Femmes leaders en comptabilité : Michelyn Sciannella

Michelyn Sciannella, CPA, leader dans le domaine comptable, livre ses réflexions sur la conciliation travail-vie personnelle et décrit son cheminement de carrière.

  • Organisation : praticienne exerçant seule, services comptables aux entreprises et aux particuliers, Brantford, Ontario
  • Entrée en fonction : janvier 2008
  • Diplôme universitaire : 1992, Université Wilfrid Laurier, Waterloo, Ontario
  • Titre comptable : 1995, Millard, Rouse & Rosebrugh LLP, Brantford, Ontario

Le jour de son 41e anniversaire, Michelyn Sciannella s’est levée à 3 heures pour pouvoir participer à son tout premier demi-marathon. Comptable indépendante, photographe et globe-trotter, elle a quitté Brantford (Ontario) afin de prendre l’avion pour la Floride, où ce grand événement se tenait, à Disney World.

La souplesse qu’offre la profession comptable lui permet d’atteindre l’équilibre travail-vie personnelle nécessaire pour se consacrer à ses autres passions, dont ses enfants, souligne-t-elle.

« C’est pour mes filles que je suis à mon compte », dit cette mère aujourd’hui monoparentale de deux jeunes adolescentes de 11 et de 13 ans, établie à Brantford, où elle a un bureau et un studio de photographie à domicile.

Son premier employeur, Aitken Motors Ltd., situé à Simcoe (en Ontario), où elle a travaillé de 1995 à 2003, lui a permis de travailler quatre jours par semaine après la naissance de sa première fille. Son employeur suivant, Port Dover’s Lower Lakes Towing Ltd., lui offrait aussi une certaine souplesse au départ, jusqu’à ce que la structure de l’entreprise change et que cela devienne impraticable.

« Je suis très heureuse de m’être lancée à mon compte, dit-elle. J’aime passer prendre mes filles à l’école et être là quand elles ont besoin de moi. Je peux organiser mon horaire à mon goût. Certains jours, je visite mes clients, dont j’apprécie beaucoup la diversité des activités. De plus, ils comprennent tous ma situation et ne s’offusquent pas si je dois déplacer un rendez-vous. »

Michelyn travaille environ 30 heures par semaine, et plus pendant la période des impôts, et fait quatre ou cinq heures de course à pied. « Je travaille souvent le soir ou le week-end, quand mes filles sont avec leur père, pour avoir plus de temps libre quand elles sont avec moi », dit-elle.

« Je fignole toujours ma routine. J’ai constaté qu’il faut être organisé et se fixer des objectifs et des échéances, sinon le travail s’accumule. Le fait de me rendre aux bureaux de mes clients m’aide à m’organiser. Je me crée des horaires et fais de mon mieux pour respecter mes échéances. »

Michelyn essaie aussi d’améliorer sa gestion du temps et de prévoir des périodes sans téléphone et sans ordinateur pour passer du temps de qualité avec ses filles.

De plus, le soutien exceptionnel dont elle bénéficie fait toute la différence pour l’atteinte d’un équilibre famille / travail. « J’ai la chance d’avoir une famille incroyable et une gardienne fantastique, qui fait d’ailleurs partie de tous nos voyages en famille », dit-elle. Ces voyages comprennent notamment les escapades pendant la semaine de relâche, les longs week-ends et les marathons auxquels Michelyn participe.

Elle a aussi passé des vacances en solo au cours des cinq dernières années, dont des croisières en Méditerranée, quelques séjours dans des îles des Caraïbes, et la visite de plusieurs villes américaines, dont New York, Las Vegas, Miami et Los Angeles, ainsi que la plupart des grandes villes canadiennes. 

Pendant ses voyages, Michelyn a pris goût à la photographie, ce qui l’a amenée à s’offrir un appareil photo Canon. Photographe bénévole lors d’une réception d’affaires organisée par sa mère, elle a ainsi décroché un contrat de photos de famille payé. Elle en a eu plusieurs autres depuis. Après avoir suivi de nombreux cours, elle envisage maintenant de mettre à profit son « côté artistique » pour démarrer une autre entreprise.

À certaines occasions, elle s’est également trouvée devant la lentille, comme mannequin pour des publicités des restaurants Jack Astor’s et dans la section mode du Hamilton Spectator.

« Mon cheminement de vie ne ressemble peut-être pas à celui des autres comptables professionnels, mais il m’a permis de poursuivre mes rêves, de profiter du moment présent et de passer à l’action tout en continuant de travailler en comptabilité », dit-elle.

Mise à jour 2013

Michelyn, toujours travailleuse autonome, a participé à son premier marathon en janvier 2012, à Disney World, pour son 42e anniversaire. La même année, elle a photographié le mariage d’amis à Punta Cana, mais a choisi que la photo resterait un passe-temps. En 2012, elle a également mis fin à sa carrière de mannequin, ce qui lui permettra de consacrer plus de temps à son entreprise. Elle a aussi inscrit ses filles auprès de l’agence de mannequins.

À la recherche d’un projet de voyage qui lui permettrait de s’épanouir, Michelyn participera à une mission humanitaire en Équateur, en novembre. Et elle essaie encore de prévoir des périodes sans téléphone et sans ordinateur. 

Faits saillants

Mettez vos connaissances à jour et élargissez votre réseau grâce à ce colloque à ne pas manquer (en anglais), qui porte sur les questions et tendances essentielles pour les membres des comités d’audit.

Dans votre entourage se tapit sûrement une personne surendettée. Si vous êtes observateur, vous reconnaîtrez l’un ou plusieurs de ces symptômes.