Contenu présenté par

Euler Hermes

logo euler hermes
 jeune homme d'affaires menant une présentation à un groupe plus âgé de gens d'affaires

De plus en plus d’entreprises canadiennes étendent leurs activités au Canada et à l’étranger; Euler Hermes est là pour les aider à négocier en toute confiance, explique David Lousky, vice-président et chef des ventes directes d’Euler Hermes au Canada. (Photo de Shutterstock)

Canada | Finances

Coûts allégés, expansion rapide, tolérance au risque : autant d’avantages de l’assurance-crédit commerciale

Les factures impayées peuvent torpiller l’entreprise. L’assureur Euler Hermes l’aide à obtenir son dû.

A Facebook IconFacebook A Twitter IconTwitter A Linkedin IconLinkedin An Email IconCourriel

ISE Metal exerce ses activités depuis 84 ans, mais il suffirait d’un client insolvable pour la plonger dans l’incertitude financière.

L’entreprise métallurgique de Sherbrooke (Québec) fabrique des milliers de pièces haut de gamme pour des sous-traitants qui construisent, entre autres, des usines papetières. Elle mène souvent des projets de plusieurs millions de dollars. Si, pour une raison quelconque, un client n’honorait pas ses engagements, elle risquerait d’avoir du mal à payer personnel et fournisseurs. « Nous venons de soumissionner sur un contrat de 10 M$, soit environ 10 % de nos ventes, dit Edward Henderson, CPA, chef des finances d’ISE Metal. Nous ne pouvons pas nous permettre de ne pas être payés. »

L’entreprise n’a eu ce problème que quelques fois, il y a longtemps, avec des contrats de moindre envergure. Mais le risque existe toujours. Une papetière peut faire faillite, un sous-traitant peut disparaître. « Nous aurions alors bien des difficultés, poursuit M. Henderson. Il suffirait de plusieurs cas semblables pour nous plonger dans l’embarras. »

ISE Metal gère des comptes clients importants; et nul n’est à l’abri d’un défaut de paiement. Elle pourrait avoir du mal à obtenir l’argent qui lui est dû. Si certaines entreprises font appel à une agence de recouvrement ou se prévalent d’un privilège sur les biens du débiteur pour recouvrer les impayés, d’autres, malgré tout, subissent des pertes considérables.

Pour atténuer le risque, ISE Metal s’est assurée auprès d’Euler Hermes, compagnie mondiale d’assurance-crédit commerciale, bien présente au Canada, qui assure les créances jusqu’à concurrence de 90 %. Si un client manque à ses obligations liées à un contrat de 100 000 $, Euler Hermes verse 90 000 $ à l’assuré, qui peut alors payer son personnel et ses fournisseurs. « Nous voulons rétablir la situation d’avant la signature du contrat, comme si rien n’était arrivé », affirme David Lousky, vice-président et chef des ventes directes d’Euler Hermes au Canada.

Si ce type d’assurance s’adresse à des entreprises de toutes tailles (la plupart des clients d’Euler Hermes affichent cependant un chiffre d’affaires annuel d’au moins 5 M$), il est surtout avantageux pour celles qui courent un risque de concentration (un client unique représente une forte proportion des ventes) ou qui font partie d’une chaîne d’approvisionnement complexe; dans ce cas, un seul pépin pourrait compromettre les activités des autres maillons, explique M. Lousky.

Il est relativement simple d’obtenir une assurance-crédit commerciale. Euler Hermes passe en revue le dossier des clients de l’assuré et l’informe des créances qui sont assurables. Comme la compagnie se renseigne sur 80 millions d’entreprises, elle sait lesquelles sont moins fiables. Un fournisseur peut contracter une assurance à l’égard de certains clients, mais il assure habituellement toutes ses créances. Comme pour la plupart des autres types d’assurance, l’assuré règle une prime mensuelle. Il présentera une demande d’indemnisation en cas de défaut de paiement d’un client.

L’assuré accède à son compte sur un portail en ligne pour soumettre une demande d’indemnisation ou pour s’assurer à l’égard de nouveaux clients. Au moyen d’algorithmes complexes, les outils d’analyse de mégadonnées d’Euler Hermes accordent une note à chaque entreprise (comme une cote de crédit), indiquant si les créances d’un client donné sont assurables. « C’est simple, affirme M. Lousky. En moins d’une minute, un assuré peut demander qu’on le renseigne sur la plupart des entreprises du monde, et obtenir une réponse rapide. »

Cette assurance offre un autre avantage : elle inspire confiance à la banque. Sachant que les créances d’ISE Metals étaient assurées, la banque a augmenté sa marge de crédit et lui a accordé de meilleures conditions. « Elle sait qu’elle court un risque modéré », précise M. Henderson.

De plus en plus d’entreprises canadiennes étendent leurs activités au Canada et à l’étranger; Euler Hermes les aide à négocier en toute confiance. Une société canadienne entend s’assurer qu’un nouveau fournisseur auquel elle expédie des marchandises en Floride est au-dessus de tout soupçon? Elle demande à Euler Hermes si elle peut lui faire confiance. Connaissant l’historique des paiements d’un acheteur, et se sachant protégée en cas de défaillance, l’entreprise peut assumer un risque accru. Et, par conséquent, prendre de l’expansion plus vite, explique M. Lousky.

L’assurance-crédit commerciale s’est avérée rentable pour ISE Metals. Au lieu de payer au moins 75 000 $ par année en honoraires de recouvrement et de vérification de la solvabilité des nouveaux clients, l’entreprise verse des primes annuelles bien moins élevées. Sans parler de la tranquillité d’esprit : « Nous préférons laisser à Euler Hermes le soin d’évaluer le crédit lié aux commandes ponctuelles », conclut M. Henderson.