Darlene Dasent

Nouvelles compétences, pensée novatrice, adaptabilité : des incontournables pour les leaders financiers, affirme Arlence Dasent, conférencière du Congrès national UNIS. (Avec l'autorisation de Darlene Dasent)

Articles de fond | Portraits

« Écoutez, apprenez et allez au-delà des chiffres! » – Darlene Dasent, du Réseau universitaire de santé, aux chefs financiers

Nouvelles compétences, pensée novatrice, adaptabilité : des incontournables pour les leaders financiers, affirme cette conférencière du Congrès national UNIS.

A Facebook IconFacebook A Twitter IconTwitter A Linkedin IconLinkedin An Email IconCourriel

Pour rester des chefs de file et atteindre les objectifs fixés, les directeurs financiers ne peuvent plus se contenter des seuls chiffres, explique Darlene Dasent, conférencière du Congrès national UNIS.

Pour Mme Dasent, vice-présidente et directrice financière du Réseau universitaire de santé (RUS), réputé mondialement, l’innovation technologique, l’accès à des données complexes et leur traitement sont autant de facteurs qui témoignent de la nécessité d’aller au-delà des chiffres.

« Au fil des ans, j’ai appris à écouter et à porter mon regard plus loin », souligne Mme Dasent lors d’une entrevue accordée à CPA Canada.

Mme Dasent propose des pistes aux étoiles montantes de la haute direction, partenaires commerciaux de choix et précieux acteurs que sont les chefs financiers : il faut favoriser la créativité, appuyer l’innovation et prendre le virage technologique, tout en gérant les risques associés aux nouveaux modèles d’affaires. Ainsi, ils sauront avoir le recul nécessaire et s’adapter à un milieu en constante transformation.

« J’ai commencé ma carrière en finances il y a plus de 20 ans. Depuis, le monde s’est métamorphosé. De nombreuses professions ont dû s’ajuster. Prendre le pouls des affaires et comprendre les changements qui touchent l’environnement externe est indispensable pour avoir une longueur d’avance. »

« Au RUS, notre fonction finance jouit de l’apport de collaborateurs issus du monde des sciences, du génie et des arts. »

Ces changements exigent des compétences différentes, d’où l’arrivée dans le secteur de professionnels d'horizons divers. Sciences, technologies, génie, mathématiques : les nouvelles recrues proposent des points de vue novateurs pour interpréter et comprendre l’information dont nous disposons.

« Au RUS, notre fonction finance jouit de l’apport de collaborateurs issus du monde des sciences, du génie et des arts. Forts de leurs diplômes de premier cycle, en plus de leur titre de CPA ou de leur MBA, ces spécialistes possèdent un bagage de connaissances qui enrichit le secteur et permet d’avoir une nouvelle optique des données et des finances. »

Mais un volet reste inchangé : la responsabilité du chef des finances, qui doit embrasser du regard toute l’organisation – et saisir les conséquences des décisions qui y sont prises. Communiquer cette vision à l’échelle de l’entreprise, sans oublier les compétences générales requises pour y parvenir, n’a jamais été aussi important, compte tenu des mutations constantes qui s’opèrent dans les entreprises.

« La fonction finance a toujours occupé une position enviable en raison de la vision d’ensemble dont elle bénéficie. Communication, information, exécution, capacité de se faire entendre et de se faire comprendre des directeurs de l’exploitation : il faut avoir toutes ces cordes à son arc pour devenir un pilier de l’équipe de direction. »

« Comme nous vivons plus longtemps et vieillissons différemment, nous sommes appelés à voir la santé d’un autre œil. »

Du point de vue du secteur de la santé, Mme Dasent estime que le rôle du chef financier s'éloigne de celui de son homologue du privé, motivé par les bénéfices. Certes, les principaux défis et fonctions se recoupent; toutefois, l’approche est distincte, surtout en matière de financement. Il faut rendre des comptes aux patients, aux subventionnaires (l’État, les contribuables). Ainsi, il n’est pas toujours possible d’opter pour un domaine plus rentable. La priorité : assurer le service.

« La santé fait face à bon nombre des difficultés budgétaires et commerciales de bien d’autres entreprises. Cependant, nous ne pouvons pas nous défaire d’une branche d’activité si les coûts dépassent les revenus, précise Mme Dasent. Il nous faut faire preuve de créativité et trouver des solutions durables pour répondre aux besoins des patients. » 

Pour Mme Dasent, travailler dans le domaine de la santé lui donne la possibilité sans cesse renouvelée d’apprendre, de grandir dans un secteur en perpétuelle adaptation, en fonction des besoins de la population et de l’environnement.

« Comme nous vivons plus longtemps et vieillissons différemment, nous sommes appelés à voir la santé d’un autre œil : les soins doivent répondre à nos besoins. Pour ma part, je suis déterminée à soutenir la santé au Canada, puisque cette question a des répercussions locales tout autant que mondiales. »  

RESTEZ BRANCHÉS AVEC CPA CANADA

Darlene Dasent coanimera avec Michael Lemmer, président de ML6, la séance intitulée The Evolving Financial Professional, au Congrès national UNIS, le 2 octobre. Pour rester au fait des sujets d’actualité qui façonnent l’industrie : Événements et colloques à venir de CPA Canada.