Homme coupe sa carte de crédit avec des ciseaux.

Le sondage de Manuvie souligne l’inquiétude croissante que suscite l’endettement personnel : le Canada figure en effet, honneur peu enviable, dans le peloton de tête mondial de l’endettement personnel. (Photo de Le Club Symphonie/Getty Images)

Canada | Tendances

Sondage : les hausses des taux d’intérêt incitent les Canadiens à réduire leurs dépenses personnelles

Selon plusieurs sources, l’endettement personnel atteint un niveau dangereux.

A Facebook IconFacebook A Twitter IconTwitter A Linkedin IconLinkedin An Email IconCourriel

Selon un récent sondage de la Banque Manuvie, de nombreux Canadiens inquiets des hausses des taux d’intérêt revoient leur train de vie.

Ce sondage a été mené en ligne du 11 au 14 mai, avant que la Banque du Canada porte son taux directeur à 1,5 %. Près de 60 % des quelque 2 000 répondants y affirment avoir changé leurs habitudes de consommation, comprimant non seulement les dépenses superflues, mais aussi celles de première nécessité. De plus, 23 % d’entre eux disent payer plus de frais d’intérêt cette année que l’an passé.

Demeurés stables à 0,5 % durant toute l’année 2016 et une partie de 2017, les taux d’intérêt augmentent maintenant petit à petit. C’est la quatrième fois que la Banque du Canada relève son taux directeur depuis l’été dernier.

Problèmes d’endettement personnel

Le sondage de Manuvie souligne l’inquiétude croissante que suscite l’endettement personnel : le Canada figure en effet, honneur peu enviable, dans le peloton de tête mondial de l’endettement personnel.

La crainte de l’endettement et des hausses des taux d’intérêt a amené 27 % des répondants à limiter leurs dépenses de divertissement (sorties dans les bars, au cinéma, etc.) et même 10 % d’entre eux à réduire leur facture d’épicerie. Et 17 % des répondants ont indiqué avoir épargné davantage en prévision des hausses de taux.

D’autre part, la situation financière de nombreux Canadiens a des répercussions plus profondes : 40 % des répondants ont dit que leurs dettes nuisent à leur santé mentale, et 30 % d’entre eux, qu’elles leur causent des problèmes de couple.

Nuages à l’horizon

Le sondage du rapport Tendances conjoncturelles (T2 2018) de CPA Canada reflète ces préoccupations. Sur les 466 répondants, 83 % estiment que le gouvernement doit continuer d’inciter les citoyens à réduire leur endettement, et 41 % d’entre eux considèrent que le niveau d’endettement personnel représente une menace pour la demande future de produits et services offerts par leur entreprise.

Fondé sur un sondage commandé par CPA Canada et mené par Nielsen, le rapport trimestriel Tendances conjoncturelles fait état des points de vue de CPA occupant des postes de direction dans des sociétés à capital ouvert ou fermé.

Ces inquiétudes relatives au bien-être financier des particuliers et des chefs d’entreprise canadiens ressortent clairement des résultats du sondage Manuvie et du rapport Tendances conjoncturelles.

POUR EN SAVOIR PLUS

Vos finances vous préoccupent? CPA Canada offre un éventail d’ateliers de littératie financière pour vous aider à mieux gérer votre argent et à planifier votre avenir.