Femmes leaders en comptabilité : Lara Gaede

Lara Gaede, leader CPA, parle de son cheminement de carrière.

  • Poste : chef comptable, Commission des valeurs mobilières de l’Alberta (ASC)
  • Nombre d’employés : 180
  • Diplômes universitaires : 1993, B.A. (mathématiques), Université Western Ontario; 1995, B.Com. (comptabilité), Université de Calgary
  • Titre comptable : 1998, Coopers & Lybrand, Calgary
  • Titre de CFA : 2001
Lara Gaede n’hésite jamais à prendre des risques. Après ses études secondaires à Victoria, en Colombie-Britannique, elle s’est envolée à destination du Danemark dans le cadre d’un programme d’échanges d’étudiants d’un an, afin de connaître la culture et la langue du pays de ses ancêtres. Elle a ensuite décidé d’étudier à l’Université Western à London, en Ontario — où elle n’avait ni amis ni famille — parce qu’elle avait grandement apprécié la présentation que l’établissement avait faite au pensionnat qu’elle avait fréquenté de la 10e à la 12e année. Au cours de sa carrière, elle a même déjà abandonné un emploi qu’elle adorait dans le but d’acquérir de nouvelles compétences.

« J’étais analyste principale en valeurs mobilières dans la division des finances d’entreprise de la Commission des valeurs mobilières de l’Alberta (ASC), nous apprend-elle, de son bureau de Calgary. J’aimais cette organisation et j’adorais mon travail, mais je voulais faire progresser ma carrière. J’ai donc décidé de retourner en expertise comptable, chez Ernst & Young, afin d’acquérir de l’expérience en gestion et de renouveler mes compétences en audit, tout en demeurant dans un environnement professionnel où je mettais à profit mes compétences techniques en comptabilité et en valeurs mobilières. Je suis fermement convaincue que si je n’avais pas pris ce risque, je n’aurais pas été engagée à titre de chef comptable adjointe à l’ASC, poste d’où j’ai ensuite accédé à ma fonction actuelle. »

Lara, mariée et mère de quatre enfants, mais qui était mère célibataire d’un jeune garçon à l’époque, s’accomplit à présent dans son rôle diversifié. Elle a siégé au Conseil des normes comptables (CNC), discuté de questions épineuses soulevées par l’application canadienne des IFRS au sein du Groupe de discussion sur les IFRS, et présidé le Comité permanent des chefs comptables des Autorités canadiennes en valeurs mobilières — entre autres. Il ne faut pas oublier les allocutions qu’elle donne et ses tâches liées aux questions techniques touchant la comptabilité, l’audit et l’information financière.

« Le plus ardu, c’est de voir à ce que toutes les tâches au programme se réalisent. Le mode multitâche, l’organisation du travail et l’établissement des priorités sont incontournables! »

La formation continue, l’interaction avec des personnes dynamiques, le mentorat et le réseautage figurent aussi parmi les facteurs importants qui, selon elle, ont facilité son ascension.

« L’une des leçons les plus décisives a été de constater à quel point il est capital de se constituer un réseau solide. Il faut prendre le temps d’entretenir nos relations, car elles sont cruciales pour notre réussite », affirme-t-elle.

Les CPA recourent souvent au bénévolat pour établir des contacts hors du bureau. Lara a participé aux travaux du CNC et du conseil d’administration de la Chartered Professional Accountants Education Foundation de l’Alberta.

Lors de sa première année à l’Université de Calgary, elle a pris part au programme des bénévoles en matière d’impôt, dans le cadre duquel elle a exercé pour la première fois un rôle de leader; avant sa deuxième année d’études, c’est elle qui en était responsable.

S’appuyant sur son expérience personnelle, elle recommande aux jeunes femmes CPA motivées et enthousiastes de prendre des risques, de réseauter, de tirer des leçons de leurs erreurs, d’être sincères et de traiter tout le monde — vraiment tout le monde — avec respect. Et de croire en elles-mêmes.

« Il faut consacrer bien du temps et des efforts pour devenir expert dans un domaine quelconque, dit-elle. N’abandonnez pas. »

Lara a entrepris son mandat au sein du CNC le 1er avril 2012. Elle a également fait agréer l’ASC comme maître de stage, a supervisé le recrutement et elle continue d’ailleurs de garder un œil sur le fonctionnement du programme.

Dans ses temps libres, elle lit, s’adonne au collimage numérique et voyage. En 2013, en compagnie de son mari, également CPA, elle a assisté à un congrès de CA albertains à Jasper, puis s’est rendue à New York.

Lara s’attend à travailler à l’ASC encore cinq ou dix ans, mais il se peut qu’elle étende son influence au-delà de l’autorité de réglementation. « J’aimerais un jour faire partie du conseil de certaines sociétés ouvertes », indique-t-elle.

PARCOURS PROFESSIONNEL

  • De 1995 à 1998 : chef de mission, Coopers & Lybrand, Calgary
  • De 1998 à 1999 : chef comptable, Cimarron Engineering Consulting Ltd., Calgary
  • De 1998 à 2005 : analyste en valeurs mobilières, division des finances d’entreprise, Commission des valeurs mobilières de l’Alberta, Calgary
  • De 2005 à 2006 : directrice principale, Ernst & Young, Calgary
  • De 2006 à 2009 : chef comptable adjointe, Commission des valeurs mobilières de l’Alberta, Calgary
  • Depuis 2009 : chef comptable, Commission des valeurs mobilières de l’Alberta, Calgary

Faits saillants

Mettez vos connaissances à jour et élargissez votre réseau grâce à ce colloque à ne pas manquer (en anglais), qui porte sur les questions et tendances essentielles pour les membres des comités d’audit.

Dans votre entourage se tapit sûrement une personne surendettée. Si vous êtes observateur, vous reconnaîtrez l’un ou plusieurs de ces symptômes.