Femmes leaders en comptabilité : Loren Francis

Loren Francis, CPA, parle de son cheminement de carrière à titre de femme leader dans le domaine de la comptabilité.

  • Poste : Conseillère en gouvernance et directrice, Highview Financial Group
  • Nombre d’employés : 14
  • Diplôme universitaire : Université de Toronto
  • Titre comptable : 1992, Coopers & Lybrand (PricewaterhouseCoopers)
  • Titre de Fellow : 2011

Par une belle journée de printemps, Loren Francis escalade des murs, rampe sous des barbelés, marche dans l’eau et grimpe des collines recouvertes de boue dans une course à obstacles exténuante de plus de 17 km à Mount St. Louis, près de Barrie, en Ontario. Mariée et mère de trois enfants, Loren s’est entraînée intensivement avec une équipe de 15 personnes, dont son mari, pour l’une des courses les plus difficiles – et les plus amusantes – du monde. La course Tough Mudder demande une force physique et mentale et une endurance extraordinaires, ainsi qu’un bon sens de l’humour.

«C’était un défi fou», explique la conseillère en gouvernance et directrice du Highview Financial Group. «Notre équipe était incroyable. Nous nous sommes entraidés jusqu’à la fin, bras dessus, bras dessous, pour courir entre les fils émettant des décharges électriques de 10 000 volts!»

Sur le plan professionnel, c’est en 2002 que Loren a dû surmonter les plus importants obstacles de sa carrière, lorsqu’elle est passée de la prestation de services bancaires d’investissement à la gestion de patrimoine chez CIBC, troquant ainsi un poste salarié et tous les avantages offerts dans une grande banque pour un emploi à commission. En 2005, elle est entrée au service de Cumberland Private Wealth Management, société située à Yorkville, un quartier huppé de Toronto. Elle y a travaillé jusqu’en 2009, puis a décidé de se joindre à l’équipe de Barometer, un gestionnaire de placements ayant une approche active et tactique. Depuis 2016, elle travaille pour le Highview Financial Group, dont la vision de la gestion des placements, fondée sur l’évaluation des besoins en fonction des objectifs, la transparence et la bonne gouvernance, correspond parfaitement à la sienne.

Elle attribue à ses mentors, à son vaste réseau et à sa détermination à atteindre les buts fixés son accession rapide à un important rôle de leader tôt dans sa carrière. Elle est entrée aux Services bancaires d’investissement de Marchés mondiaux CIBC en 1993, après avoir obtenu son titre à la fin de son stage chez Coopers & Lybrand. En 1997, on lui a confié le mandat de mettre sur pied la division Marchés de détail de Marchés mondiaux CIBC. «Nous avons créé un champ spécialisé pour le commerce de détail ainsi qu’un colloque annuel et un rapport trimestriel sur les services bancaires d’investissement à l’intention des commerces de détail», explique-t-elle. La division a pris de l’expansion et décroché plusieurs mandats de services bancaires d’investissement pour des opérations sur capitaux propres, de financement par emprunt et de regroupement d’entreprises.

En 2000, Loren s’est également hissée aux premiers rangs de l’organisme sans but lucratif torontois Sheena’s Place, qui vient en aide aux personnes aux prises avec des troubles alimentaires. Elle en a coprésidé le gala annuel de financement, a siégé au conseil pendant sept ans et a été membre des comités de financement et de placement.

Au Highview Financial Group, l’une des tâches les plus ardues de Loren consiste à amener les clients à comprendre et à évaluer leur tolérance au risque financier, et à atteindre leurs objectifs, notamment en ce qui a trait au niveau de vie à la retraite. «C’est un processus continu qui doit être souvent révisé, dit-elle. Ce que j’aime le plus, c’est de travailler avec des familles vraiment intéressantes, d’utiliser toutes mes compétences touchant les marchés financiers, la gestion de patrimoine, la planification fiscale et la planification de la relève, ainsi que de sensibiliser constamment nos clients et leurs enfants.»

À celles qui amorcent leur carrière, Loren donne ce conseil : laisser son ego de côté. «Il faut être curieuse, poser des questions et écouter les réponses. Il faut comprendre les besoins de ses clients.» Elle recommande de trouver des solutions plutôt que de s’occuper des plaintes, de tirer des leçons de la critique plutôt que de se laisser intimider par celle-ci, de garder l’esprit ouvert, d’éviter de porter trop de jugements et d’avoir des opinions trop arrêtées. Et de toujours faire le petit effort supplémentaire qui fait la différence.

Loren compte travailler encore de 15 à 20 années, qu’elle souhaite consacrer à son travail et à ses clients. Elle entend faire davantage de bénévolat lorsque sa vie personnelle sera moins occupée, et les voyages et les activités artistiques font partie de ses projets. «Mon mari et moi célébrons notre 28e anniversaire de mariage cette année, et avons hâte de voyager davantage lorsque nos enfants seront à l’université. J’aimerais aussi consacrer plus de temps aux arts.»

Parcours professionnel

  • De 1989 à 1993 : Coopers & Lybrand, Toronto
  • De 1993 à 2002 : Marchés mondiaux CIBC, Services bancaires d’investissement, Toronto
  • De 2001 à 2005 : Gestion privée de patrimoine CIBC, Toronto
  • De 2005 à 2009 : Cumberland Private Wealth Management Inc., Toronto
  • De 2009 à 2016 : Barometer Capital Management Inc., Toronto
  • Depuis 2016 : Highview Financial Group, Oakville

Engagement communautaire

  • Depuis 2007 : membre du conseil d’administration et du comité des finances, des risques, d’audit et de placement de la Oakville Hospital Foundation
  • Depuis 2013 : membre du comité de placement de la Oakville Community Foundation
  • De 2002 à 2009 : membre du conseil d’administration de l’organisme Sheena’s Place et membre des comités de financement et de placement
  • Entraîneuse pour la Oakville Hornets Hockey Association
  • Ancienne membre de l’organisme Partners In Art
  • Conférencière lors d’événements organisés par CPA Ontario

Faits saillants

Mettez vos connaissances à jour et élargissez votre réseau grâce à ce colloque à ne pas manquer (en anglais), qui porte sur les questions et tendances essentielles pour les membres des comités d’audit.

Dans votre entourage se tapit sûrement une personne surendettée. Si vous êtes observateur, vous reconnaîtrez l’un ou plusieurs de ces symptômes.