Canada | Finances personnelles

Trois conseils pour empêcher vos enfants de faire des achats intégrés

Le magasinage en ligne sans autorisation peut entraîner des factures salées et installer un climat de méfiance au sein de la famille.

A Facebook IconFacebook A Twitter IconTwitter A Linkedin IconLinkedin An Email IconCourriel

Frère et sœur à la maison utilisant un smartphonePour empêcher vos enfants de faire des achats en ligne à votre insu, définissez des restrictions appropriées sur les appareils et surveillez leurs activités en ligne. (Westend61)

Quel parent n’a pas un jour, en consultant son relevé de carte de crédit, découvert des frais inconnus provenant d’applications facilement reconnaissables?

Jeu vidéo, application mobile, produit en vente sur Amazon : nombreux sont les achats en ligne que les enfants peuvent faire d’un simple clic sur un appareil électronique. Que ce soit par accident ou volontairement, cette pratique fait non seulement grimper les factures, mais elle crée aussi de la méfiance et nécessite une intervention, disent les experts.

Voici trois conseils pour éviter que la prochaine session en ligne de votre enfant se transforme en une virée de magasinage virtuelle.

1. RESTREINDRE L’ACCÈS

Une des premières choses que peuvent faire les parents pour bloquer les achats intégrés ou en ligne est de restreindre la capacité des appareils auxquels ont accès leurs enfants.

Il est facile de définir ces restrictions sur les appareils iOS (Apple) et Android (Google Play). iOS offre trois options (au moyen de la fonctionnalité Temps d’écran dans Réglages) : restreindre les applications en service, sélectionner Ne pas autoriser dans Achats intégrés ou exiger un mot de passe pour chaque achat. Les utilisateurs Android peuvent aussi exiger une authentification (un mot de passe) pour faire un achat en lançant l’application Google Play Store, puis en sélectionnant Paramètres.

Pour les enfants qui ont leur propre téléphone, les parents peuvent installer un logiciel de contrôle parental tel que le service Family Link de Google pour bloquer l’utilisation de certaines applications et les achats intégrés. Avec iOS, vous pouvez également activer la fonctionnalité Demander l’autorisation d’achat.

Claudiu Popa, expert en cybersécurité chez Datarisk Canada, recommande aux parents et aux enfants d’avoir leurs propres comptes sur tout appareil partagé (ordinateurs, téléphones, etc.) et de définir des paramètres pour chaque personne qui utilise l’appareil.

« C’est logique, car chaque utilisateur a ses préférences et ses propres privilèges d’accès et données, explique M. Popa. Avant de laisser un téléphone [ou tout autre appareil] entre les mains de vos enfants, prenez le temps de leur expliquer à quoi servent ces paramètres. »

2. SURVEILLER LES ACTIVITÉS EN LIGNE

Ça peut sembler évident, mais une surveillance constante des activités en ligne des enfants peut contribuer à éviter des achats imprévus.

Certains outils, notamment les services gratuits de filtrage du système de noms de domaine (DNS) comme OpenDNS, CleanBrowsing et 1.1.1.1, peuvent également aider à limiter les sites Web que les enfants consultent et le contenu qu’ils voient. Cependant, la surveillance exercée par les parents devrait aller plus loin, ajoute M. Popa.

« Par exemple, si un enfant n’a pas besoin d’accéder au réseau de téléphonie cellulaire, il pourrait utiliser n’importe quel vieux téléphone ou tablette à portée d’un appareil connecté à un réseau sans fil. »

Greg Masiewich, gestionnaire des médias sociaux et numériques pour la Fondation canadienne d’éducation économique (FCEE), recommande d’avoir une conversation sur le comportement et l’étiquette en ligne, l’accès à des renseignements fiables, la publicité numérique et les médias sociaux, ainsi que les bases de la cybersécurité et la protection de la vie privée. La quantité d’information et les attentes varieront en fonction de l’âge de l’enfant.

« Le rôle le plus important que peuvent jouer les parents est de filtrer le contenu et l’information auxquels les enfants ont accès en ligne, et de les aider à reconnaître et à comprendre ce qui est exact, souligne M. Masiewich. Les parents doivent avoir une idée de ce que consomment leurs enfants pour les aider à mettre tout ça en contexte. »

3. PRÉVOIR DES ÉCHANGES ÉDUCATIFS

Une fois les restrictions mises en place et les activités sous contrôle, les parents peuvent sensibiliser leurs enfants aux questions financières, disent les experts.

Transformez ces situations en échanges éducatifs afin de permettre à vos enfants d’acquérir des connaissances financières, suggère M. Masiewich. Expliquez-leur comment fonctionnent les achats intégrés ou en ligne, leur lien avec les cartes de crédit, les comptes bancaires et l’argent réel, et ce qui peut arriver quand les factures s’accumulent.

« L’enfant peut ne pas avoir conscience de ce qu’il fait, mais les conséquences peuvent être coûteuses, dit-il. Il est important d’avoir ces conversations afin que les enfants comprennent les rudiments financiers et qu’ils sachent comment se protéger sur Internet, par exemple qu’ils ne doivent jamais fournir un mot de passe ni des renseignements personnels. »

Enfin, ajoute M. Popa, tout en fixant des règles, les parents doivent se montrer compréhensifs et éviter de punir les enfants trop durement s’ils commettent une erreur. Cela fait partie de l’apprentissage de la vie. Faites preuve d’ouverture et de transparence, conseille-t-il. Expliquez-leur pourquoi ces restrictions sont en place, tout en leur inculquant des notions de respect mutuel, de confiance et de responsabilité.

« Les enfants sont intelligents et, la plupart du temps, ils essaient d’aligner leurs intérêts sur ceux de leurs parents, à condition que l’explication qu’on leur donne ait du sens. Gagner leur compréhension et leur accord est encore plus important que de mettre en place des mesures de contrôle rigoureuses, souligne M. Popa. En leur témoignant du respect, en les traitant comme des êtres capables de raisonner, on obtient leur adhésion et on s’assure qu’ils y penseront à deux fois avant de faire des achats impulsifs. »

Enfin, si vos enfants font des achats avant que vous ayez eu le temps de régler les paramètres de contrôle parental, communiquez avec la boutique d’applications ou le fournisseur et dites-lui que l’achat a été fait par erreur. Il acceptera peut-être de vous rembourser.

POUR UNE BONNE SANTÉ FINANCIÈRE

Vous êtes serré financièrement? Voici quelques conseils pour remettre les finances de votre famille sur les rails. Veillez à ce que vos enfants acquièrent les connaissances nécessaires pour qu’ils gèrent bien leurs finances lorsqu’ils seront de jeunes adultes. Téléchargez aussi les ateliers virtuels gratuits de CPA Canada destinés aux enfants. Ils couvrent une gamme de sujets, notamment les comptes d’épargne et de banque virtuels, les sources de revenus et beaucoup d’autres choses encore.