Articles de fond | Magazine Pivot

Instaurer le changement

Pour les comptables, l’heure est venue d’agir. 

A Facebook IconFacebook A Twitter IconTwitter A Linkedin IconLinkedin An Email IconCourriel

À l’ère des mégadonnées, CPA, autorités de réglementation, investisseurs institutionnels et émetteurs testent différentes technologies – IA, analyse de données, études prévisionnelles – qui transformeront la comptabilité. (Shutterstock photo)

Perturbations technologiques, pressions de la concurrence, incertitudes politiques. Il n’y a pas de doute : depuis 10 ans, nous vivons une époque de bouleversements, de chaos. Peu de secteurs, peu de métiers s’en sortent indemnes.

Notre profession n’y échappe pas, comme le savent nos membres, confrontés à des défis complexes, voire insaisissables. À l’ère des mégadonnées, CPA, autorités de réglementation, investisseurs institutionnels et émetteurs testent différentes technologies – intelligence artificielle, analyse de données, études prévisionnelles – qui transformeront la comptabilité. Parallèlement, les modèles d’exploitation évoluent. De nouvelles approches émergent dans la création de valeur par les entreprises, et dans les méthodes choisies pour la mesurer. 

Dans ce contexte, CPA Canada entend tracer la voie vers l’avenir. C’est pourquoi nous avons lancé le grand projet Voir demain, abordé à la page 24 de notre numéro de Pivot.

Nous sommes à mi-chemin de la démarche, et, déjà, nous en tirons des constats éclairants. L’automne dernier, nous avons mené une série de tables rondes rassemblant des membres, des leaders de divers secteurs et des universitaires. Trois ateliers particulièrement utiles, à Vancouver, à Montréal et à Toronto, ont permis aux participants d’analyser quatre scénarios possibles, non seulement pour l’avenir des CPA, mais pour l’ensemble de la société canadienne. 

Joy ThomasJoy Thomas, Présidente et chef de la direction, CPA Canada (Photo de Matt Barnes)

Un thème clé est ressorti : l’explosion du volume d’information fera éclore de nouvelles approches de gouvernance des données et de normalisation, d’où de larges débouchés pour la profession. Selon le rapport de la phase 1 du projet, les participants ont vite remarqué que, vu les tendances observées, les CPA de demain devront quantifier davantage d’éléments de nature variée – dont, souvent, des choses difficiles à chiffrer. Les animateurs et les participants ont insisté sur le fait que les CPA devront créer de toutes pièces les modèles et les processus qui serviront à évaluer ces éléments et à en prédire la valeur, au lieu de simplement réagir a posteriori.

Dans notre article de fond sur Voir demain, Teresa Fortney, chef des finances de Clearwater Seafoods à Halifax, raconte que sa participation à une table ronde l’a poussée à revoir son approche pour mesurer la durabilité, et aussi pour innover. Lisez également l’article sur le système bancaire dit « ouvert », révolution technologique qui pourrait déferler sur le Canada et y ouvrir de vastes possibilités pour les CPA. Et puis, Brian et Laura Friedrich expliquent pourquoi les CPA resteront toujours garants de la confiance.   

J’aimerais remercier celles et ceux qui ont participé au projet Voir demain et pris part aux discussions, passionnantes et animées, en personne et en ligne.

Le travail est loin d’être terminé. L’analyse approfondie de différents scénarios, amorcée cet automne, a jeté les bases de la phase suivante : l’examen des rôles que pourraient jouer les CPA à l’avenir, et l’itinéraire à tracer pour arriver à bon port.

Nous sommes bien placés pour définir les axes du travail nécessaire à l’épanouissement de la profession. Pensons à la gouvernance des données, où normalisateurs, autorités de réglementation et auditeurs pourraient être mis à contribution; s’ajoute la création de valeur, qui implique la définition, la création et l’évaluation de la valeur ajoutée. Pour chacun de ces axes, à nous d’instaurer des mécanismes d’encadrement judicieux et de déterminer qui seront les spécialistes à consulter.

Notre profession doit jouer un rôle décisif dans la formulation d’une réponse collective aux changements rapides et continus.

À la prochaine étape, nous aurons le loisir de penser à une structure de gouvernance efficace pour la profession, à la primauté d’une culture fondée sur l’agilité et l’innovation, et à la mise à jour des compétences qui outilleront les CPA de demain. Nous tenterons aussi de cerner les nouveaux champs de pratique qui naîtront, pour mieux nous y préparer. Les CPA sont déjà présents partout où le regard se porte – développement d’entreprises de toute taille, états financiers, audit, services-conseils, orientations –, et rien ne vient restreindre les occasions qui se profilent. 

La transformation à envisager demande du leadership, de la mobilisation et de la créativité. La profession, qui agit comme conseiller stratégique au cœur de tous les secteurs de l’économie, doit jouer un rôle de premier plan dans la formulation d’une réponse sociale concertée, face aux changements rapides et continus. 

Alors, au-delà d’une optique qui repose sur la tradition, retroussons nos manches en vue d’influer sur le cours des événements. Le projet Voir demain sera notre fer de lance.