Dans une aire de travail ouverte, un futur entrepreneur pose des questions à son comptable en vue de créer sa propre entreprise.
Canada | PME

Huit questions à poser à votre comptable avant de vous lancer en affaires

Créer sa propre entreprise comporte de nombreux risques. Obtenez des conseils d'experts avant de vous lancer.

A Facebook IconFacebook A Twitter IconTwitter A Linkedin IconLinkedin An Email IconCourriel

L'entrepreneuriat est en vogue. De plus en plus de salariés rêvent de tout laisser tomber et de créer leur propre entreprise. Mais attention : avant d’abandonner la sécurité d'un emploi salarié, mieux vaut être bien préparé. Nous avons demandé à deux CPA, Eugene Chong et Nicole Heighington, de dresser une liste de questions que vous devriez poser à votre comptable (et à vous-même) si vous souhaitez vous lancer dans l'aventure.

Comment structurer mon entreprise?
Avant de fonder une entreprise, vous devez déterminer si vous souhaitez l'exploiter sous la forme d’une entreprise individuelle non constituée, d'une société de régime fédéral (enregistrée auprès de Corporations Canada) ou d'une société de régime provincial (enregistrée auprès de l'autorité compétente). Si vous avez des associés, la structure de votre entreprise sera plus complexe. Consultez un CPA pour déterminer la structure qui convient et pour atténuer les risques associés à celle-ci.

Comment financer mon entreprise?
Il existe de nombreuses façons de financer une nouvelle entreprise. Vous pouvez puiser dans vos économies personnelles, emprunter de l'argent à vos proches ou amis, contracter un emprunt ou céder une partie des participations. Un CPA vous aidera à évaluer ces options. M. Chong précise toutefois qu'en raison du resserrement, en 2018, des règles régissant les prêts hypothécaires au Canada, certains entrepreneurs pourraient devoir s'adresser à des prêteurs privés ou à papa et maman.

Mon entreprise sera-t-elle viable? (en clair : puis-je me permettre de quitter mon emploi salarié?)
« La survie d'une entreprise dépend de sa trésorerie », souligne Mme Heighington, propriétaire de la société AthenaGrace Financial Services. Consultez un CPA afin d'établir des projections financières qui vous aideront à déterminer quand et comment vos activités produiront des revenus. Vous devrez aussi estimer divers coûts (frais de démarrage et d’exploitation, remboursement des dettes, etc.) ainsi que les fonds que vous (et vos associés) souhaiterez retirer de l'entreprise au fil du temps.

Comment gérer les comptes de mon entreprise?
Mme Heighington conseille avant tout aux entrepreneurs de gérer séparément leurs affaires personnelles et les comptes de leur entreprise. Ouvrez un compte bancaire distinct pour les dépôts et retraits effectués au nom de l’entreprise et, si possible, utilisez une carte de crédit différente.

Quels sont mes droits et obligations en matière d'impôt?
Selon la nature, la taille et la situation de votre entreprise, vous pourriez être tenu de payer l'impôt sur le revenu des particuliers ou des sociétés, des cotisations sociales ainsi que des taxes de vente ou des taxes à la consommation comme la TVP et la TPS/TVH. Mais vous pourriez aussi avoir droit à certaines déductions ou crédits d'impôt. Consultez un CPA à ce chapitre. Il pourra vous aider à comprendre vos obligations et à profiter des avantages fiscaux.

Comment savoir si mon entreprise est sur la bonne voie?
« Pour assurer la réussite de votre entreprise, vous devez savoir interpréter les chiffres », explique Mme Heighinton. Un CPA peut vous aider à mettre en place un bon outil de collecte de données, vous apprendre à lire des états financiers et vous indiquer quels rapports et taux vous devrez surveiller attentivement.

Que réserve 2018 aux nouveaux entrepreneurs?
« Avant, de nombreux entrepreneurs constituaient leur entreprise en société pour obtenir des avantages fiscaux », fait remarquer M. Chong. Les nouvelles règles fiscales pourraient rendre la constitution en société moins intéressante qu'elle ne l'était.

À la lumière de la hausse récente des taux de la Banque du Canada, Mme Heighington conseille aussi de suivre les taux d'intérêt de près. « Si vous contractez un emprunt pour créer votre entreprise, soyez vigilant. Serez-vous capable de rembourser cet emprunt si les taux augmentent de 2 %? »

Que devrai-je faire si je décide de fermer boutique?
« Lorsqu'ils fondent une entreprise, les entrepreneurs concentrent leur attention sur le marché visé, la mise en place initiale et le financement, souligne M. Chong. Rares sont ceux qui réfléchissent à une stratégie de sortie. » Que vous soyez prêts à vous engager à long terme ou que vous soyez plutôt du genre à saisir les occasions qui se présentent, il serait judicieux d'établir un plan dès le départ.