Recourir à l’analyse de données pour améliorer la qualité de l’audit

L’analyse de données permet aux auditeurs d’examiner de vastes ensembles de données pour évaluer les risques et relever les données aberrantes, ce qui améliore la qualité de l’audit. Mais sa mise en œuvre est-elle facile en audit?

Lors d’un récent symposium sur l’avenir de l’audit organisé par CPA Canada et l’Institute of Chartered Accountants of Scotland (ICAS), les participants ont mentionné une « meilleure qualité de l’audit » (avant une efficience accrue) comme principal avantage du recours à l’analyse de données en audit (ADA). L’ADA permet à l’auditeur d’améliorer l’évaluation des risques et de relever des caractéristiques inhabituelles ou inattendues des opérations, ce qui lui donne une solide base pour établir la nature, le calendrier et l’étendue de l’audit.

Le recours à l’ADA permet d’automatiser un grand nombre de tâches routinières du processus d’audit. Les auditeurs, qui consacrent ainsi plus de temps aux questions qui posent problème et qui requièrent une grande part de jugement professionnel, peuvent donc offrir davantage de renseignements utiles à la direction et réaliser des audits à plus grande valeur ajoutée.

Ces progrès technologiques s’accompagnent de nouvelles possibilités, qui elles-mêmes présentent de nouvelles difficultés concernant l’obtention des permissions nécessaires pour accéder aux données, les extraire et les nettoyer, ainsi que l’exécution des procédures appropriées et l’analyse des résultats.

NOUVELLES INDICATIONS AU CANADA

Nous sommes conscients de ces difficultés. C’est pourquoi CPA Canada a créé un comité sur l’ADA et offre un éventail de ressources portant sur ce domaine émergent, en plus d’avoir récemment publié un Guide sur l’analyse de données en audit. Ce guide :

  • présente les concepts fondamentaux du recours à l’ADA aux auditeurs qui sont novices en la matière
  • donne des exemples de recours à l’ADA en pratique
  • aide les auditeurs à se servir de l’ADA à chaque étape de l’audit d’états financiers dans le respect des Normes canadiennes d’audit (NCA)

ACTIVITÉS INTERNATIONALES LIÉES À L’ANALYSE DE DONNÉES

Parallèlement aux indications que nous élaborons à l’intention des professionnels en exercice canadiens pour les aider à utiliser l’ADA en conformité avec les NCA, des initiatives ont été lancées sur la scène internationale afin de se pencher sur les modifications que l’on pourrait apporter aux normes. En effet, le Conseil des normes internationales d’audit et d’assurance (IAASB) a créé un groupe de travail sur l’analyse de données pour :

  • étudier les faits nouveaux en matière de recours efficace et approprié aux technologies, notamment l’analyse de données, aux fins d’amélioration de la qualité de l’audit
  • examiner la manière dont l’IAASB peut répondre le plus efficacement possible à ces faits nouveaux grâce à l’adoption ou à la révision de Normes internationales d’audit (ISA) ou d’indications ne faisant pas autorité, et dans quel délai

Le groupe de travail a publié (en anglais) une synthèse de commentaires qui résume les principaux messages ressortant des réponses à l’appel à commentaires intitulé Exploring the Growing Use of Technology in the Audit, with a Focus on Data Analytics.

Par ailleurs, lors de la réunion de juin de l’IAASB, le groupe de travail sur les éléments probants de l’American Institute of Chartered Professional Accountants (AICPA) a présenté un rapport d’étape sur son projet de révision de la norme sur les éléments probants de l’AICPA, qui est fondée sur la norme ISA 500, Éléments probants. Ce projet concerne le recours aux nouvelles technologies par les préparateurs et les auditeurs au regard de la pertinence et de la fiabilité des éléments probants. Les changements potentiels ont trait à la définition de l’ADA, au classement des procédures d’audit et à l’ajout d’indications sur l’appréciation du caractère suffisant et du caractère approprié des éléments probants. Étant donné que les participants au symposium mentionné au début du présent billet de blogue ont souligné que l’évolution des normes d’audit était le principal facteur pouvant favoriser le recours à l’ADA, je suis impatiente de connaître les résultats des discussions et de suivre l’évolution de ce projet.

POURSUIVONS LA CONVERSATION

Quels défis devez-vous relever lorsque vous mettez en œuvre l’ADA? Quels sont ses principaux avantages? Je vous invite à publier vos commentaires ci-dessous ou à m’écrire directement.

Avertissement

Les opinions et les points de vue exprimés dans cet article sont ceux de l’auteure et ne représentent pas nécessairement ceux de CPA Canada.

À propos de l’auteur

Taryn Abate, CPA, CA, CPA (IL)

Director, Audit and Assurance, CPA Canada

Autres événements susceptibles de vous intéresser :

Procurez-vous le Guide de CPA Canada sur l’analyse de données en audit, qui vise à aider et à encourager les professionnels en exercice à se servir des techniques d’analyse de données dans l’audit d’états financiers.

La technologie de la chaîne de blocs pourrait avoir une incidence sur l’audit des états financiers et ouvrir de nouvelles possibilités intéressantes : voyez ce que cela signifie pour la profession d’auditeur et de certificateur.