Comptabilité | Nouvelles

Audit : propositions de réformes au Royaume-Uni

La CMA propose des mesures législatives pour séparer les services d’audit et les services de conseil. Un rapport indépendant recommande par ailleurs la création d’une nouvelle autorité de réglementation en comptabilité.

A Facebook IconFacebook A Twitter IconTwitter A Linkedin IconLinkedin An Email IconCourriel

De l’avis d’Andrew Tyrie, président de la CMA, il est grand temps de s’attaquer aux problèmes de fond qui perdurent sur le marché de l’audit. (Alamy/Troika) 

Dans un rapport publié en décembre, la Competition and Markets Authority (CMA) du Royaume-Uni propose des réformes visant à favoriser la concurrence en audit qui pourraient bien ébranler les activités des quatre grands cabinets comptables dans ce pays.

Parmi les propositions de la CMA, citons des mesures législatives ayant pour but de séparer les services d’audit et les services de conseil; d’accroître l’obligation de rendre compte des présidents des comités d’audit; et d’imposer un « audit conjoint » pour que les cabinets autres que les quatre grands (Deloitte, EY, KPMG et PwC) participent à l’audit des grandes sociétés britanniques. La CMA vient de publier ces propositions à des fins de consultation.

En octobre 2018, la CMA a lancé une enquête visant à déterminer si le marché était suffisamment concurrentiel et résilient pour maintenir des normes de qualité. Cette enquête, sur fond d’inquiétudes concernant les audits légaux, faisait suite notamment à l’effondrement de plusieurs sociétés d’envergure (dont l’entreprise de construction Carillion) ainsi qu’aux critiques des personnes chargées d’examiner les comptes de celles-ci.

De l’avis d’Andrew Tyrie, président de la CMA, il est grand temps de s’attaquer aux problèmes de fond qui perdurent sur le marché de l’audit. « Le sort de dizaines de millions de personnes repose sur la qualité des audits, dit-il. Si les comptes d’une société ne sont pas audités correctement, les employés risquent de perdre leur emploi, leurs épargnes ou leurs prestations de retraite. »

UNE NOUVELLE AUTORITÉ DE RÉGLEMENTATION EN COMPTABILITÉ

En décembre 2018, un examen indépendant du Financial Reporting Council (FRC) a donné lieu à la publication d’un rapport exhortant le gouvernement britannique à remplacer le FRC dès que possible par une nouvelle autorité de réglementation indépendante. Munie de pouvoirs et d’objectifs législatifs clairs, cette nouvelle autorité, nommée Audit, Reporting and Governance Authority, relèverait directement du Parlement.

Le gouvernement a commandé cet examen en juin 2018 à la suite d’une série de scandales ayant éclaté dans le cadre de l’effondrement du groupe Carillion. En novembre 2018, le chef de la direction du FRC, Stephen Haddrill, a annoncé qu’il quitterait son poste en 2019.

La publication du rapport survient quelques mois seulement après l’annonce, par le FRC, d’un nouveau programme stratégique. Prévoyant des travaux sur l’indépendance de l’auditeur, la qualité de l’audit, les besoins futurs des investisseurs et la viabilité des sociétés, celui-ci permettrait de faire en sorte que l’audit serve mieux l’intérêt public.

DERNIÈRES NOUVELLES EN AUDIT

Pour en savoir plus sur les circonstances qui surviennent couramment dans les rapports d’audits, consultez le guide Incidences sur les rapports des Normes canadiennes d’audit (NCA) de CPA Canada. Le rapport L’avenir de l’audit et de la certification vous permettra quant à lui de mieux comprendre l’incidence de la technologie sur l’audit ainsi que les compétences dont les auditeurs auront besoin dans l’avenir.

Michael Izza, directeur général de l’Institute of Chartered Accountants in England and Wales, s’est récemment entretenu avec l’équipe du magazine Pivot de l’audit et de la faillite de Carillion. Dans un autre article, des experts donnent leur avis sur l’écart par rapport aux attentes. Enfin, nous nous sommes penchés sur l’avenir de l’audit, un secteur en pleine transformation.