L’avenir numérique est-il brillant?

La réponse dépend de la voie que nous emprunterons. Quels sont les enjeux et que pouvons-nous faire comme CPA? Lisez notre entretien avec Andrew Keen, entrepreneur, commentateur techno et futurologue bien connu.

L’état actuel d’Internet et notre monde moderne sont bien sûr inextricablement liés. Sans aucun doute, la technologie va continuer de changer nos façons de travailler, de nous divertir, de voter et d’entretenir des liens avec les autres.

Pour discuter de ces enjeux, nous avons fait appel à Andrew Keen, entrepreneur et expert de la sphère techno. Il nous fait part de son opinion sur les complexités de la transformation numérique : risques et occasions, façons dont les technologies affectent nos vies et ce que les CPA peuvent faire dans ce contexte.

.      .      .

Vos travaux traitent souvent des dangers ainsi que de l’immense potentiel positif d’Internet, pour le monde des affaires et la société en général. Comment définiriez-vous la révolution numérique? Qu’est-ce qui est à risque?

Ce qui est en jeu? Rien de moins que l’avenir de la société au XXIe siècle. Les emplois, la démocratie, l’harmonie sociale et la culture sont tous bousculés ou bouleversés par la révolution numérique en cours. Pour « réparer l’avenir », si je peux m’exprimer ainsi, il faut s’atteler aux problèmes les plus visibles découlant de cette révolution : inégalités, crise de l’emploi imminente, crise culturelle et anéantissement de nos libertés individuelles, du fait d’un capitalisme axé sur la surveillance.

Dans votre tout dernier livre, How to Fix the Future, vous mentionnez la responsabilité sociale des leaders comme l’une des cinq principales stratégies en vue de façonner un avenir numérique qui soit brillant. En quoi les CPA peuvent-ils influer sur le cours des choses, notamment s’ils ont l’avenir numérique à l’esprit?

Les comptables les plus prospères, dans les années à venir, seront ceux qui pourront complémenter la valeur des algorithmes. Toutefois, en dehors du travail, les comptables sont aussi des parents, des consommateurs, des citoyens. Dans vos décisions prises au quotidien, vous pouvez faire une énorme différence en façonnant l’avenir numérique en fonction de nos intérêts comme êtres humains, et non en fonction des intérêts des géants de la Silicon Valley dont le chiffre d’affaires est stratosphérique. Je vous invite évidemment à lire mon livre, pour en savoir davantage.

Vous êtes le directeur général de FutureCast et êtes reconnu pour être à l’affût des tendances de la culture techno, entre autres. Quels grands changements aimeriez-vous voir se produire, dans les cinq prochaines années, dans le monde numérique?

Ah..., le fameux « dans cinq ans ». Ça, c’est une éternité, disons plusieurs siècles, dans la Silicon Valley! Mais j’ose deux prédictions. D’abord, le développement prédominant sera la progression lente mais constante de l’intelligence artificielle dans tous les pans de l’économie : transport, santé, commerce, politique. Ensuite, dans les cinq prochaines années, je dirais que nous verrons la société et les États se rebiffer contre les grands acteurs du secteur technologique. Autrement dit, la réglementation d’entreprises comme Google, Facebook, Apple et Amazon prendra de plus en plus d’importance dans les débats politiques.

Vous avez eu l’occasion de discuter avec de nombreux experts extraordinaires pour la production de vos balados et de l’émission Keen On – par exemple sur des questions comme le Brexit, les nanotechnologies, les médias sociaux et la démocratie. Qu’est-ce qui vous incite à explorer une si vaste gamme de sujets? Et que nous réserve l’avenir?

J’aime bien poser des questions, surtout sur des sujets à propos desquels j’en connais peu. Mes émissions, notamment la série de vidéos « How to Fix Democracy » et les balados, me permettent de creuser les sujets qui piquent ma curiosité. C’est une façon agréable de sonder l’avenir et de parler de ce qui s’en vient, et peut-être même de glaner de nouvelles idées de livre.

Nous sommes ravis de vous compter parmi les conférenciers au Congrès national L’UNIQUE 2019, qui aura lieu cet automne. Pouvez-vous nous donner un aperçu de votre présentation?

J’espère que personne ne va s’endormir! J’entends faire une allocution qui, de façon concise et divertissante, explique les grands enjeux numériques de l’heure, et comment nous pouvons y faire face. J’espère que les participants auront envie, ensuite, de faire bouger les choses.

.      .      .

Pour en savoir plus sur ce que nous réserve l’avenir du côté de la technologie, des affaires et de la culture – et comment les CPA s’intégreront à ce panorama –, inscrivez-vous au Congrès national L’UNIQUE 2019, qui se tiendra à Montréal les 23 et 24 septembre 2019.