L'écrivain Peter Shawn Taylor et son fils marchant dans la rue près du Colisée de Rome

Peter Shawn Taylor et son fils au Coliséee de Rome. (Photo de Francesca Vitulano)

Articles de fond | Magazine Pivot

Finies les photos ratées!

Vos photos de vacances sont souvent décevantes? Une jeune entreprise britanno-colombienne vous offre une solution qui fera votre bonheur, et celui des photographes.

A Facebook IconFacebook A Twitter IconTwitter A Linkedin IconLinkedin An Email IconCourriel
« Vite, la lumière est magnifique! », nous lance Francesca. Mon fils et moi nous hissons à la hâte sur une énorme dalle de pierre devant une statue de l’empereur Marc Aurèle et promenons notre regard sur les splendeurs de Rome. « Surtout, ne regardez pas l’appareil. » Ensuite, Francesca nous fait déambuler sur la Via Sacra, ancienne voie romaine en pavés qui relie le célèbre Colisée au non moins célèbre Forum. « Bien, dit-elle, mais sans grande conviction. Recommençons, mais plus lentement. » Nous recommençons, plus lentement. Puis, nous nous arrêtons à l’une des nombreuses fontaines de Rome, descendons un escalier monumental, arpentons une autre grande rue de l’Antiquité, admirons un instant d’autres vestiges de l’une des plus grandes civilisations du monde... pendant que Francesca braque son objectif sur nous.

Non, il ne s’agit pas d’une séance de photo pour un magazine. Daniel, mon fils de 22 ans, et moi visitons Rome pour satisfaire notre passion commune pour l’histoire ancienne. Et afin de rapporter des photos dignes de notre séjour, nous les faisons prendre par une véritable photographe.

Couple in front of red phone booth and man proposing to woman(Avec l’autorisation de Flytographer) 

Nous avons rencontré Francesca par l’intermédiaire de Flytographer, une entreprise canadienne qui met des voyageurs en contact avec des photographes professionnels dans des endroits touristiques. Sa fondatrice, Nicole Smith, ancienne directrice du marketing chez Microsoft, explique comment l’idée lui en est venue : « Je visitais Paris avec ma meilleure amie. Nous y avons passé deux journées merveilleuses, et je voulais en garder des souvenirs plus éloquents que des égoportraits ou de mauvaises photos prises par des étrangers. J’ai donc prêté mon cellulaire à une autre amie qui, pendant 20 minutes, nous a photographiées marchant dans les rues. En voyant les photos par la suite, j’ai été ravie : elles reflétaient parfaitement l’esprit du séjour que je voulais garder en souvenir. »

Fondée en 2013 à Victoria (C.-B.), Flytographer a reçu au fil des ans de nombreux éloges. Son modèle d’affaires novateur et sa croissance rapide suscitent l’admiration. L’entreprise participe au prestigieux programme Lazaridis Scale-Up, genre de classe pour entrepreneurs surdoués proposée par la Lazaridis School of Business and Economics de l’Université Wilfrid-Laurier, à Waterloo (Ontario). L’école choisit chaque année, parmi les sociétés technologiques canadiennes en démarrage, 10 entreprises prometteuses auxquelles elle offre des conseils d’expert ainsi que des activités de mentorat et de soutien pour les aider à devenir des chefs de file mondiaux.

man with motorcycle sitting with local in vietnam(Avec l’autorisation de Flytographer) 

En tant que jeune pousse ayant trouvé un tout nouveau créneau, Flytographer doit relever des défis importants. Mme Smith doit convaincre les touristes que ce service en vaut le coût, et une croissance rapide est cruciale. L’entreprise cherche d’ailleurs à établir des partenariats avec des chaînes d’hôtels et des agences de voyages en vue d’acquérir une notoriété et de dominer le marché. « Nous sommes des pionniers, et je veux exploiter cet avantage au maximum avant qu’un géant investisse ce créneau. Notre objectif? Transformer la façon de créer des souvenirs de vacances, rien de moins », déclare Mme Smith.

Une séance de photo professionnelle renouvelle effectivement l’idée que nous nous faisons des souvenirs de voyage. Les photos prises par Francesca sont bien éclairées, joliment cadrées et au point. En outre, celle-ci connaissait les meilleurs endroits pour mettre en valeur les merveilles de la Rome antique sans la présence d’étrangers pour gâcher la vue. Une de mes photos préférées nous fait paraître minuscules à côté d’une statue colossale du dieu romain Tibérinus.

Quel meilleur souvenir de voyage qu’une photo de vous prise par un photographe professionnel du coin?

Flytographer est en relation avec des centaines de photographes dans plus de 200 lieux touristiques répartis aux quatre coins du monde. Réserver est très simple : deux semaines avant le départ, on choisit sur le site Web un forfait et un photographe local (après avoir consulté les portfolios). Un service de conciergerie en ligne facilite la réservation. Le forfait le moins cher, à 250 $ US, inclut une demi-heure dans un endroit avec le photographe, qui prend 15 photos livrées par courriel. D’autres forfaits offrent plus de temps, en plusieurs endroits, et un plus grand nombre de photos.

Un conseil, toutefois. Si vous n’aimez pas vous faire prendre en photo, ou si vous aimez les photos de vacances dont le cadrage ou la résolution ne sont pas parfaits (bref, que vous pourriez avoir prises vous-même), ce service n’est pas pour vous.

À l’instar de Francesca, de nom- breux photographes de Flytographer réalisent aussi des photos de mariage. La grande demande et la lune de miel sont d’ailleurs une source de revenus importante pour l’entreprise. Donc, si vous ne tenez pas à des images dignes d’un magazine professionnel, n’hésitez pas à le dire. Et si cela vous chante de regarder l’appareil, ne vous gênez pas : ce sont vos souvenirs après tout!