Femmes leaders en comptabilité : Joanne Magee

Joanne Magee, CPA, présente le cheminement de carrière qu’elle a suivi pour devenir leader dans son domaine.

  • Poste : professeure agrégée de droit fiscal et directrice, School of Public Policy and Administration
  • Employeur : Université York, Toronto
  • Nombre d’employés : 4 700 dans le corps professoral
  • Diplômes universitaires :    1977, baccalauréat en science, Université McMaster
    1979, MBA, Université de Toronto
    2002, maîtrise en droit, Université York
  • Titre comptable : 1981, Ernst & Young, Toronto
  • Titre de Fellow : 1997, Ontario

En janvier 2011, Joanne Magee, professeure agrégée, amorcera un congé sabbatique de six mois.

Même s’il y a quelques voyages au programme, il ne s’agira pas d’une pause de « relaxation sur la plage » pour cette directrice de la School of Public Policy and Administration de l’Université York, à Toronto. Elle continuera de gérer ses trois comptoirs d’information fiscale avec des étudiants en mars, et elle a plusieurs projets de rédaction en réserve.

Il a été compliqué pour cette professeure de droit fiscal de se réserver du temps à elle. Sa liste de réalisations de la dernière année est longue : obtention d’un prix d’enseignement du département, mise à jour de deux ouvrages sur l’impôt sur le revenu, et publication d’un article.

Tout cela s’ajoute à ses tâches de directrice, qui englobent les questions touchant l’enseignement, les budgets et les ressources humaines, de même que la recherche, la délégation, la motivation des autres et les relations avec les étudiants et le personnel.

« On m’a appris qu’il est important de prêter main-forte et d’intervenir dans mon milieu, qu’il s’agisse de ma vie professionnelle ou de ma vie personnelle », dit-elle au sujet de sa capacité à prendre les choses en charge. Elle mentionne que ses parents étaient d’excellents modèles, et que son mari est la personne qui l’appuie le plus.

« J’ai occupé mes premiers rôles de leadership en faisant du travail bénévole dans ma collectivité et à York. J’ai alors pu faire mes preuves, et apprendre des leçons des plus utiles. »

Depuis 1998, elle a participé à plus de 30 conseils ou comités de bénévoles, notamment à l’ICCA, à l’ICAO, à la Fondation canadienne de fiscalité de même qu’au Financial Planning Standards Council.

Comme en témoigne son parcours de battante, à l’université, puis dans la profession comptable pour ultimement obtenir une maîtrise en droit en 2002, Joanne possédait déjà de nombreuses caractéristiques innées de leadership qu’il ne lui restait qu’à perfectionner.

Deux ans après avoir obtenu un baccalauréat en science de l’Université McMaster de Hamilton, en 1977, elle a obtenu un MBA de l’Université de Toronto.

Elle a été vérificatrice adjointe puis chef de service chez Clarkson Gordon à Toronto — maintenant Ernst & Young (EY) — de 1979 à 1986, et a réussi à l’EFU en 1981. Après avoir travaillé quelques années chez un promoteur et gestionnaire immobilier, elle s’est jointe à Shimmerman Penn Becker à titre de directrice en 1988.

En janvier 1991, elle occupait un poste de professeure adjointe à l’Université York. Elle a alors pu mettre à profit et parfaire les compétences de leadership qui seraient ensuite reconnues au gré des nominations, notamment au poste de vice-doyenne de 1999 à 2001, puis de 2003 à 2007.

Elle a également reçu le titre de Fellow en 1997, et a obtenu le titre de CFP un an plus tard.

« L’année 1992 a été majeure, mentionne-t-elle. J’ai donné naissance à notre quatrième enfant, et pendant trois mois, nous nous sommes retrouvés avec trois enfants de moins de trois ans. »

Elle a dû travailler à plein temps, parce qu’elle était la seule de son département qui enseignait la fiscalité. Elle approuvait tous les devoirs, les examens et les notes de fiscalité. De plus, elle a été trésorière de plusieurs organismes, a enseigné à la School of Accountancy de l’ICAO et a corrigé les copies de candidats à l’EFU. Elle a assisté à des réunions du groupe de travail sur les femmes et la fiscalité de la Commission de l’équité fiscale de l’Ontario, et a coordonné la campagne des boîtes d’Halloween de l’Unicef à l’école de ses enfants.

D’ailleurs, trois de ses enfants étudient maintenant dans le domaine des affaires; l’aînée est analyste à RBC Marchés des capitaux.

Après son congé sabbatique, Joanne reprendra l’enseignement à York. « Je donnerai des cours de quatrième année sur l’impôt des particuliers et des sociétés au Canada », indique-t-elle. Dans cinq ans, elle prévoit encore enseigner et écrire. « J’aime travailler avec les étudiants, déclare-t-elle. Ils sont ma priorité. »

Elle aime suivre les conseils prodigués par Stephen Covey dans Les 7 habitudes de ceux qui réalisent tout ce qu’ils entreprennent, succès de librairie paru en 1989.

  1. être proactif
  2. savoir dès le départ où on veut aller
  3. donner la priorité aux priorités
  4. penser gagnant-gagnant
  5. chercher d’abord à comprendre, puis à être compris
  6. profiter de la synergie
  7. rechercher l’amélioration

Mise à jour 2013 :

Fidèle à son plan, Joanne a continué d’enseigner à l’Université York après son congé sabbatique, où elle donne des cours de quatrième année sur l’impôt des particuliers et des sociétés. Elle a en outre augmenté le nombre de comptoirs d’information fiscale qu’elle dirige avec des étudiants bénévoles.

En 2011, elle a reçu la distinction de Fellow of FPSC, qui reconnaît officiellement l’apport des personnes qui ont contribué à la promotion de la vision du Financial Planning Standards Council d’aider les Canadiens à améliorer leur niveau de vie grâce à la planification financière. L’an passé, elle a été nommée membre du Comité sur la formation sur les impôts.


Faits saillants

Participez à ce rendez-vous annuel (en anglais) des dirigeants financiers d’OSBL pour obtenir des conseils sur la gestion de votre organisation et tirer parti des connaissances d’experts.

Pour ne rien manquer des principales mesures du #budget2017, suivez CPA Canada sur les médias sociaux et regardez notre vidéo en direct.