Nouveaux CPA : Mise à jour des compétences en fiscalité

De quelles compétences en fiscalité et dans d’autres domaines les nouveaux CPA ont-ils besoin pour réussir aujourd’hui? Voyez les mises à jour envisagées pour le programme d’agrément CPA, et dites-nous ce que vous en pensez.

Le monde des affaires évolue sans cesse. Aussi la profession envisage-t-elle de modifier, dans le cadre de la mise à jour de la Grille de compétences des CPA, les compétences en fiscalité et dans d’autres domaines requises chez les nouveaux CPA.

La Grille de compétences des CPA établit les attentes à l’égard des CPA nouvellement agréés et influence le contenu des examens CPA ainsi que des cours universitaires. Le Comité sur la Grille de compétences de CPA Canada examine l’évolution de la conjoncture et des exigences qui en découlent, pour que la profession puisse doter les nouveaux CPA des compétences voulues. Dans le cadre de son mandat, ce comité a demandé au Groupe de travail sur la Grille de compétences – fiscalité d’examiner les exigences actuelles dans le domaine et de recommander des modifications en vue de la mise à jour de la Grille.

Dirigé par James Barnett de l’Université de Waterloo, ce groupe de travail (dont je faisais également partie) était composé de CPA, de professeurs de fiscalité et d’un représentant de l’Agence du revenu du Canada. Lors de son examen du contexte en fiscalité et en comptabilité, le groupe a relevé les principaux facteurs qui viennent changer les connaissances et les compétences en fiscalité requises des nouveaux CPA. Par exemple :

  • les technologies ont une incidence sur tous les aspects d’un service de fiscalité;
  • l’expérience pratique en fiscalité n’est plus exigée pour l’obtention du titre de CPA;
  • la TPS/TVH ou la TVQ concerne pratiquement tous les particuliers et toutes les entreprises au Canada, mais le programme de formation des CPA ne couvre que peu de sujets liés à ces taxes;
  • certains sujets en matière d’impôt sur le revenu figurant dans la Grille actuelle sont plus complexes que les connaissances pouvant être raisonnablement exigées d’un CPA débutant.

NOUVEAU CONTEXTE FISCAL, NOUVELLES ATTENTES

Le groupe de travail a ensuite examiné les attentes en matière de fiscalité à l’égard des CPA nouvellement agréés, du point de vue de l’employeur, du public et de l’intérêt général. Il a conclu que les nouveaux CPA doivent pouvoir faire le travail lié à l’observation des règles fiscale pour les particuliers et les sociétés, et comptabiliser l’impôt à payer ainsi que l’impôt différé des sociétés. Le public s’attend aussi à ce qu’un CPA fraîchement diplômé soit en mesure de déterminer les principales questions relatives à la TPS/TVH dans des situations courantes.

Dans le rapport définitif, le groupe a donc proposé une série de modifications visant à :

  • réduire le contenu touchant l’impôt sur le revenu (notamment pour ce qui est de la planification), en grande partie trop spécialisé
  • accroître le contenu touchant les impôts indirects

Le Comité sur la Grille de compétences envisage d’apporter ces modifications dans le cadre de sa mise à jour de la Grille, qui devrait être publiée en décembre 2018. Le comité consulte les membres et d’autres parties prenantes : il a publié une trousse d’information dans laquelle il décrit en détail les modifications proposées et sollicite des commentaires.

Que vous soyez étudiant ou employeur, que vous travailliez en cabinet, en entreprise, dans le milieu universitaire ou dans la fonction publique, je vous prierais d’examiner ces propositions et de nous faire parvenir vos commentaires. À votre avis, notre profession établit-elle les bonnes attentes quant aux connaissances et aux compétences en fiscalité dont les futurs CPA auront besoin? Veuillez nous faire part de vos commentaires ci-dessous ou nous écrire à questionsfiscales@cpacanada.ca.

POURSUIVONS LA CONVERSATION

Selon vous, quelles connaissances en fiscalité les nouveaux CPA devraient-ils savoir appliquer au moment de l’agrément?

Le blogue sur la fiscalité de CPA Canada se veut un forum d’échange sur les politiques fiscales et les enjeux en matière de fiscalité, et leur incidence sur les fiscalistes. Vos commentaires peuvent influer sur les prises de position adoptées par CPA Canada au nom de l’intérêt public.

Avertissement

Les opinions et les points de vue exprimés dans cet article sont ceux de l’auteure et ne représentent pas nécessairement ceux de CPA Canada.

À propos de l’auteur

Vivian Leung, CPA, CA

directrice de projets, Formation en fiscalité à CPA Canada