Contenu présenté par

MindBridge

MindBridge
Homme d'affaires devant grand écran transparent, analysant les différentes données financières des opérations d'une entreprise

L’IA est fort utile dès qu’il s’agit d’isoler des anomalies ou des erreurs, un solde créditeur dans un compte fournisseur, par exemple, ou un regain d’activité pendant une période déterminée. (Photo de BNicoElNino/Shutterstock)

Innovation | Intelligence artificielle

Comment détecter les anomalies? Grâce à ce logiciel d’audit qui intègre une IA

Avec MindBridge Ai, les CPA décèlent de l’information auparavant indétectable.

A Facebook IconFacebook A Twitter IconTwitter A Linkedin IconLinkedin An Email IconCourriel

Au fil des ans, Tom Hood a vu l’audit se métamorphoser. Pourtant, c’est bien l’intelligence artificielle (IA) qui va transformer le secteur comme jamais auparavant, affirme le président-directeur général de la Maryland Association of CPAs. Depuis un an, le nombre de cabinets ayant adopté l’IA s’est multiplié. Résultat : le travail des CPA est à la fois plus détaillé et plus rapide. « Nous assistons à la quatrième révolution industrielle, poursuit M. Hood. L’ampleur et la vitesse du phénomène commencent à remodeler la profession. »

Pour certains, IA rime avec menace. M. Hood y voit plutôt un champ de possibilités. Grâce à la technologie, les CPA se font plus précis : ils repèrent des problèmes indétectables auparavant, gagnent du temps sur les tâches courantes et redoublent de conseils sur la croissance. En effet, l’IA est fort utile dès qu’il s’agit d’isoler des anomalies ou des erreurs, un solde créditeur dans un compte fournisseur, par exemple, ou un regain d’activité pendant une période déterminée. La quantité de données en circulation explose depuis plusieurs années. Ainsi, des énormités échappent à l’œil humain. Même une aberration frauduleuse, comme une écriture inhabituelle, saisie en pleine nuit pour un montant inusité. Mais l’ordinateur, lui, ne s’y trompe pas. Il épluche chacune des multiples opérations et relève les cas suspects.

Déceler des opérations irrégulières : l’IA à la rescousse

En matière de détection d’écritures de journal surprenantes, un programme en particulier a transformé les méthodes de travail de certains membres de l’association de M. Hood. Fraude ou erreur, il faut pousser l’analyse, ce que fait MindBridge Ai, conçu par MindBridge Analytics, d’Ottawa. Toutes les opérations sont disséquées. L’outil peut ainsi noter si plusieurs paiements ont été faits à la même adresse en un court laps de temps. Il le signale alors pour enquête ultérieure ou encore alerte l’auditeur en cas de calcul erroné.

Pour découvrir des activités qui sortent de l’ordinaire, d’éventuelles fraudes, des erreurs ou des anomalies, les auditeurs appliquent des méthodes traditionnelles : ils choisissent au hasard un échantillon dans les données financières du client, un grand livre général, par exemple. Avec MindBridge, les cabinets d’audit passent à la loupe toutes les opérations et mettent le doigt sur celles qui présentent des risques.

« Imaginez, ajoute M. Hood, traiter 100 % du volume sur-le-champ, ou presque. C’est capital. Une vérification complète est dès lors possible, ce qui était inconcevable auparavant. Le rôle de l’auditeur change. Une grande part de ses tâches s’automatise. »

Un auditeur mieux équipé

Pourquoi lancer MindBridge? Parce que les outils actuels ne détectent que 3 % des fraudes, d’ordinaire révélées par des dénonciateurs ou découvertes par hasard. Analyse de toutes les données financières de l’entreprise, accroissement de la confiance, réduction des risques : l’IA procure un immense avantage dans la lutte contre la fraude.

« Aucune société au monde n’emploierait le personnel nécessaire pour se livrer à ce genre d’exercice, affirme John Colthart, vice-président à la croissance chez MindBridge. Désormais, toutes les anomalies éventuelles apparaissent en un clin d’œil ou presque. »

Compte tenu de sa convivialité, ce logiciel « remet le pouvoir aux auditeurs, aux comptables et aux CPA », estime M. Colthart. La plateforme d’IA de MindBridge automatise l’ingestion des données et lit les fichiers d’emblée. L’utilisateur peut définir un délai, une année ou même plus, pour explorer l’information et vérifier si des écarts se sont produits. Les résultats s’affichent rapidement, et l’auditeur peut commencer à examiner les problèmes soulevés par l’IA.

« Des enquêtes qui duraient des mois et exigeaient de passer au peigne fin des millions d’échantillons sont désormais plus exhaustives et mieux ciblées. Quelques heures suffisent pour en venir à bout, déclare Kirstie Tiernan, de BDO USA, partenaire stratégique de MindBridge depuis juillet 2017.

Apprentissage automatique

Le programme fonctionne parce que MindBridge applique une forme hybride d’algorithmes et combine plusieurs techniques. Ces algorithmes, qui dépassent les normes d’audit généralement reconnues, comprennent des modèles reposant sur des règles de gestion, des statistiques, l’apprentissage machine et l’intelligence artificielle. L’IA se perfectionne toute seule : si une écriture signalée ne présente aucun problème pour l’entreprise, elle ne sera pas relevée par la suite. « Si le personnel interagit avec l’auditeur intelligent, celui-ci s’améliore de lui-même constamment », précise M. Colthart.

IA et transparence

MindBridge ne ménage ni temps ni efforts pour expliquer pourquoi certaines opérations sont signalées. Objectif : éviter toute opacité.

« Si on m’interroge sur les raisons pour lesquelles nous avons audité un échantillon donné », souligne Becky Shields, associée au cabinet comptable Kingston Smith au Royaume-Uni, un partenaire de MindBridge, « j’explique comment fonctionne notre technique informatisée, C’est bien plus convaincant que l’argument du stagiaire qui a choisi 10 opérations au hasard. »

D’après M. Colthart, tous les cabinets d’audit ne sont pas prêts à adopter l’IA. Même si MindBridge change déjà la donne, l’entreprise ne cesse d’améliorer son produit en y versant de nouvelles données. Un représentant d’un cabinet qui utilise MindBridge affirme que ce choix renouvelle sa perception de ses clients, chose impossible par le passé. Quant à M. Colthart, le logiciel l’a aidé à mettre au jour plusieurs cas de fraude.

Il arrivera pourtant un moment où l’IA sera omniprésente. Les pionniers auront alors une longueur d’avance. « Dans un avenir proche, nous verrons le recours à l’IA doubler au moins chaque année. Tout le monde doit s’informer à ce sujet », prévient M. Hood.

En savoir plus

John Colthart et Tom Hood prendront la parole au Congrès national UNIS les 1er et 2 octobre 2018. M. Hood présentera les compétences de l’avenir (Skills for the Future) lors de l’événement 2018 AI In Accounting and Auditing Conference qui aura lieu dans le Maryland, en décembre 2018.