Contenu présenté par

Auvenir

Logo Auvenir - A Deloitte venture
 trois personnes assises ensemble en regardant un écran d'ordinateur portable et souriant

Sur la photo : Bon nombre de petits ou moyens cabinets de fiscalité et d’audit aspirent à une plus grande efficience, selon Auvenir.

Comptabilité | Outils

Regain de temps chez les cabinets grâce aux technologies

Gestion de documents et audits simplifiés, listes, messagerie instantanée : Auvenir facilite la vie des comptables et de leurs clients.

Pour Mahyar Hansotia, la comptabilité, c’est bien plus que d’aligner des chiffres. Depuis bientôt 20 ans, le président de Sobel & Company, cabinet comptable de Mississauga, conseille ses clients sur la façon de favoriser l’essor de leur entreprise en la rendant plus efficiente et en en gérant bien les flux de trésorerie. La prestation de services-conseils : voilà la facette de son travail que ce CPA chevronné préfère. « On règle beaucoup de problèmes et nos clients comptent sur nos connaissances », dit-il.

S’il n’en tenait qu’à lui, M. Hansotia consacrerait plus de temps aux services-conseils. Mais son pain et son beurre, ce sont les missions de fiscalité et d’audit. Ce qui signifie beaucoup de paperasse, de courriels et de calculs. Il aimerait bien trouver un moyen de réduire le temps passé aux tâches répétitives. « Si on pouvait libérer des heures en étant plus productifs sur les dossiers de base, observe-t-il, j’aurais plus de temps pour les activités de conseil ».

M. Hansotia n’est pas le seul dans cette situation. Bon nombre de petits ou moyens cabinets de fiscalité et d’audit aspirent à une plus grande efficience, selon Auvenir. Cette jeune pousse torontoise (coentreprise créée par Deloitte) a lancé une plateforme de flux de travail spécialement pour les besoins des petits et moyens cabinets. Après avoir sondé une centaine de ces cabinets et leurs clients, les concepteurs ont constaté qu’un grand nombre d’entre eux souhaitaient diminuer le temps consacré aux dossiers d’audit financier.

« Les cabinets sentent une pression de la part de leurs clients pour fournir encore plus de valeur, ce qui selon moi serait possible si les comptables étaient en mesure de faire leur travail en moins de temps », raconte Neeraj Sharma, chef du marketing à Auvenir.

Les honoraires causent souvent des maux de tête à M. Hansotia. Certes, les clients ont besoin d’états financiers audités, mais beaucoup aimeraient bien que leur comptable facture des frais moindres. « Les clients se soucient de leur budget, alors il faut bien réfléchir aux heures consacrées à une tâche et aux honoraires à percevoir, explique-t-il. C’est le dilemme constant. »

Technologie = gain de temps

Jusqu’à tout récemment, les petits cabinets n’avaient pas accès aux mêmes outils technologiques que les grands. Ces derniers exploitent des programmes maison qui les aident à s’acquitter bien plus aisément de tâches répétitives telles que le classement de documents ou les communications avec les clients, précise M. Sharma.

Les petits cabinets ont dû recourir à une solution regroupant des outils et des programmes de comptabilité, de partage de fichiers et de communications. Mieux que rien, somme toute, mais l’utilisation de ces pièces détachées complique le suivi, surtout pendant la haute saison, fait remarquer M. Sharma. Or, les cabinets de petite taille ne peuvent se permettre de créer leur propre programme. « Ils n’ont pas le budget R-D nécessaire; il serait ardu pour eux de créer une solution maison rentable », résume l’expert.

Auvenir, dirigée par l’entrepreneur Pete Myers, veut atténuer les nombreux irritants pour les petits cabinets, en leur procurant un guichet unique pour tous leurs besoins en comptabilité et en communications. La solution développée – utile tant pour le cabinet que pour ses clients – permet de téléverser/télécharger des documents, de suivre des listes de vérification, d’envoyer des messages instantanés – bref, de faciliter le travail d’audit financier. Tout ce qui porte sur un dossier est conservé de façon centralisée, ce qui réduit la quantité de courriels, de fichiers Excel ou de divers programmes. « Les petits cabinets utilisent plusieurs systèmes qui ne sont pas interopérables, alors que les tâches doivent être fluides tout au long d’une mission », déplore M. Sharma, ajoutant qu’il espère intégrer bientôt des fonctions d’intelligence artificielle à son produit – toujours dans le souci de simplifier la gestion des données nécessaires aux audits.

Auvenir en est encore à ses débuts, et compte lancer son produit dans le courant de l’année. Les développeurs s’affairent actuellement à peaufiner le logiciel et à y ajouter des fonctions, mais certains cabinets du Canada ont pu le tester et formuler des commentaires. « Les clients qui montent les premiers à bord ont l’occasion d’influer directement sur l’avenir du produit », se réjouit M. Sharma.

M. Hansotia, lui, aimerait bien disposer d’un programme susceptible d’optimiser son emploi du temps et de lui procurer plus de données clients exploitables. « Je veux quelque chose qui me fasse gagner du temps, pour m’attarder davantage à d’autres aspects importants et aider mon personnel à se perfectionner. L’efficience, à n’en pas douter, nous sera bénéfique. »