Résolution du Nouvel An : Aider ses proches à prendre leurs finances en main

Votre situation financière vous donne sans doute satisfaction, mais qu’en est-il de celle de votre entourage? Grâce aux conseils de quatre experts, vous pourrez aider vos proches à prendre leurs finances en main.

Nous voilà de retour au travail, frais et dispos (hum!), prêts à réaliser les nobles objectifs que nous nous sommes donnés, à l’aube d’une nouvelle année. Pour les CPA, c’est aussi l’occasion de mettre leur expertise à profit afin de proposer des conseils à leurs proches.

On sait que les difficultés financières peuvent se répercuter sur la santé mentale. Or, grâce à vos compétences, vous pourriez donner à ceux qui vous entourent – peu importe leur âge – le coup de pouce voulu pour retrouver l’équilibre. Nous avons invité quatre experts, faisant tous partie du programme de littératie financière de CPA Canada, à nous expliquer comment amorcer les discussions sur l’argent, sujet bien délicat. Voici leurs conseils pour aider les CPA à aborder les choses avec leurs proches.

LES ENFANTS ET L’ARGENT

CPA Canada propose de nombreuses ressources – dont un livre, un blogue et des vidéos – à ceux qui veulent enseigner aux enfants les rudiments des finances. Mais même les CPA trouvent qu’il est difficile de parler d’argent à leur progéniture... «C’est peut-être parce qu’ils supposent que leurs enfants comprennent ces questions aussi bien que leurs collègues», explique Leigh Sindlinger, CPA, CGA et analyste principale à Kal Tire.

Les CPA ne se rendent pas forcément compte que leurs enfants n’ont pas la finance infuse : ils doivent eux aussi faire des apprentissages, comme tout le monde. De plus, les CPA ont parfois tendance à évoquer des considérations trop complexes; ils ont de la difficulté à commencer par le commencement.

«Les enfants du cordonnier sont parfois les plus mal chaussés», concède Peter VanderHelm, CPA, CGA, fondateur de Helm Business Coaching. «Car certains CPA ont le génie de tout compliquer. Un enfant reste un enfant.»

Comment s’y prendre pour amorcer la discussion?

Mme Sindlinger : «Quand vous faites des courses avec un enfant en âge de toucher de l’argent de poche, la prochaine fois qu’il s’exclame “Oh, je voudrais telle ou telle chose!” et que c’est un petit rien, voyez s’il serait prêt à régler l’achat lui-même. Combien d’argent a-t-il sur lui? Pas un sou vaillant? C’est peut-être un tremplin pour discuter de son budget, de son argent de poche, des économies à réaliser. Comment faire pour assurer le suivi des dépenses et vivre selon ses moyens?»

M. VanderHelm : «Commencez par un sujet pratique, pertinent, qui saura intéresser votre ado. Inutile de parler de la note d’électricité… Mais s’il vient de passer son permis, parlez-lui d’assurance automobile. Il veut un nouveau cellulaire? Discutez du forfait et du contrat. Mais attention, est-ce une simple envie, ou plutôt un vrai besoin? Au lieu de refuser d’accéder à une demande, dites que vous êtes prêt à en discuter. Posez le problème et décortiquez la question. Puis dites au jeune : “Comment veux-tu t’y prendre?” Bref, faites-le participer à la recherche de solutions.»

Pour les jeunes : trois résolutions du Nouvel An

  1. Enseignez aux enfants la règle d’or de l’épargne : mettre de côté 10 % de toute somme gagnée ou reçue.
  2. Apprenez-leur à faire le suivi des entrées et des sorties de fonds.
  3. Tenez bon. Les parents cèdent volontiers quand leur enfant quémande. Aidez-le plutôt à voir s’il peut se permettre la dépense, et si oui, quand et comment.

Applis pour aider les jeunes à gérer leurs finances

LES AÎNÉS ET L’ARGENT

Les jeunes qui quittent le foyer familial et les adultes qui planifient leur retraite ne sont pas les seuls à devoir se pencher sur leurs finances. Pour les personnes âgées, qui constituent un segment démographique où le taux d’endettement s’emballe, il faut également y songer.

«De nombreux aînés ne sont guère avisés pour ce qui est des questions d’argent», déplore David Trahair, CPA, CA, formateur en finances personnelles, auteur de l’ouvrage Retraite en vue : Guide du retardataire – Comment rattraper le temps perdu en 10 ans ou moins. «J’encourage fortement les CPA à discuter avec les aînés de leur entourage pour les aider à faire le point.»

«Bien des aînés à la retraite risquent de vivre sous le seuil de la pauvreté», s’inquiète Lisa Matthews, CPA, CGA. Mais les CPA peuvent amener les aînés à mieux profiter de leur retraite, en les aidant à discuter de la question avec franchise et réalisme, pour mieux maîtriser leur situation financière.

Comment s’y prendre pour amorcer la discussion?

Mme Matthews : «Faites preuve de simplicité, de courtoisie, d’empathie. Si votre interlocuteur n’est pas un membre de la famille, il doit apprendre à vous connaître, à se fier à vous. Il est sûr que le titre de CPA inspire confiance.»

M. Trahair : «De nombreux aînés ont besoin d’aide, ils le savent bien, mais ils hésitent à l’admettre. Le meilleur moyen de les amener à communiquer? Leur poser quelques questions : “Avez-vous déjà déposé votre demande de prestations de la RRQ ou du RPC? Comment procédez-vous pour la préparation de votre déclaration de revenus? Du côté des REER, que pensez-vous du travail de votre conseiller?”»

Pour les aînés : trois résolutions du Nouvel An

  1. Aidez l’aîné à déterminer où va son argent. Pour maîtriser ses dépenses, il faut d’abord en faire le suivi.
  2. Si l’aîné ne comprend pas tous les éléments de sa déclaration de revenus, encouragez-le à demander à un préparateur d’expérience de passer la déclaration en revue avec lui, point par point.
  3. Si l’aîné n’arrive pas à payer la totalité du solde mensuel de ses cartes de crédit, expliquez-lui qu’il a avantage à faire du remboursement intégral du solde son principal objectif pour 2017.

Sites Web pour aider les aînés à gérer leurs finances

C’est en janvier qu’on s’attelle à la réalisation des bonnes résolutions prises le jour de l’An. Alors, en 2017, si le cœur vous en dit, faites preuve de générosité : donnez un coup de pouce aux jeunes et moins jeunes de votre entourage.


Note de la rédactrice en chef

Le prochain numéro de L’infolettre CPA sera publié le 13 février 2017.