Canada | Littératie financière

Initiative de mieux-être financier d’AFOA : une belle réussite

À notre prochaine conférence sur la littératie financière, Joseph Phillips, de l’organisme AFOA, présentera des programmes visant à relever les connaissances financières des Autochtones.

A Facebook IconFacebook A Twitter IconTwitter A Linkedin IconLinkedin An Email IconCourriel

Mère, regarder, fils, placer, pièces, dans, tirelireLe programme Dollars and Sense incite les enseignants à discuter avec les jeunes de sujets liés à la littératie financière, comme épargner avec un but en tête, gérer ses opérations bancaires et faire des achats sensés. (Getty Images/Hero Images)

Depuis 20 ans, AFOA Canada offre de la formation en gestion et en leadership aux membres de communautés autochtones pour les aider à stimuler la prospérité dans leur milieu. Au printemps 2019, l’organisme a lancé une initiative de mieux-être financier dont l’objectif est de soutenir les Autochtones, tant des régions rurales que des centres urbains, dans l’acquisition de compétences en gestion des finances.

Voici quelques-uns des moyens mis à contribution.

FORMATION DE BÉNÉVOLES POUR LA PRÉPARATION DE DÉCLARATIONS DE REVENUS

En prévision de la prochaine période des impôts, AFOA Canada tiendra des ateliers de trois jours pour former des bénévoles appelés à aider leurs concitoyens à remplir une déclaration de revenus et à profiter de toutes les prestations auxquelles ils ont droit. Une fois cette formation suivie, les participants pourront agir comme bénévoles au sein d’une équipe.

« Des communautés ont déjà tenu ce genre de comptoir de préparation de déclarations et cela a été très bénéfique », soutient Joseph Phillips, administrateur de l’initiative et conférencier à notre prochaine conférence sur la littératie financière : Mastering Money 2019. « La nouvelle s’est répandue par le bouche-à-oreille; des gens s’adressent à nous pour voir comment ils pourraient s’inspirer de notre expérience. Alors, nous reprenons le même concept et le développons à une plus grande échelle. »

Les membres sont invités à réserver leur place à l’un de ces ateliers, qui se donneront de la fin de janvier jusqu’au début de mars 2020.

Photo de Joseph PhilipsJoseph Phillips (tous droits réservés)

DOLLARS AND SENSE

Ce programme, qui connaît un beau succès depuis sa mise en place en mai 2019, incite les enseignants à discuter avec les jeunes de sujets liés à la littératie financière, par exemple épargner avec un but en tête, gérer ses opérations bancaires et faire des achats sensés. Ce faisant, on s’adresse à des jeunes de divers niveaux : 3e et 4e années; 7e et 8e années; 11e et 12e années.

Dans ces ateliers, les enseignants demandent aux élèves ce que l’argent signifie pour eux et comment ils s’en servent. Comme l’explique M. Phillips, il arrive aussi qu’on discute de réalités propres aux communautés rurales ou autochtones. « Certains élèves habitent dans un village où il n’y a pas de banque. Que font-ils? Où gardent-ils leur argent? Que faire avec un chèque? » M. Phillips ajoute que même les services en ligne ne sont pas toujours une option, car bien des communautés éloignées n’ont pas d’accès Internet ou n’y ont qu’un accès limité. Toutefois, il faut mentionner que tant le budget fédéral 2019 que le programme du Parti libéral (pour la récente campagne électorale) contiennent un engagement à faire en sorte que tous les Canadiens aient accès à un service Internet haute vitesse d’ici 2030.

AFOA organise aussi un atelier d’un jour pour former ceux qui aimeraient mettre en place un programme semblable à Dollars and Sense.

AIDE AUX BÉNÉFICIAIRES D’UNE INDEMNITÉ DANS LE CADRE DU RÈGLEMENT « RAFLE DES ANNÉES 1960 »

AFOA a aussi tenu des ateliers de mieux-être financier aux quatre coins du pays à l’intention des Autochtones qui ont reçu une indemnité dans le cadre du règlement intervenu au sujet de ce qu’il est convenu d’appeler la Rafle des années 1960.

Comme l’explique M. Phillips, les Autochtones qui ont fréquenté un pensionnat ou qui ont été retirés de leur famille pour être placés en famille d’accueil non autochtone, entre 1951 et 1991, sont admissibles à une indemnité versée par le gouvernement fédéral.

« Beaucoup ont reçu ou vont recevoir une somme d’argent non négligeable, en un seul versement. Nous voulons les aider à décider quoi faire avec cet argent, pour qu’il puisse satisfaire à leurs objectifs de vie à long terme. »

Pour ces ateliers, AFOA a élaboré une plaquette instructive, intitulée It’s My Life, qui invite les bénéficiaires à considérer ce qui est important pour eux avant de décider de la manière d’utiliser leur indemnité. Ce document a reçu un bel accueil.

PARTICIPEZ À NOTRE CONFÉRENCE SUR LA LITTÉRATIE FINANCIÈRE

Cette année, Joseph Phillips et Helen Bobiwash, CPA, comptable en pratique privée, se joindront à Simon Brascoupé, directeur du développement des capacités et du membership à l’Association des gestionnaires de santé des Premières Nations, pour s’adresser aux participants à la conférence sur la littératie financière : Mastering Money 2019 organisée par CPA Canada. Ils y présenteront les belles réussites découlant de l’initiative de mieux-être financier d’AFOA. La conférence aura lieu à Ottawa les 7 et 8 novembre, sous le thème « Accroître la résilience face aux fluctuations de l’économie ». Des experts et des chefs de file du secteur se pencheront sur divers sujets, notamment l’incertitude financière et la façon dont les Canadiens peuvent mieux composer avec cette réalité.