L’avenir appartient aux plus audacieux

Cette étude dégage des faits étonnants à propos du courage des entreprises canadiennes et donne un aperçu de l’influence positive que peut exercer le courage sur la réussite d’une organisation.

Au cours de la dernière année, Deloitte a sondé 1 200 chefs d’entreprise canadiens afin d’évaluer l’état du courage de nos entreprises. C’est la première fois que le courage des entreprises est mesuré et que son influence est quantifiée.

Principales constatations :

  • Parmi les entreprises canadiennes, seulement 11 % peuvent être considérées comme courageuses, mais 30 % sont sur la « bonne voie ».
  • Le courage est un puissant facteur de croissance et, si les chefs d’entreprise prennent des mesures pour en acquérir, le Canada pourrait atteindre de nouveaux sommets.
    • Les entreprises courageuses obtiennent de meilleurs résultats : 69 % des entreprises courageuses ont affiché une hausse des revenus l’an dernier, par rapport à seulement 46 % des entreprises craintives; 34 % des entreprises craintives ont indiqué que leurs revenus avaient chuté l’an dernier – elles étaient deux fois plus susceptibles d’afficher une baisse de revenus que leurs homologues courageuses.
    • Les entreprises courageuses cherchent à stimuler plus énergiquement la croissance : 67 % d’entre elles ont l’intention d’accroître leur investissement en R-D au cours des cinq prochaines années, par rapport à 22 % des organisations craintives; 49 % des entreprises courageuses ont mis sur le marché un nombre important de nouveaux produits ou services au cours des cinq dernières années, par rapport à seulement 23 % des entreprises craintives.

Le courage consiste à faire ce qui est juste, ce qui n’est pas toujours facile, pour le bien commun, même lorsqu’on est envahi par la crainte, le doute et l’incertitude. Deloitte a identifié cinq éléments essentiels aux entreprises canadiennes pour cultiver le courage :

  • Oser faire les choses différemment et remettre en question le statu quo : Les entreprises qui font preuve de courage formulent des points de vue qui peuvent aller à l’encontre des conventions. Elles acceptent les perturbations, et les recherchent parfois activement, et défient les normes de l’industrie ou les meilleures pratiques existantes, même si elles doivent faire face à des critiques venant de l’extérieur.
  • Prendre des risques calculés : Les entreprises courageuses font appel à une analyse rationnelle et approfondie qui s’appuie sur des données pour trouver des idées, des investissements et des innovations. Elles comprennent très bien les risques auxquels elles sont exposées et recherchent des occasions où les risques semblent plus grands et où les retombées immédiates semblent moins importantes.
  • Faire ce qui est juste : Les entreprises courageuses prennent des mesures qui ont des retombées positives à long terme pour leur organisation, leurs employés et leur pays. Elles reportent les gains à court terme pour assurer la réussite à long terme, et accordent une plus grande valeur aux objectifs organisationnels non pécuniaires.
  • Commencer par soi-même : Les chefs d’entreprise courageux sont animés par leur passion et sont perçus comme authentiques. Ils ont un sens moral profond, auquel ils font appel pour éclairer les décisions de leur entreprise. Ils sont plus aptes à assumer une responsabilité personnelle pour les échecs de l’organisation, ainsi qu’à partager le mérite des bons coups de l’entreprise.
  • Unir pour inclure : Les chefs d’entreprise courageux s’entourent de divers penseurs provenant d’autres horizons. Ces leaders comprennent la valeur et l’importance de solliciter et d’intégrer les points de vue et les commentaires de gens à tous les échelons de leur organisation.