Articles de fond | Magazine Pivot

Des patins électriques pour se rendre au bureau?

Pour rajeunir son image, Ninebot, l’entreprise qui a racheté Segway, lance un nouveau moyen de locomotion.

A Facebook IconFacebook A Twitter IconTwitter A Linkedin IconLinkedin An Email IconCourriel

Ninebot espère que les Drift W1 séduiront les nombreux navetteurs qui veulent échapper aux embouteillages. (Daniel Neuhaus)

Établie à Beijing, Ninebot s’est fait connaître en commercialisant le tout premier gyropode, le Segway, cet engin surdimensionné apprécié des touristes paresseux qui sillonnent à deux roues les centres-villes et les parcs thématiques. Pour moderniser son image, Ninebot lance un produit bien plus élégant : les patins Drift W1. Sur ces engins électriques futuristes à une roue, contrôlés par une application mobile, l’utilisateur avance, recule ou tourne en déplaçant son centre de gravité. Vendues environ 600 $ la paire, ces miniplateformes roulantes sont équipées de batteries au lithium ionique (12 km d’autonomie). Mode de transport de l’avenir ou, à l’instar de leur prédécesseur, le Segway, futur sujet de mille et une blagues sur Internet?

Ninebot espère que les Drift W1 séduiront les nombreux navetteurs en quête d’une solution de rechange à l’automobile, pour échapper aux embouteillages. Entendons-nous : on ne parle pas de prendre la route, mais de se rendre à l’arrêt d’autobus ou à la station de métro (la paire de patins pèse 7 kg et tient dans un sac de sport). « C’est de la micromobilité », explique Jeff Wu, directeur au marketing à Segway. Sans remplacer la voiture, l’invention pourrait faciliter les allers-retours, surtout pour les allergiques à la marche.

On s’intéresse vivement à de tels outils peu encombrants, comme les trottinettes et vélos électriques pliants. La demande explose. En Amérique du Nord, les ventes augmentent de 28,4 % par an, selon P&S Intelligence. Chez nous, le fondateur des Raptors de Toronto, l’entrepreneur John Bitove, a récemment annoncé l’arrivée au Canada de la trottinette électrique en libre-service Bird : 1,15 $ pour le déverrouillage, puis 0,35 $ la minute. (Bird Canada a été lancée dans le sillage de Bird, jeune entreprise américaine.) Cette nouveauté roulante pourrait faire concurrence aux coûteux patins Drift W1, mais tous les acteurs du marché devront composer avec des contraintes. Comme le souligne David Grummett, directeur des communications au Conseil de l’industrie de la motocyclette et du cyclomoteur : « Notre pays, c’est l’hiver. Ces solutions de micromobilité seront saisonnières, à moins qu’on invente des pneus à neige pour Segway. »

Ninebot, société fermée, ne publie pas son chiffre d’affaires. En 2018, afin d’évaluer la demande potentielle, elle présentait le concept Drift W1 sur la plateforme de sociofinancement Indiegogo. Au bout de 15 jours, plus de 2 000 investisseurs avaient répondu : au-delà de 1 M$ avaient été versés pour créer les patins de demain.