Femmes leaders en comptabilité : Elise Rees

Elise Rees, CPA, présente le cheminement de carrière qu’elle a suivi pour devenir leader dans le domaine comptable.

  • Poste : associée en fiscalité transactionnelle, chef des services-conseils en transactions, Marché de la Colombie-Britannique, Ernst & Young, Vancouver
  • Nombre d’employés dans l’organisation : 450
  • Études : Université de Strathclyde (Glasgow) et ICABC
  • Titre comptable : 1985, Ernst & Young
  • Titre de Fellow : 2008

Elise Rees et son mari ont passé le mois de juillet 2013 à voyager en train, à vélo et en avion lors des vacances qu’ils ont prises en Angleterre et en France. « Nous avons assisté à un mariage à Cambridge, vu la dernière étape du 100e Tour de France à Paris, et fait du vélo dans le Languedoc », écrit cette associée en fiscalité transactionnelle chez Ernst & Young dans un courriel expédié depuis le TGV à destination de Perpignan.

En 1981, quand Elise a quitté Londres pour le Canada, à l’âge de 22 ans, elle ne projetait pas de s’y établir. Fraîchement diplômée de l’Université de Strathclyde, située dans sa ville natale de Glasgow, en Écosse, elle s’est d’abord établie à Londres, entrant au service de Deloitte Haskins & Sells. Elle y était engagée depuis un an dans le programme menant au titre de CA lorsque son futur mari la persuada de l’accompagner à Vancouver, où le cabinet l’envoyait pour deux ans. Elise entra chez Ernst & Young, se donnant comme projet de retourner en Angleterre avec son mari lorsqu’elle aurait obtenu le titre de CA.

Trente-trois ans plus tard, le couple vit toujours à Vancouver, ayant été conquis par cette ville et par la Colombie-Britannique. Une conquête dont nous nous réjouissons. Depuis qu’elle est devenue CA, en 1985, Elise a contribué à améliorer la situation des femmes dans la profession au fil de sa carrière chez EY.

« En tant que jeune cadre supérieure, j’ai pris part à la première analyse canadienne explorant les raisons pour lesquelles si peu de cadres talentueuses devenaient de jeunes cadres supérieures, raconte Elise, mère de deux garçons aujourd’hui dans la vingtaine. Cette étude a été un catalyseur, menant à l’instauration de mesures telles que les prestations de maternité, les programmes de formation en matière de diversité, la révision des systèmes d’évaluation, la promotion de l’équité entre les sexes et les formules de travail flexibles. »

Elise a aussi favorisé l’expansion des programmes de mentorat et sollicité le soutien du cabinet pour les femmes affichant un potentiel de leader. Elle a été l’une des membres fondatrices de la Go Networking Society, association de femmes de la Colombie-Britannique dont elle a été présidente de 2006 à 2013. En 2006, elle a reçu le prix Rosemarie-Meschi pour sa contribution à la progression professionnelle et à l’avancement des femmes chez EY; en 2007, elle a été désignée femme d’influence du monde des affaires.

Dès ses débuts, faisant valoir ses compétences de fiscaliste, elle a enseigné, préparé et présenté de l’information technique et rédigé des articles pour la Revue fiscale canadienne. Tout en développant sa marque personnelle et en s’entourant d’un solide réseau, elle a apporté son concours à des organismes communautaires tels que la British Columbia Space Sciences Society et saisi les occasions de bénévolat qui se présentaient au cabinet.

Associée en fiscalité transactionnelle, Elise a été nommée chef du Marché de la Colombie-Britannique en 2006, et supervise à ce titre les ventes, acquisitions et réorganisations d’entreprises. « Dans notre domaine [les services de comptabilité fiscale], l’imprévu est la norme, et nos activités vont de l’évaluation d’entreprise au financement et à la restructuration organisationnelle. »

Cette expérience diversifiée acquise comme associée et bénévole est, selon elle, ce qui lui a valu d’être nommée lauréate du prix Peak honorant la contribution à la collectivité en 2013.

« Le rôle d’un leader efficace est, j’en ai la conviction, de trouver des façons de mettre à profit sa sphère d’influence personnelle afin de soutenir d’autres personnes dans la réalisation de certains objectifs. Le fait de travailler au sein d’un groupe diversifié d’amis et de collègues permet de voir le monde sous plusieurs angles, et de prendre des décisions qui ne sont pas simplement une répétition des façons de faire habituelles. »

Elle prévoit travailler encore cinq ans chez EY, puis, une fois à la retraite, consacrer du temps à d’autres aspects du monde des affaires et à des conseils d’administration. Elle compte aussi améliorer sa performance comme cycliste sur route, faire du ski, lire, voyager et regarder des matchs de rugby, le sport grâce auquel son mari et elle se sont rencontrés.

À ceux qui débutent dans la profession, elle transmet le précieux conseil reçu d’un associé il y a très longtemps : « Faites l’effort supplémentaire qui vous permettra de vous démarquer. Votre carrière est un voyage. Il faut la gérer comme un marathon. »

Parcours professionnel

  • De 1980 à 1981 : chef de mission adjointe, Deloitte Haskins & Sells, Londres
  • De 1981 à 1998 : chef de mission adjointe, directrice principale en certification, puis directrice principale en fiscalité, Ernst & Young, Vancouver
  • Depuis 1998 : associée en fiscalité transactionnelle, chef du Marché de la Colombie-Britannique, Ernst & Young, Vancouver

Engagement social

  • De 1982 à 2000 : enseignante, École du dimanche, Église unie de Vancouver Ouest; membre du comité de placement du fonds de dotation
  • De 1986 à 1994 : trésorière, puis présidente du conseil d’administration, British Columbia Space Sciences Society
  • De 1995 à 2005 : trésorière, secrétaire, présidente, Family Services of the North Shore
  • De 2002 à 2013 : participation à l’atelier Life in Balance de la Minerva Foundation; membre du conseil d’administration, présidente du conseil d’administration du Patrons Circle
  • De 2003 à juin 2013 : trésorière, membre du conseil d’administration, BC Women’s Hospital Foundation
  • De 2005 à 2007 : membre du conseil d’administration, Minerva Foundation
  • De 2005 à 2012 : présidente du comité des budgets et des finances des administrations publiques, Chambre de commerce de Vancouver
  • De 2006 à 2013 : membre fondatrice, présidente, Go Networking Society for BC Women
  • De 2012 à 2013 : membre du conseil d’administration de la Chambre de commerce de Vancouver
  • De 2012 à 2013 : membre du conseil d’administration de EasyPark, Parking Corporation of Vancouver; présidente du comité des finances et trésorière
  • 2013 : présidente du comité des finances, EasyPark

Mise en candidature

  • 2007 : Prix Femmes de mérite du YWCA

Distinctions

  • 2006 : Prix Rosemarie-Meschi (contribution à la progression professionnelle et à l’avancement des femmes chez EY)
  • 2007 : Femme d’influence du monde des affaires, selon Business in Vancouver
  • 2009 : titre de FCA
  • 2013 : Prix Peak honorant la contribution à la collectivité