La chaîne de blocs et les changements climatiques

La chaîne de blocs, une technologie révolutionnaire, pourrait-elle offrir une solution de gestion des opérations sur les marchés du carbone? Quelles seraient les incidences sur les entreprises comme sur les CPA?

Remarque : La vidéo ci-dessus est en anglais. 

La chaîne de blocs pourrait révolutionner l’économie, soutiennent les experts. Cette technologie, qui sous-tend le bitcoin (une monnaie virtuelle), va maintenant être appliquée au domaine de l’environnement. Son potentiel à l’égard de la lutte contre les changements climatiques a d’ailleurs été souligné récemment lors d’une conférence des parties de la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques. 

En effet, pour les pays signataires de l’Accord de Paris sur le climat, qui cherchent à atteindre les cibles fixées par l’entente, une question se pose : un registre décentralisé en mode poste-à-poste pourrait-il transformer les marchés du carbone en fournissant une façon fiable et transparente de gérer les émissions et les crédits de carbone?
Comptables professionnels agréés du Canada, en collaboration avec l’Environmental Finance Advisory Committee (EFAC) de l’Université de Toronto, a organisé un débat d’experts sur le sujet à l’intention des étudiants et des membres des milieux des affaires et de la finance.

La chaîne de blocs, une technologie en plein essor

On a récemment assisté à une explosion du nombre de projets liés à la chaîne de blocs, qui ont déjà attiré quelque 1,5 milliard de dollars d’investissement en capital de risque. « Quatre-vingts pour cent des banques dans le monde ont déjà investi dans un projet lié à la chaîne de blocs. On ne s’attendait pas à atteindre un tel niveau avant 2020 », a dit Iliana Oris Valiente, directrice générale et responsable mondiale de l’innovation relative à la chaîne de blocs à Accenture.

Mme Valiente, CPA, est la fondatrice de ColliderX, groupe de recherche et développement sur la chaîne de blocs, et l’une des expertes les plus réputées au Canada en ce qui a trait à cette technologie. Pour reprendre l’explication de Mme Valiente, la chaîne de blocs est une base de données distribuée qui consigne et conserve des données de façon à permettre un accès partagé à la même information par de nombreuses parties prenantes. Cette technologie est plus rapide et moins coûteuse que les systèmes traditionnels.

En raison de son fort capital intellectuel, le Canada pourrait devenir un chef de file dans la mise en application de cette technologie, estime Mme Valiente.

Illiana Oris Valiente, CPA, responsable mondiale de l’innovation relative à la chaîne de blocs à Accenture, explique le fonctionnement de cette technologie.

Application de la technologie en entreprise

Mme Valiente suggère aux entreprises de commencer par évaluer les processus qui reposent sur des technologies anciennes pour déterminer dans quel cas la chaîne de blocs permettrait de dégager une valeur ajoutée. Il s’agit d’un premier pas pour établir ce qu’elles pourraient tirer de la discussion que génère cette technologie dans le monde.

Avenir des marchés du carbone

Jessica Butts, directrice à Delphi Consulting, a quant à elle traité de la tarification du carbone à l’échelle mondiale. « La Chine est en train de mettre en place le plus important marché du carbone de la planète. D’ici deux ans, plus de 80 % de l’activité économique mondiale, mesurée par le PIB, sera visée par une forme ou une autre de tarification du carbone. »

Mme Butts, qui estime que l’Accord de Paris a grandement contribué à forger un consensus sur la scène mondiale quant à la nécessité de lutter contre les changements climatiques, croit que l’accord continuera d’avoir un effet catalyseur sur l’élargissement des marchés du carbone.

Le Canada est d’ailleurs déjà assez actif à ce chapitre : plus de 80 % des activités économiques du pays sont visées par la tarification du carbone. 

Jessica Butts, directrice à Delphi Consulting, parle des marchés du carbone au Canada.

Intégration internationale, nationale et régionale des marchés du carbone

Certains marchés du carbone, comme ceux de la Californie, du Québec et, bientôt, de l’Ontario, sont liés au moyen de programmes bilatéraux, comme la Western Climate Initiative. Toutefois, l’interopérabilité des différents marchés ne fait pas l’unanimité. La chaîne de blocs est une solution prometteuse sur ce plan.

Une façon de mobiliser les entreprises?

« Pour notre survie, nous devons transformer rapidement le système mondial. La chaîne de blocs et d’autres technologies numériques constituent d’excellents tremplins pour l’atteinte de cet objectif. Leur potentiel est énorme; elles ont non seulement le pouvoir de changer l’économie, mais aussi notre façon de collaborer », affirme Tom Baumann, cofondateur de ClimateCHECK, Collaborase et Xpansiv.

La technologie de la chaîne de blocs va certainement continuer d’évoluer, mais son adoption dans le cadre de la lutte contre les changements climatiques découle largement de la complexité, de l’ampleur et de l’urgence des problèmes qui exigent des solutions radicales. 

En outre, les applications de cette technologie, loin de se limiter aux mesures d’atténuation (comme les marchés du carbone), se prêtent tout aussi bien à l’encadrement des efforts d’adaptation. La chaîne de blocs pourrait contribuer à l’amélioration des systèmes d’échange de droits d’émission de carbone, des systèmes de suivi et d’échange d’autres émissions ainsi que de la transparence des chaînes d’approvisionnement, a ajouté M. Baumann.

Tom Baumann, cofondateur de ClimateCHECK, Collaborase et Xpansiv, parle de l’utilisation de la chaîne de blocs dans la lutte contre les changements climatiques

CPA Canada favorise la discussion sur les questions émergentes qui touchent la profession comptable

CPA Canada estime que la durabilité est une priorité stratégique et que les changements climatiques ont des répercussions sur la stratégie, la compétitivité, la gestion des risques, les relations avec les parties prenantes et la résilience des entreprises. 

De plus, les progrès réalisés du point de vue technologique ont changé la donne pour nos membres comme pour les entreprises sur le plan de la collecte, du traitement, de la gestion et de la certification de l’information.

Cette activité était la dernière d’une série d’initiatives de CPA Canada visant à réunir membres et parties prenantes en vue de favoriser la discussion au sujet de tendances et de questions émergentes dans le monde des affaires, et d’explorer les défis et les occasions connexes.