@travail | Tendances

Animaux de compagnie interdits au bureau? Essayez les visites de chiens de thérapie!

Les visites de chiens de thérapie : un bon compromis quand les animaux de compagnie ne sont pas admis en permanence sur les lieux.

A Facebook IconFacebook A Twitter IconTwitter A Linkedin IconLinkedin An Email IconCourriel

Rodney Kaufman debout devant le buisson son dalmatienRodney Kaufman, fondateur de Corporate Canine Therapy à Toronto, fait du bénévolat avec son danois Harlow depuis cinq ans pour Ambulance Saint-Jean et pour l’Hôpital pour enfants malades. (avec lautorisation de Rodney Kaufman)

S’il est vrai que la pratique se répand d’emmener son chien au bureau, ce ne sont pas toutes les entreprises qui veulent ou qui peuvent autoriser la présence régulière d’animaux de compagnie. Pour toute situation de ce genre, les visites de chiens de thérapie, qui se font à la fréquence voulue, pourraient bien être la solution idéale.

« Certains clients nous avaient d’abord engagés pour une seule séance, dans le cadre d’une journée santé, disons, et cette première expérience s’étant révélée positive, nous y retournons maintenant périodiquement », raconte Rodney Kaufman, fondateur de Corporate Canine Therapy à Toronto.

L’entreprise de M. Kaufman a seulement huit mois, mais son travail avec les chiens remonte à loin. Son danois Harlow à ses côtés, il fait du bénévolat depuis bientôt cinq ans pour Ambulance Saint-Jean de même que l’Hôpital pour enfants malades (SickKids), où il passe quatre heures tous les mercredis.

« Avant de créer mon entreprise, j’étais déjà souvent sollicité : “Pouvez-vous venir à mon bureau?” ou “Pouvez-vous aller voir ma mère, qui est en maison de retraite?” J’ai commencé modestement, avec cinq intervenants et leurs chiens. Nous comptons maintenant 25 équipes. Ce n’est pas de trop, car de nouvelles demandes entrent tous les jours. »

DES TÉMOIGNAGES POSITIFS

Comme M. Kaufman le rappelle sur son site, la zoothérapie canine (ou cynothérapie) est efficace pour améliorer la santé et le bien-être des employés. En plus d’abaisser la tension artérielle et de favoriser la sécrétion d’endorphines apaisantes, elle stimule les échanges et la collaboration au bureau. 

« Dès que les gens pénètrent dans la salle, on remarque qu’un changement s’opère en eux. Les témoignages l’attestent. Des cadres supérieurs, de grands cabinets juridiques ou comptables, ont parlé du réconfort éprouvé. Un jour, l’un d’eux est arrivé bouleversé; son stress était palpable. Manifestement, il vivait des choses difficiles. Il s’est penché, il a serré très fort le chien, un danois de 63 kg, puis, soudain, a éclaté en sanglots. Il s’est ensuite confié : il venait d’apprendre que l’un de ses enfants souffrait d’une maladie grave. C’était, de surcroît, la période des impôts, et il se sentait à bout. Cependant, cinq ou sept minutes plus tard, il était transformé. Il s’était assis, il caressait le chien, il souriait, et il respirait normalement. »

Sur le site Web de l’entreprise figure le témoignage émouvant des parents d’un petit garçon atteint d’un cancer à l’âge de trois mois : « Chaque semaine, pendant huit mois, Harlow et Rodney sont venus passer du temps avec notre fils. Nous vivions à l’hôpital, et ces visites hebdomadaires étaient pour nous des moments de bonheur... Harlow et Rodney nous ont fait sourire même aux jours les plus sombres. Quand nous avions besoin de réconfort, Harlow était là pour nous tendre la patte. Nous leur sommes à tout jamais reconnaissants pour l’amour et le soutien qu’ils ont donnés à notre famille. »

QU’EST-CE QU’UN CHIEN DE THÉRAPIE?

Contrairement aux chiens d’assistance, les chiens de soutien émotionnel et de thérapie ne sont pas certifiés au Canada, précise M. Kaufman. Il s’agit simplement de chiens obéissants, placides, que leurs dresseurs peuvent maîtriser en toutes circonstances. « Je détermine si les chiens sont qualifiés en me basant sur les critères établis par les acteurs du secteur. »

Selon M. Kaufman, Corporate Canine Therapy est déjà l’entreprise à but lucratif du genre la plus importante sur le marché, et elle croît rapidement. « Rien que ces derniers jours, nous avons reçu plusieurs demandes d’établissements prestigieux sur Bay Street. Nous cherchons d’ailleurs à engager d’autres duos d’intervenants. Certaines entreprises souhaitent la visite de 24 chiens à la fois! »

Les entreprises se montrent sensibles aux nombreuses vertus de ces visites thérapeutiques. «Quand on marche dans la rue, on croise des chiens qu’on pourrait sans doute caresser, mais sur un lieu de travail, c’est un peu magique, comme Noël. “J’allais prendre congé aujourd’hui, mais j’ai su que les chiens venaient, et je ne voulais pas les rater.” J’entends ça constamment, et j’en suis ravi. »