle de vie des projets, de la planification à la réalisation. Pour tous les aspects des projets, il existe de bonnes pratiques à l’échelle internationale que les comptables peuvent adopter à des fins d’amélioration. Ils peuvent par exemple :

  • prendre les devants dans l’utilisation d’outils standards de sélection en vue de déterminer la nécessité et le degré de priorité d’un projet
  • préconiser une approche plus holistique quant au maintien d’une discipline budgétaire en vue d’éviter les mauvaises décisions financières motivées par des « illusions budgétaires »
  • mettre en œuvre un processus de surveillance et de supervision adéquat pour tous les projets

Téléchargez le rapport pour obtenir la liste complète des recommandations fondées sur les bonnes pratiques internationales, qui montrent comment les comptables, les gouvernements et les organisations professionnelles peuvent résorber le déficit d’infrastructure.