Comptabilité | La profession

Médaille d’or à l’EFC : Haut la main

À l’Examen final commun, bien des candidats ont pour seul but de réussir l’épreuve. Réflexions de celui qui s’est classé bon premier cette année.

A Facebook IconFacebook A Twitter IconTwitter A Linkedin IconLinkedin An Email IconCourriel

CFE Honour Roll Gold: Lawrence ZhangLawrence (Qianyu) Zhang, premier à l’EFC de 2018, Médaille d’or du Gouverneur général. (tous droits réservés)

Lawrence (Qianyu) Zhang travaillait à MNP – l’un des plus grands cabinets du Canada – depuis à peine deux mois quand une associée l’a convoqué à son bureau. C’était sa première sommation du genre. Il était donc forcément un peu inquiet. Non sans avoir fait durer le suspense, l’associée a fini par lui annoncer la bonne nouvelle : premier à l’EFC de 2018, il avait décroché la Médaille d’or du Gouverneur général.

« Je n’arrivais pas à le croire. Je savais que je m’étais bien débrouillé, mais je ne m’attendais pas à être en tête, j’étais surtout soulagé d’avoir réussi! » En plus de remporter les honneurs, Lawrence, qui vit à Toronto, reçoit un prix de 5 000 $.

PROGRAMME CPA

Chaque année, le Tableau d’honneur de l’EFC atteste le travail acharné de candidats dont les résultats à cet examen rigoureux, tenu sur trois jours, se situent dans le premier centile. Conçue pour évaluer les connaissances, le jugement et les compétences, l’épreuve est une étape clé de l’obtention du titre canadien de CPA. Et, comme l’explique le jeune homme, il est difficile de prédire quels sujets y figureront.

« Il y avait des surprises cette année, des éléments inattendus. C’est cette imprévisibilité qui rend l’épreuve si difficile. »

Le programme CPA a aidé le médaillé d’or à perfectionner diverses compétences. Lawrence dit avoir acquis de solides bases en audit, en fiscalité, en finance et en stratégie, couplées à des compétences générales : travail d’équipe, communication, résolution de problèmes. « Autant d’atouts pour explorer différentes possibilités dans divers secteurs. »

Études à l’Université de Waterloo jusqu’en juillet, EFC en septembre, nouvel emploi en octobre, Lawrence n’a pas eu beaucoup de répit! Il va prendre des vacances bien méritées et retourner en Chine pour la toute première fois depuis son arrivée au Canada en 2003.

STRATÉGIE GAGNANTE

Lawrence Zhang a quelques conseils à donner aux candidats à l’EFC.

« J’ai cherché à comprendre comment analyser les études de cas pour préparer des réponses convaincantes. Et j’ai voulu maîtriser la recherche dans le Manuel de CPA Canada, sans essayer d’apprendre par cœur toutes les notions techniques. »

Il a également veillé à garder son calme pendant les révisions et l’épreuve. Son conseil : « Si vous ignorez la réponse, ne vous laissez pas déstabiliser, et continuez. »

Lawrence recommande aussi d’aller chercher les conseils de quelqu’un qui a déjà passé l’épreuve, ou d’un mentor. Comme il avait accepté l’offre de MNP avant l’EFC, il a pu participer au programme de mentorat du cabinet et bénéficier de l’accompagnement d’un diplômé de l’Université de Waterloo. « Les commentaires de mon mentor sur mes procédures d’audit m’ont aidé à m’améliorer. »

À l’avenir, certains candidats à l’EFC pourraient avoir la chance de se voir jumelés à un mentor d’exception : Lawrence compte participer à son tour au programme de son cabinet pour aider les CPA débutants à viser l’or.

TABLEAU D’HONNEUR DE L’EFC

Consultez la liste complète des lauréats au Tableau d’honneur. Voyez aussi pourquoi CPA Canada tiendra deux EFC en 2020.