Passer au contenu principal
Femme avec un smartphone et une tasse à café réutilisable marchant dans la ville.
Outils

Donnez un nouveau souffle à la routine des télétravailleurs grâce à ces conseils simples

Coincés entre leurs obligations professionnelles et leurs responsabilités personnelles, de nombreux télétravailleurs ont l’impression de vivre le jour de la marmotte. Comme employeur, vous pouvez faire la différence.

Femme avec un smartphone et une tasse à café réutilisable marchant dans la ville.Au lieu de faire un appel vidéo, optez pour une réunion à l’extérieur et encouragez chaque participant à sortir prendre l’air. (Getty Images/Riska)

Au début de la pandémie, bien des travailleurs ont apprécié ne plus avoir à navetter pour se rendre au bureau. Mais un peu plus d’un an plus tard, une étude de Statistique Canada montre que ces nouveaux télétravailleurs font aussi un plus grand nombre d’heures chaque jour qu’avant.

« De nombreux employés sont stressés à l’idée de ne pas être en permanence devant leur ordinateur, explique Philippe Zinser, formateur, coach RH et conférencier en agilité et innovation organisationnelle. Ils sentent l’obligation de travailler plus car ils se font des idées sur ce que pense leur gestionnaire du travail accompli à distance. » 

Voici quatre stratégies que les employeurs peuvent mettre en place pour rééquilibrer les choses et rompre la monotonie de leur journée.

1) SOYEZ TOLÉRANT 

« Il faut accepter qu’un télétravailleur ne soit pas entièrement disponible comme on aurait pu le constater en passant devant son bureau », ajoute le consultant. Chaque employé se trouve dans une situation qui lui est propre, tout comme l’est sa façon d’y faire face. »   

« Ce qui compte, c’est de savoir si un employé répond aux attentes de l’entreprise sur le plan des résultats, en tenant compte de qui il est. Certains ont toujours été plus matinaux, d’autres, moins; certains font peu de pauses, d’autres… ont des enfants à surveiller. Encouragez-les à essayer autre chose que le 9 à 5, si la formule ne leur convient pas. »

2) FAVORISEZ LA SOCIALISATION

Selon une enquête de Statistique Canada, le principal obstacle à la productivité cité par les répondants est le manque d’interaction avec leurs collègues, ce que confirme Philippe Zinser.

« Ce qu’on a le plus perdu avec le télétravail, c’est l’informel et le non-professionnel. Fini de passer voir un collègue à son bureau, d’en croiser un autre en allant chercher un café ou de prendre une marche le midi à plusieurs. »

Il faut donc recréer ces moments d’échanges informels, sans obliger personne à y participer. « Ça peut prendre la forme d’une cafétéria virtuelle, par exemple, qui ouvre tous les jours à 10 heures, et dans laquelle on peut se rendre pour 5 ou 10 minutes, pour voir des collègues. »

3) STIMULEZ VOS EMPLOYÉS

En dépit des objectifs à atteindre, il faut aussi continuer à « enrichir les employés » selon l’expression de Philippe Zinser, pour qu’ils restent engagés et éveillés. « Les midis-conférences sont une bonne formule, pourvu qu’on n’y parle surtout pas de travail, sans quoi les employés ne viendront pas. »

« Il faut au contraire leur demander ce qui les intéresserait et proposer des sujets accessibles : mieux manger, faire du sport avec ce qu’on a sous la main, gérer le stress au quotidien, être heureux au boulot… Ça peut aussi être des jeux. L’idée est de créer une occasion d’échanger sans se sentir jugé. »

4) VARIEZ LES RÉUNIONS

Des chercheurs de Stanford ont d’ailleurs mis en lumière plusieurs causes à la fatigue créée par la visioconférence. On y retrouve le contact visuel prolongé « les yeux dans les yeux » et le fait de rester immobile en permanence face à la caméra.

Pour lutter contre la lassitude qu’entraînent les vidéoconférences, ils recommandent donc de s’accorder des pauses « audio seulement » pour pouvoir bouger, comme on le ferait dans une réunion en présentiel.

Pour les réunions en petit comité, « pourquoi ne pas les tenir en sortant prendre l’air, chacun de son côté? » propose Philippe Zinser. (La créativité d’une personne augmente en effet en moyenne de 60 % pendant la marche, selon une autre étude menée à Stanford.) 

« Si le temps consacré est limité et que les objectifs sont clairs, les réunions ne sont pas problématiques en elles-mêmes, rappelle Philippe Zinser. Ce qu’il faut éviter, c’est de les enchaîner aux 15 minutes, sans aucun répit. »   

TROUVER SON ÉQUILIBRE

Vous sentez-vous surmené en raison de l’empiètement du travail sur votre vie personnelle? Parcourez nos conseils pour retrouver un certain équilibre. Le télétravail reste une expérience au goût doux-amer pour employeurs et employés, même si les CPA se sont adaptés et ont tiré parti de leur expérience.