La génération Z entrevoit l’avenir avec optimisme

Les Y sont toujours un sujet de discussion populaire dans les milieux comptables, mais les Z ont déjà commencé à prendre la relève. Découvrez les constatations de ce rapport (en anglais) sur cette nouvelle génération.

Selon le rapport d’un sondage mené par EY (en anglais), les jeunes de la génération Z seraient déterminés, passionnés et ouverts d’esprit. Ils attacheraient aussi beaucoup d’importance à la flexibilité et à l’avancement professionnel. 

Principales constatations

Les nouvelles technologies amélioreront la satisfaction des Z au travail ainsi que leur productivité.

  • Trois quarts (76 %) des répondants sont d’avis que les nouvelles technologies feront évoluer la nature de leur travail.
  • Deux tiers (66 %) pensent que ces nouvelles technologies leur permettront d’augmenter leur productivité.
  • Plus de la moitié pensent qu’elles leur permettront de se consacrer à des travaux plus intéressants, qui apportent une valeur ajoutée.

La génération Z est la plus inclusive à ce jour.

  • Plus des trois quarts (84 %) des répondants affirment que leur capacité à bien travailler avec des personnes de cultures et de milieux divers est une compétence clé qui les distingue des candidats d’autres générations.

Les Z sont ambitieux et attachés à la flexibilité.

  • Quand on leur a demandé ce qu’ils recherchent le plus chez un employeur, la majorité des répondants (84 %) ont affirmé qu’il s’agissait des possibilités d’avancement professionnel.
  • Ce critère dépasse de loin le salaire (1 %), les possibilités de travail à l’étranger (24 %) ou les prestations de congé parental concurrentielles (16 %).
  • La flexibilité est un autre point important pour les Z : la moitié des répondants ont donné ce critère comme l’une de leurs priorités lorsqu’ils cherchent un emploi.

Les Z préfèrent les dirigeants de la génération Z.

  • Plus des deux tiers (67 %) des répondants affirment qu’ils préféreraient travailler avec des dirigeants de la génération Z plutôt que de la génération X ou du baby-boom.
  • Parmi cet ensemble de répondants, les hommes (48 %) disent avoir une préférence pour un dirigeant, tandis que les femmes (40 %) ont une préférence pour une dirigeante.

Pour les Z, la satisfaction au travail est tout aussi importante (voire plus importante) que l’argent.

  • Deux tiers (66 %) des répondants affirment que la satisfaction au travail et la stabilité financière sont tout aussi importantes l’une que l’autre.
  • Parmi ceux qui attachent plus d’importance à la stabilité financière (15 %), on compte plus d’hommes (54 %) que de femmes (42 %).

Les Z sont convaincus que les employeurs connaissent bien leurs besoins.

  • Parmi ceux qui pensent qu’ils auront de meilleures conditions de travail que leurs parents, 31 % attribuent cette amélioration au fait que les employeurs comprennent mieux leurs besoins.
  • Pour 27 % des répondants, c’est plutôt parce que la flexibilité est une priorité pour la nouvelle génération. 
  • 16 % des répondants affirment que les employeurs savent que les Z changeront rapidement d’emploi s’ils ne sont pas satisfaits.