Femmes leaders en comptabilité : Sandra Jack

Sandra Jack, CPA, parle de son parcours professionnel de leader dans le domaine de la comptabilité.

  • Poste : associée principale, cabinet d’avocats Felesky Flynn
  • Nombre d’employés : 39
  • Diplômes universitaires : baccalauréat en commerce, décembre 1983, Université de Calgary; baccalauréat en droit, mai 1989, Université de Calgary
  • Titre comptable : 1985, Coopers & Lybrand, Calgary
  • Admission au Barreau : 1990
  • Titre de Fellow : 2010

« J’ai toujours mis toute mon énergie à aller de l’avant », se remémore Sandra Jack, de son bureau au cabinet d’avocats Felesky Flynn, à Calgary, au retour de vacances à Hawaï. C’est ce dynamisme qui a permis à l’adolescente directrice d’un club de tennis d’obtenir son titre comptable, et de devenir avocate fiscaliste et associée principale chez Felesky Flynn en 13 ans environ. « Quand je passais à l’étape suivante, ça ne m’apparaissait jamais comme un risque. »

Elle a considéré comme une opportunité qu’on lui donne la chance de diriger le club de tennis de Calgary après quelques années passées à enseigner ce sport aux jeunes et à apprendre les ficelles du métier. « Je suivais des cours de comptabilité et de commerce à temps partiel à l’université, parce qu’ils pouvaient aider une fille de 18 ans à gérer une entreprise », indique-t-elle. Elle a retenu bien des leçons de ce premier rôle de direction, notamment qu’on peut assumer des responsabilités à n’importe quel âge, et que notre entourage a des choses à nous apprendre. Elle est reconnaissante envers son père qui l’a habilement aidée à traverser les périodes difficiles. « J’ai fait des erreurs, reconnaît-elle, mais j’ai pu lui parler de certains problèmes et, à l’époque, je pensais qu’il me disait quoi faire. Avec le recul, je m’aperçois qu’il posait simplement les bonnes questions, mais qu’il me laissait trouver les réponses toute seule. »

Une fois ses cours de comptabilité terminés, elle a quitté le monde du tennis en 1980 pour se joindre à Coopers & Lybrand. Elle a travaillé comme chef de mission adjointe, fiscaliste et directrice en fiscalité, a obtenu son baccalauréat en commerce puis, en 1983, a passé l’EFU en remportant la troisième meilleure note en Alberta. Découvrant qu’elle détestait l’audit mais qu’elle adorait le volet fiscal des dossiers, elle a décidé de combiner cette préférence à un intérêt évident pour le droit, et elle est retournée à l’université en 1986. L’année suivante, elle a été engagée chez Felesky Flynn, a obtenu son diplôme de l’école de droit en 1989 puis a été admise au Barreau en 1990. Trois années plus tard, elle devenait associée de son cabinet.

Aujourd’hui, les aspects les plus exigeants de son poste — et les « plus agréables » — ont trait à la résolution des problèmes fiscaux des clients. « En général, ils ont de gros problèmes à régler et il faut souvent beaucoup de travail et de collaboration pour trouver des solutions. Nous émettons toutes sortes de suggestions, même celles qui semblent les plus étranges. Nous travaillons ensemble à concevoir des solutions originales. »

Selon elle, pour devenir un bon leader, on doit apprendre à communiquer ses idées dans un contexte d’équipe, à accueillir les conseils de ses collègues et à tirer parti de leur savoir-faire, ainsi qu’à saisir les possibilités qui s’offrent, tout en privilégiant le bénévolat. « Vous établissez beaucoup de contacts et vous apprenez une multitude de choses quand vous faites du bénévolat », affirme-t-elle. Elle est bien placée pour le savoir. Au fil des ans, elle a mis son expertise au service de 17 organismes différents, notamment le ministère des Finances du Canada, le Women’s Health Council de l’Armée du Salut et la faculté de droit de l’Université de Calgary. C’est sans compter toutes ses communications écrites et orales.

En 2012, elle a reçu une médaille du jubilé de diamant de la reine pour le travail qu’elle a effectué auprès de la Fondation canadienne de fiscalité. « C’était réellement une belle surprise », dit-elle.

Joueuse de tennis « occasionnelle », golfeuse invétérée et propriétaire dévouée de deux bergers allemands, Sandra prévoit passer dans l’avenir plus de temps dans les pays chauds. « Où serai-je dans cinq ans? J’espère que ce sera sur une plage d’Hawaï — mais pas une fosse de sable », lance-t-elle.

PARCOURS PROFESSIONNEL

  • De 1977 à 1980 : professionnelle de tennis, Calgary Tennis Club / Glencoe Club / Tennis Academy
  • De 1981 à 1986 : stagiaire, chef de mission adjointe, fiscaliste et directrice en fiscalité, Coopers & Lybrand, Calgary
  • De 1987 à 1992 : consultante, stagiaire et associée, Felesky Flynn LLP, Calgary
  • Depuis 1993 : associée, Felesky Flynn LLP, Calgary

DISTINCTIONS

  • 1989 : baccalauréat en droit, Université de Calgary – Campbell McLaurin Achievement Award, médaille d’argent
  • 2003 : Magazine Lexpert – palmarès des 25 plus grandes avocates du Canada
  • 2004 : ICAA – Distinguished Service Award
  • 2006 : nomination à titre de conseil de la reine
  • 2010 : obtention du titre de Fellow

Faits saillants

Mettez vos connaissances à jour et élargissez votre réseau grâce à ce colloque à ne pas manquer (en anglais), qui porte sur les questions et tendances essentielles pour les membres des comités d’audit.

Dans votre entourage se tapit sûrement une personne surendettée. Si vous êtes observateur, vous reconnaîtrez l’un ou plusieurs de ces symptômes.