Sondage 2017 sur le QI numérique

Découvrez le lien entre les organisations qui se dotent de stratégies numériques globales et celles qui réalisent une performance financière supérieure, et apprenez comment les organisations peuvent optimiser leurs investissements technologiques pour en tirer profit.

Depuis 2007, PwC mène des recherches sur le QI numérique. Le cabinet a pu constater les énormes progrès qui ont été accomplis, et explique dans son rapport (en anglais) comment dégager de la valeur des technologies numériques de nouvelle génération.

Principales constatations :

  • Il existe une corrélation entre la stratégie numérique globale et la performance financière supérieure d’une organisation.
  • Le progrès numérique est assez homogène. En 2007, le QI numérique moyen était similaire d’un secteur d’activité à l’autre. C’est en grande partie toujours vrai aujourd’hui, mais il y a des exceptions (les secteurs agroalimentaire et minier sont à la traîne). 
  • Les investissements technologiques d’hier constituent l’assise des progrès d’aujourd’hui. L’exploration et l’analyse des données, les technologies de recherche, l’architecture orientée service et la collaboration virtuelle étaient les technologies de l’heure en 2007. L’attention s’est ensuite tournée vers les technologies mobiles, la sécurité des données et l’infonuagique. Aujourd’hui, les technologies émergentes comme l’Internet des objets et l’intelligence artificielle sont considérées comme les prochains grands jalons. 
  • Les chefs de la direction sont devenus des champions du numérique. En 2007, seuls 33 % des cadres interrogés estimaient que leur chef de la direction était un champion du numérique. Dix ans plus tard, ils sont 68 % à être de cet avis.
  • Le chef du service de l’information a maintenant voix au chapitre. En 2007, une minorité de cadres (40 %) indiquaient que le chef du service de l’information participait grandement à la planification stratégique. Aujourd’hui, le chef du service de l’information entretient des rapports étroits avec les autres dirigeants et supervise souvent la stratégie et les investissements numériques. Comme le numérique prend de plus en plus d’importance, de nouveaux venus apparaissent aux côtés du chef du service de l’information, comme le chef des services numériques ou le directeur des données, dont les rôles portent également sur l’utilisation stratégique des technologies.
  • L’attention portée à l’expérience humaine démontre la démarche stratégique supérieure d’une organisation. En 2007, le souci de l’expérience client allait de pair avec un QI numérique et stratégique élevé. Aujourd’hui, les répondants qui ont à cœur de créer une meilleure expérience client font rapport d’une stratégie numérique solide et d’une haute performance financière.