Protocole d’entente entre CPA Canada et l’Institute of Chartered Accountants of Pakistan (ICAP)

Le protocole d’entente entre les organisations de comptables professionnels agréés (CPA) du Canada et l’Institute of Chartered Accountants of Pakistan (ICAP) est la première entente d’évaluation des titres de compétences étrangers conclue par la profession canadienne unifiée.

Joy Thomas, présidente et chef de la direction, CPA Canada (à droite), et Nadeem Adil, président, ICAP, signent le protocole d’entente.

Le 28 février 2017, à New York, Nadeem Adil, président de l’ICAP, et Joy Thomas, présidente et chef de la direction de CPA Canada, ont signé un protocole d’entente de réciprocité au nom des organisations provinciales et territoriales de CPA et de Chartered Professional Accountants of Bermuda, organisme affilié de longue date avec la profession canadienne. Ce protocole est la première entente d’évaluation des titres de compétences étrangers négociée par la Commission d’évaluation des diplômes étrangers de la profession canadienne unifiée, au nom de tous les détenteurs du titre canadien de CPA. Le protocole énonce les critères auxquels les membres d’une des deux organisations doivent satisfaire pour devenir membre de l’autre.

Le protocole reconnaît l’équivalence fondamentale du volet connaissances de base en comptabilité des programmes de formation des deux pays signataires. Les membres de l’ICAP qui souhaitent obtenir le titre canadien de CPA doivent réussir l’Examen final commun (EFC) de CPA Canada, qui assure le respect de toutes les normes canadiennes d’admission à la profession.

«La mobilité internationale de la main-d’œuvre et la reconnaissance des titres de compétences étrangers sont indispensables dans l’économie mondialisée d’aujourd’hui, affirme Joy Thomas. En collaborant avec les organismes comptables étrangers, les employeurs et les autres parties prenantes, la profession canadienne de CPA évolue au rythme des besoins du marché. La simplification du processus de reconnaissance accélère l’intégration de comptables professionnels compétents dans le bassin de main-d’œuvre canadien. Elle s’inscrit aussi dans la stratégie du Canada, qui vise à attirer des candidats talentueux pour favoriser l’innovation et la productivité.»

Les organisations d’origine de la profession de CPA (ICCA, CGA-Canada et CMA Canada) avaient conclu une vingtaine d’ententes avec des organismes comptables étrangers; ces dernières demeurent en vigueur jusqu’à ce que de nouvelles ententes soient négociées au nom de la profession unifiée, ce qui devrait être le cas, pour la majorité d’entre elles, d’ici la fin de 2017.