Passer au contenu principal
Illustration de bulles avec des icônes pixellisées à l'intérieur.
Articles de fond
Magazine Pivot

L’avenir de la formation en comptabilité est là

Dans l’optique du virage numérique et de la nouvelle Grille de compétences des CPA, l’apprentissage en mode virtuel est déjà bien installé.

Illustration de bulles avec des icônes pixellisées à l'intérieur.Quand la pandémie a frappé, la profession s’est rapidement adaptée à l’apprentissage numérique en ligne; une transformation qui continue d’offrir de nombreux avantages.

Quand la pandémie a frappé et que les confinements se sont généralisés, la profession comptable a eu tôt fait d’adopter des solutions numériques de formation et d’évaluation, pour les candidats à l’agrément comme pour les membres, afin d’assurer la sécurité de tous. Certains examens se sont déroulés à distance, à l’aide de programmes de surveillance numérique, et les activités de formation continue, des colloques aux ateliers, sont passées en mode virtuel.

Partout, les organisations professionnelles comptables ont agi. L’Institute of Chartered Accountants in England and Wales (ICAEW) a lancé la surveillance à distance pour ses examens d’agrément ACA (Associate Chartered Accountant) et a publié du matériel d’apprentissage sur une plateforme en ligne (d’où une économie de 262 tonnes de papier). En décembre 2020, Chartered Accountants Australia and New Zealand (CA ANZ) a adopté un nouveau système en ligne, en partenariat, pour évaluer quelque 25 000 candidats par an. Plus récemment, l’Institute of Chartered Accountants of India (ICAI) a lancé une application de visionnement des cours préenregistrés et de téléchargement du matériel pédagogique. Au Canada, la profession a refondu la Grille de compétences, qui orientera l’enseignement numérique. Elle a été remaniée en fonction des habiletés que les futurs CPA devront maîtriser.

Le virage numérique n’est pas sur le point de ralentir. Pour profiter de l’accessibilité et de la flexibilité des solutions d’apprentissage à distance, les organisations professionnelles comptables accélèrent au contraire leurs investissements.

A l’évidence, les comptables professionnels entendent acquérir les compétences voulues pour prendre le tournant numérique. Interrogés en novembre 2020 par l’Association of Chartered Certified Accountants (ACCA) du Royaume-Uni, 57 % des répondants disaient n’avoir aucune connaissance en programmation, mais 40 % voulaient apprendre à programmer. Tous souhaitaient acquérir des notions de programmation dans les trois ans. « Ils n’ont pas tous besoin de savoir programmer, mais maîtriser les rudiments de la programmation peut ajouter de la valeur à leurs services, les aider à se démarquer et leur ouvrir des débouchés », fait valoir Narayanan Vaidyanathan, qui veille aux orientations à long terme de l’ACCA.

Un Groupe de travail sur la Grille de compétences a été mis sur pied l’an dernier par CPA Canada, dans le cadre du projet Voir demain, pour réfléchir aux talents (programmation, entre autres) que les CPA devront déployer dans un proche avenir. « La profession sait pertinemment que le monde change et qu’elle doit se mettre au diapason », souligne Tim Jackson, FCPA, chef de la direction de Shad Canada et président du Groupe de travail. 

Pour créer une grille tournée vers l’avenir, Tim Jackson et ses collègues – issus du milieu des affaires, de diverses universités et du secteur public – ont fait table rase puis sont partis des nouvelles attentes des clients et des parties prenantes. Que doit offrir un CPA? « Nous nous sommes toujours penchés sur la validation des données précédentes, mais la nouvelle Grille intègre des compétences d’interprétation, pour extraire de la valeur des informations précédentes, dans les secteurs public et privé ainsi que dans les OSBL. »

La Grille de compétences 2.0 a été élargie pour mettre l’accent sur des sous-compétences fondamentales, qui touchent des questions comme la diversité, l’équité et l’inclusion.

Axée sur l’éthique et les compétences fondamentales dans des disciplines comme le comportement organisationnel et la durabilité, la Grille de compétences 2.0 a été élargie pour mettre l’accent sur des sous-compétences fondamentales, qui touchent des questions comme la diversité, l’équité et l’inclusion. Sont aussi évoquées les technologies transformatrices telles que l’intelligence artificielle, l’intelligence augmentée et les registres distribués. « Nous voulons une grille évolutive, ni prescriptive ni dogmatique, explique Tim Jackson. Les compétences et les sous-compétences du tronc commun seront inchangées, mais le reste de la Grille évoluera au rythme d’un monde qui bouge. » 

Une version préliminaire a été publiée pour consultation en juillet, et la version définitive devrait paraître cet hiver. Mais la Grille 2.0 n’est que le début d’une démarche qui se poursuivra. On pense déjà au projet Agrément 2.0. « La Grille 2.0 est au cœur des programmes de formation et d’agrément que la profession lancera dans les prochaines années, ajoute Tami Hynes, vice-présidente, Formation préagrément, à CPA Canada. Dans cette nouvelle phase, des CPA et des spécialistes de l’agrément travailleront pour concrétiser la vision que présente la Grille 2.0. »

Des projets semblables sont en cours ailleurs. L’an dernier, des programmes de formation axés sur les compétences d’avenir, comme la littératie numérique, ont été créés ou annoncés par les organisations comptables de plusieurs pays, dont l’Inde, l’Afrique du Sud, l’Australie et la Nouvelle-Zélande. L’ICAEW a même intégré dans certains de ses examens le recours à un logiciel d’analyse de données, qui amène les candidats à interroger des données de clients bien réelles, pour ainsi mettre en œuvre leurs talents d’analyse et d’interprétation.

Aux États-Unis, l’Association of International Certified Professional Accountants (AICPA) a publié un prototype, le CPA Evolution Model Curriculum, en vue de guider les établissements d’enseignement dans la mise à jour de leurs programmes en comptabilité. 

Ce programme modèle a été créé à la suite d’une enquête nationale qui a mis en évidence des lacunes dans la formation, explique Jan Taylor-Morris, directrice principale et chercheuse en résidence à l’AICPA. On a demandé à des directeurs de départements de comptabilité si leur programme traitait de sujets incontournables, comme l’analyse prévisionnelle et la dextérité numérique. Sur les huit sujets évoqués dans l’enquête, seuls deux (l’analyse des données et l’audit informatisé) étaient inclus dans l’enseignement par plus de la moitié des établissements.

« Nous traversons un bouleversement qui révolutionnera la formation. »

« L’enquête de l’AICPA l’a montré, il fallait initier les étudiants aux technologies émergentes, comme la chaîne de blocs et l’apprentissage automatique, qui transforment la profession », poursuit Jan Taylor-Morris, qui a participé à l’élaboration du programme comme chef de l’équipe de l’AICPA chargée de consulter les étudiants et professeurs, en partenariat avec la National Association of State Boards of Accountancy (NASBA). Le programme modèle de 91 pages, à télécharger gratuitement, servira à la fois de guide pour les formateurs et de cadre pour choisir les compétences à évaluer aux prochains examens d’agrément.

Ces investissements des organisations comptables s’intègrent à la vague d’éducation numérique, un marché qui devrait atteindre 108 G$ US dans le monde d’ici 2026. Les programmes numériques du géant de l’édition McGraw Hill, qui s’appuie sur un groupe de 1 400 établissements d’enseignement participants aux États-Unis, ont connu une croissance à deux chiffres de 2020 à 2021. Connect, sa plateforme numérique d’enseignement supérieur, a vu le nombre d’inscriptions bondir de 27 % en 2021, pour un total de six millions d’inscrits à l’échelle du globe.

Cette croissance remarquable coïncide avec les innovations numériques engendrées par les écueils et contraintes de la COVID-19. À Waterloo, en Ontario, Maplesoft propose un logiciel d’IA intuitif pour aider les élèves du secondaire et du postsecondaire (ainsi que les chercheurs de grandes organisations, de Google à la NASA) à résoudre des problèmes de mathématiques complexes. À Montréal, la Paper Education Company a mis au point une plateforme de messagerie instantanée qui permet à des tuteurs d’accompagner un million d’étudiants à travers les États-Unis. Un franc succès, qui l’a propulsée au rang des créateurs de logiciels en croissance exponentielle au Canada. 

« Nous traversons un bouleversement qui révolutionnera la formation », de conclure Tami Hynes, qui se dit enthousiasmée par les nouveaux atouts que la relève apportera à la profession. « La Grille 2.0 esquisse un portrait global et pertinent du CPA de demain, et donne aux candidats les moyens de répondre à des questions fondamentales : “Pourquoi choisir ce métier? Que m’offre-t-il? Où me mènera-t-il?” Nous avons encore beaucoup à faire pour parachever la Grille, mais il me tient à cœur de participer à cette transformation visionnaire. »

EN SAVOIR PLUS

Découvrez le travail accompli par le Groupe de travail sur la Grille de compétences. De plus, voyez quelles compétences les CPA devront posséder pour maîtriser les mégadonnées et en quoi le Certificat en gestion des données de CPA Canada peut servir pour prendre des décisions stratégiques éclairées.