Groupe de professionnels regardant une présentation à la table ronde d'octobre sur la prospective

Apprivoiser l’automatisation et soutenir les projets liés à l’environnement font partie des points saillants des tables rondes tenues en octobre, qui ont porté sur des sujets allant de l’évolution des systèmes de paiement aux différences entre les générations. (Tous droits réservés)

Comptabilité | La profession

Prenez la parole dans le cadre du projet « Voir demain » de CPA Canada

Le projet novateur de CPA Canada visant à façonner l’avenir de la profession comptable entre dans une phase cruciale. Prenez la parole sur notre forum numérique et aidez-nous à réimaginer notre avenir.

A Facebook IconFacebook A Twitter IconTwitter A Linkedin IconLinkedin An Email IconCourriel

« Voyez grand, apprivoisez vos craintes, forgez des alliances inhabituelles et visez haut. » C’est en ces termes inspirants que le Dr Sonny Kohli, médecin interniste et intensiviste et cofondateur de Cloud DX, a conclu son allocution devant un auditoire captivé lors de la deuxième série de tables rondes, tenue du 15 au 17 octobre à Toronto, dans le cadre de l’initiative « Voir demain : Réimaginer la profession » de CPA Canada.

Cette allocution tombait à point nommé pour les participants, qui s’étaient réunis afin d’échanger des idées sur la façon dont les technologies et d’autres facteurs de changement peuvent influer sur l’avenir de la profession comptable et les entreprises pour lesquelles les comptables travaillent. Inspirés par les propos du Dr Kohli, les participants ont discuté et commencé à élaborer des scénarios sur la façon dont le monde pourrait évoluer et sur les occasions qui pourraient en découler pour la profession.

La création de scénarios est un aspect clé de ce projet novateur, qui conjugue tables rondes en personne et échanges en ligne. Tout au long de cette démarche, qui se poursuivra jusqu’au début de 2019, les membres et d’autres parties prenantes (investisseurs, gens d’affaires, étudiants, représentants des autorités de réglementation, etc.) sont invités à donner leur avis.

Voici quelques-uns des points saillants des tables rondes tenues en octobre, qui ont porté sur des sujets allant de l’évolution des systèmes de paiement aux différences entre les générations.

Apprivoisez l’automatisation

Le Dr Kohli, un mordu de technologie qui s’intéresse à la conquête de l’espace et aux solutions numériques aux problèmes de santé dans le monde, a invité les participants à faire preuve d’ouverture à l’égard de l’intelligence artificielle. Il leur a montré un appareil qu’il a conçu avec une équipe et qui permet de prendre les signes vitaux d’une personne, y compris le taux d’oxygène dans le sang, en quelques secondes seulement. Ce « médecin numérique » pourrait servir à établir des diagnostics généraux et ainsi réduire le temps d’attente dans les cabinets. Selon lui, de telles technologies peuvent faire peur de prime abord, mais elles peuvent aussi rendre de précieux services.

Prenez en compte les incorporels

Jon Lukomnic, directeur général de l’IRRC Institute et auteur du livre What They Do with Your Money: How the Financial System Fails Us and How to Fix It, veut que la profession voie au delà des états financiers traditionnels, qui ne rendent pas compte de nombreux éléments auxquels les investisseurs accordent de la valeur. Il fait notamment valoir que tous les acteurs du secteur doivent s’interroger sur la façon de rendre compte des actifs incorporels et d’uniformiser la présentation des informations à fournir sur les questions environnementales, sociales et de gouvernance. Il admet que la profession est à la croisée des chemins, mais ajoute du même souffle que les occasions d’affaires sont nombreuses.

Soutenez les projets liés à l’environnement

« Il n’a jamais été aussi urgent de s’attaquer à la question des changements climatiques, et il est temps que la profession trouve des moyens d’uniformiser la façon d’en mesurer l’incidence sur l’entreprise », souligne Céline Bak, présidente d’Analytica Advisors. « Il ne s’agit plus de se demander pourquoi le faire, mais bien comment le faire. Certaines sociétés essaient de réduire leurs émissions de CO2, et la profession doit favoriser une certaine uniformisation de l’information à cet égard. »

Revoyez comment d’autres générations pensent

La génération Y est-elle réellement si différente des autres générations? Pas selon Philip Hunter, consultant principal, gestion des talents, au sein de Verity International Limited. S’appuyant sur les résultats d’une méta-analyse de 20 études triées sur le volet, il souligne que les différences entre la génération du baby-boom et la génération Y, lorsqu’il en existe, sont plutôt minimes. Il fait cependant observer que le milieu de travail évolue. Les structures hiérarchiques et formelles y font place à des réseaux d’équipes agiles et collaboratives, et la progression n’y est plus fonction de l’ancienneté mais des compétences.

Joignez-vous à la discussion et assurez-vous d’être entendu dès maintenant.

À la fin de novembre, les commentaires formulés sur le forum en ligne seront pris en compte dans la production d’une série de vidéos décrivant les scénarios possibles pour l’avenir de la profession. Ces vidéos seront diffusées sur le Web afin de donner aux membres et aux parties prenantes du milieu des affaires dans son ensemble l’occasion d’exprimer leurs points de vue.