La section de Beijing a atteint son objectif de recueillir 60 000 ¥ (environ 11 260 $) pour ouvrir une classe Spring Bud au nom de CPA Canada. Au fil des ans, elle a aidé financièrement 450 jeunes filles de familles défavorisées à poursuivre leur scolarisation. (Tous droits réservés)

Monde | Éducation

CPA Canada appuie le projet Spring Bud pour aider de jeunes Chinoises à persévérer dans leurs études

Grâce à une collecte de fonds auprès des membres de la section de Beijing, quelque 60 000 ¥ ont été remis à une neuvième classe.

A Facebook IconFacebook A Twitter IconTwitter A Linkedin IconLinkedin An Email IconCourriel

Le 15 septembre dernier, Fei Xiao, membre du conseil de notre section de Beijing, a eu un moment d’émotion à la cérémonie d’ouverture de la classe soutenue par CPA Canada dans le cadre du projet Spring Bud. Au moment de présenter le chèque de CPA Canada, d’un montant de 60 000 ¥ (environ 11 260 $), en compagnie de Flora Qin, secrétaire de la section, elle n’a pu s’empêcher de penser à quel point il avait été valorisant de s’associer à un organisme caritatif voué à aider des jeunes filles de milieux défavorisés à ne pas décrocher. « Mon cœur était rempli de fierté », raconte-t-elle.

Mme Xiao est une des quatre membres du conseil de notre antenne pékinoise à avoir assisté à la cérémonie, en compagnie de membres CPA et de non-membres. C’est la neuvième classe du genre à recevoir un soutien financier de la section de Beijing de CPA Canada. Cette fois-ci, il s’agit d’une classe de l’école primaire Xujiafang (district de Xuanhua) de Zhangjiakou, dans la province d’Hebei. Des enseignants, des élèves et des représentants des autorités scolaires locales et de la Fédération nationale des femmes de Chine étaient aussi présents

« Spring Bud signifie espoir », dit Simon Feng, ex-président du comité de publicité (et des activités caritatives) de la section de Beijing, qui a organisé l’événement et participé à chaque cérémonie d’ouverture, depuis le début. « Le but de ce projet, c’est d’aider des jeunes filles de quartiers défavorisés à poursuivre leurs études, ou à revenir sur les bancs d’école. Nous sommes reconnaissants envers les généreux donateurs, qu’ils soient CPA ou non. »

Flora Qin et Xiao Fei tiennent une reproduction grand format du chèque remis par la section de Beijing de CPA Canada à l’organisme caritatif. (Tous droits réservés)

Le projet Spring Bud a été lancé en 1989 par la Fédération nationale des femmes de Chine et la Fondation pour les enfants et les adolescents de Chine (CCTF). En raison de plusieurs facteurs – conditions naturelles, disparités socioéconomiques, développement culturel et coutumes –, de nombreux Chinois sont toujours analphabètes, surtout dans les régions montagneuses et moins bien loties. Or, les deux tiers des personnes analphabètes sont des femmes.

« Les petites filles d’aujourd’hui seront un jour des mères, souligne M. Feng. Et la qualité de l’éducation des mères aura certainement une influence sur le bien-être des citoyens chinois de demain. C’est donc une bonne chose d’aider ces filles à apprendre à lire, à écrire et à compter. »

Lily Tang, présidente de la section de Beijing, est du même avis. « Avec notre contribution au projet Spring Bud, j’ai bien confiance de voir ces jeunes devenir des adultes qui changeront le cours des choses dans leur milieu plus tard », dit-elle. À ce jour, grâce au projet Spring Bud, plus de 2,8 millions de filles ont bénéficié d’une aide financière, 1 402 écoles Spring Bud ont été construites, et quelque 530 000 élèves ont reçu une formation pratique.

En 2000, des membres de CPA Canada ont commencé à soutenir le projet Spring Bud et à y contribuer financièrement. De 2009 à 2015, la section de Beijing a travaillé en étroite collaboration avec la CCTF pour faire connaître le programme auprès de ses membres, et s’est fixé l’objectif de recueillir 60 000 ¥ par année afin d’ouvrir une classe Spring Bud au nom de CPA Canada. Au fil des ans, la section de Beijing a aidé financièrement 450 filles de familles défavorisées à poursuivre leur scolarisation.

Les 9 jeunes filles ici présentes font partie des 50 qui ont déjà pu profiter du programme. (Tous droits réservés)

Au terme de la cérémonie, les membres de la section de Beijing ont rendu visite aux familles de quatre écolières et leur ont remis des denrées de base comme du riz et de l’huile de cuisson.

 Mme Tang s’était déjà rendue dans des quartiers défavorisés auparavant. « Je me rappelle la première fois. Nous étions sous le choc, car nous ne pouvions imaginer que des gens vivaient encore dans de telles conditions en Chine. Quelques années plus tard, j’ai revu ces jeunes filles à la fin de leurs études primaires, à une cérémonie. Elles étaient toutes épanouies et plus confiantes. J’ai toujours cru que l’éducation peut changer la vie des gens, et que les personnes instruites peuvent changer la société en mieux. »

VOUS VOULEZ VOUS IMPLIQUER?

Devenez bénévole auprès d’une des sections chinoises de CPA Canada et aidez-les à organiser des activités pour les membres. Pour en savoir plus sur les possibilités de bénévolat au Canada, voyez comment vous pouvez faire profiter les autres de vos connaissances en devenant bénévole pour notre Programme de littératie financière.