Le directeur numérique nouveau

Un nombre grandissant d’entreprises ressentent le besoin de se doter d’un directeur numérique qui a le bras long. Découvrez les résultats d’un rapport récent de PwC sur cette nouvelle catégorie de directeurs numériques.

Les défis organisationnels poussent de plus en plus d’entreprises à recruter un haut dirigeant pour gérer leur virage numérique. Ce rapport de PwC (en anglais) s’intéresse au rôle du chef des services numériques et contient des entrevues approfondies menées auprès de plusieurs de ces nouveaux responsables dans plusieurs secteurs de pointe.

Principales constatations à l’échelle mondiale :

  • 19 % des entreprises analysées ont un chef des services numériques désigné ou l’équivalent. Il s’agit d’une hausse marquée par rapport à 2015 (6 %).
  • 60 % des directeurs numériques dont il est question dans le rapport ont obtenu leur poste depuis 2015 seulement.
  • 40 % d’entre eux occupent un poste de haut dirigeant. De ce nombre, 67 % détiennent le titre de chef des services numériques. 
  • 32 % des chefs des services numériques possèdent une formation en technologie, ce qui constitue une forte augmentation par rapport à l’année dernière (14 %).
  • Les tendances qui précèdent témoignent de la stratégie de nombreuses entreprises visant à développer une compétence numérique supérieure.
  • 38 % des entreprises établies en Europe, au Moyen-Orient et en Afrique sondées par PwC se sont dotées d’un chef des services numériques, comparativement à 23 % des entreprises aux États-Unis.
  • Lorsque ces nouveaux directeurs numériques mettent en œuvre une stratégie, ils se heurtent souvent à plusieurs obstacles de taille : 
    • des initiatives numériques peu systématiques dans une grande organisation, sans supervision centralisée
    • une culture conservatrice, résistante au changement
    • une insuffisance des talents nécessaires au virage numérique
    • la persistance d’anciens systèmes et structures qui risquent de faire avorter leurs projets