Une gestion intégrée du risque organisationnel plutôt qu’autonome

Dans ce document de réflexion de l’IFAC, vous découvrirez pourquoi il est plus utile d’intégrer la gestion des risques et le contrôle interne à l’échelle de l’organisation que de ne pas le faire.

Télécharger un exemplaire

Télécharger dès maintenant

Étant donné la forte instabilité du contexte d’affaires actuel, la gestion des risques gagne en importance. Certaines organisations ont mis en place une fonction de gestion des risques autonome, mais cette façon de faire retarde souvent le processus décisionnel et l’exécution des décisions au lieu de les accélérer.

Selon Une gestion intégrée plutôt qu’autonome : Intégrer la gestion des risques à la gestion de l’organisation*, la gestion des risques et le contrôle interne relèvent de la responsabilité de chacun. Lorsque ces fonctions sont intégrées et bien mises en œuvre à l’échelle de l’organisation, elles sont plus économiques et exigent moins d’efforts lorsqu’il faut composer avec une situation préjudiciable.

Ce document montre que la gestion des risques et le contrôle interne constituent des processus pertinents et utiles en ce qui concerne la prise et l’exécution de décisions. Les indications du guide concernent toutes les organisations qui souhaitent améliorer leur gestion des risques – peu importe leur taille et leur structure, et qu’elles soient ouvertes ou fermées.

Au programme :

  • les avantages d’une bonne intégration de la gestion des risques et du contrôle interne à :
    • la gouvernance d’une organisation
    • sa gestion
    • ses activités
  • des idées et suggestions sur la réalisation de cette intégration
  • des exemples pratiques montrant comment les comptables professionnels peuvent aider leur organisation à effectuer cette intégration
* Cette publication de l’International Federation of Accountants (IFAC) est reproduite avec la permission de l’IFAC.

Faits saillants

Mettez vos connaissances à jour et élargissez votre réseau grâce à ce colloque à ne pas manquer (en anglais), qui porte sur les questions et tendances essentielles pour les membres des comités d’audit.

Dans votre entourage se tapit sûrement une personne surendettée. Si vous êtes observateur, vous reconnaîtrez l’un ou plusieurs de ces symptômes.