Les dépenses estivales, source de stress pour plus du quart des Canadiens, selon un sondage de CPA Canada

Alors que les beaux jours arrivent à grands pas, certains Canadiens se demandent s’ils pourront se permettre toutes les activités qu’ils aimeraient faire cet été. Selon un nouveau sondage commandé par Comptables professionnels agréés du Canada (CPA Canada), 31 % des Canadiens prévoient que leurs dépenses estivales seront une source de stress.

Toronto, le 16 mai 2019 — Alors que les beaux jours arrivent à grands pas, certains Canadiens se demandent s’ils pourront se permettre toutes les activités qu’ils aimeraient faire cet été. Selon un nouveau sondage commandé par Comptables professionnels agréés du Canada (CPA Canada), 31 % des Canadiens prévoient que leurs dépenses estivales seront une source de stress.

Bien que l’hiver soit la saison pendant laquelle les Canadiens dépensent le plus d’argent, l’été n’est pas en reste. Vacances, camps de jour pour les enfants et entretien de la maison ne sont que quelques exemples des coûts à assumer. Quels sont les facteurs qui contribuent le plus à causer du stress pour les dépenses estivales? Selon le sondage de CPA Canada sur les dépenses de l’été 2019, ce sont principalement les dépenses imprévues (39 %) et les grosses dépenses (22 %), suivies de la dette existante (21 %) et du fait de suivre un budget (19 %).

De nombreux Canadiens croient que leurs dépenses estivales de 2019 resteront les mêmes qu’en 2018 pour les frais de nourriture (45 %), les frais de divertissement (57 %) et l’entretien de leur maison (44 %). Toutefois, 38 % des répondants prévoient une augmentation de leurs dépenses pour les voyages et les vacances. Les Canadiens qui prendront des vacances s’attendent à débourser 3 226 $ en moyenne et 12 % d’entre eux prévoient de payer plus de 5 000 $. Pour 57 % des Canadiens, l’augmentation prévue des frais de carburant de transport constitue une préoccupation de taille.

Malgré les appréhensions de certains Canadiens en matière de finances et bien que 18 % des répondants ne pensent pas prendre de vacances, la majorité d’entre eux comptent voyager cet été. Certains voyageront aux États-Unis (20 %) ou ailleurs dans le monde (14 %). De nombreux autres ont toutefois prévu des « vacances sédentaires » près de chez eux (27 %), dans leur province ou territoire (35 %) ou dans d’autres provinces ou territoires au Canada (23 %).

Pour payer leurs vacances, 59 % de ceux qui en prendront puiseront dans leurs économies générales et 30 % utiliseront l’épargne mise de côté spécialement à cette fin. Parmi ceux qui prévoient d’emprunter (16 %), la plupart auront recours à leur carte de crédit (79 %) ou à leur marge de crédit (28 %).

« Bien que près du tiers des répondants estiment que les dépenses estivales ne sont pas un facteur de stress, nombre d’entre eux ont l’impression qu’il leur reste moins d’argent maintenant qu’à la même période l’an dernier », dit Doretta Thompson, chef du développement de la littératie financière à CPA Canada. « Comme de nombreux Canadiens, vous vous demandez peut-être comment vous couvrirez vos dépenses estivales. Rappelez-vous que réduire les dépenses peut éviter beaucoup de stress si l’argent est une source d’inquiétude. Besoin de vacances? Il est tout aussi reposant d’aller plus près de chez vous ou même de rester à la maison que de vous endetter pour un voyage. N’oubliez pas qu’il est beaucoup moins stressant de ne pas avoir de dette. Vous pouvez ainsi épargner pour payer les dépenses imprévues et les vacances de l’année prochaine. »

En plus de réévaluer leurs choix, les Canadiens peuvent aussi communiquer avec CPA Canada pour obtenir des conseils impartiaux et pratiques, ainsi que des ressources pour déterminer leurs dépenses courantes, se fixer des objectifs à long terme et comprendre comment établir un plan pour se sentir maîtres de leurs finances.

Le sondage de CPA Canada sur les dépenses de l’été 2019 a été mené en ligne à l’échelle nationale par Nielsen, entre le 17 et le 26 avril 2019, auprès d’un échantillon aléatoire de 2 001 Canadiens de 18 ans et plus faisant partie du panel en ligne de la maison de sondage. Vous trouverez un document d’information sur le sondage à cpacanada.ca/depensesestivales2019.