Sue Gardner, B.A.A.

Sue Gardner, ancienne directrice de la Wikimedia Foundation, est aujourd’hui conseillère spéciale auprès de cette organisation. Elle est la seule Canadienne à avoir été nommée parmi les 100 femmes les plus puissantes du monde par le magazine Forbes. À Wikimedia, Mme Gardner a mis sur pied des initiatives majeures axées sur la maturité organisationnelle et la viabilité à long terme. Elle a aussi favorisé une plus grande participation aux projets de partage de connaissances gratuits, ainsi que l’amélioration de la portée et de la qualité de ces projets. Auparavant, elle était responsable de CBC.ca, la plateforme Web anglaise de CBC-Radio-Canada, le diffuseur public national à la radio, à la télévision et dans les nouveaux médias, qui est aussi la plus grande organisation journalistique du pays. Sous sa direction, CBC.ca a connu une croissance historique de son auditoire et lancé de nombreux projets technologiques d’envergure, dont la baladodiffusion, les alertes de nouvelles, la diffusion de blogues en direct et d’autres formes d’interaction avec les utilisateurs.

En mars 2013, Mme Gardner annonce qu’elle quitte Wikimedia. Elle écrit alors : «Le mouvement et la Wikimedia Foundation sont actuellement en bonne forme. […] Mais malgré cette position favorable et un avenir prometteur, je suis d’avis que la situation n’est pas la même pour Internet lui-même. […] J’éprouve un malaise grandissant quant à la façon dont évolue Internet et à l’influence de certains acteurs sur cette évolution. [...] Bon nombre d’organisations et de personnes défendent l’intérêt public en ligne, c’est-à-dire le bien des gens ordinaires, mais il existe d’autres intérêts plus nombreux et plus puissants. Je veux que cette situation change, et c’est ce à quoi je souhaite me consacrer à l’avenir.»

Depuis le début de sa carrière en 1990 à l’émission de radio As It Happens, devenue un classique, Mme Gardner a travaillé sur toutes les plateformes médiatiques afin de créer une programmation primée de grande qualité. En tant que journaliste, elle se spécialisait dans la culture populaire, les enjeux sociaux et l’analyse des médias, et a couvert divers sujets : la couverture médiatique biaisée durant la première guerre du Golfe, les quartiers résidentiels fermés en Californie, les conséquences sur le racisme du rétablissement de la peine de mort dans l’État de New York, le changement d’attitude des féministes face à la pornographie, la naissance des médias interactifs, et la montée – puis la chute – de la culture rave au Royaume-Uni.

Mme Gardner est membre de la Online News Association, de la Society for News Design, de Women in Film and Television, de l’Association canadienne des journalistes et de l’Association des femmes en communications et technologie.

Faits saillants

Participez à ce rendez-vous annuel (en anglais) des dirigeants financiers d’OSBL pour obtenir des conseils sur la gestion de votre organisation et tirer parti des connaissances d’experts.

Pour ne rien manquer des principales mesures du #budget2017, suivez CPA Canada sur les médias sociaux et regardez notre vidéo en direct.