L’équilibre travail-vie personnelle selon une CPA : Kelly LaVallie

Kelly LaVallie, CPA, explique comment elle atteint l’équilibre travail-vie personnelle dans sa carrière.

  • Poste : associée
  • Organisation : Collins Barrow LLP, Calgary
  • Entrée en fonction : octobre 2006
  • Diplôme universitaire : 1993
  • Titre comptable : 1995
Kelly LaVallie a créé un précédent au cabinet Collins Barrow. Elle a en effet été la première associée en 80 ans à tomber enceinte.

Elle qui était déjà la belle-mère de trois enfants et la mère d’un enfant de quatre ans a donné naissance à une fille en 2008, deux ans après son entrée en fonction au bureau de Calgary.

 « Mes associés se sont montrés merveilleusement compréhensifs face à mes exigences familiales, dit-elle. Quand j’ai annoncé ma grossesse, ils ont accueilli la nouvelle avec sérénité. La société s’intéresse aux résultats, pas aux heures passées au bureau. Ils s’attendent à ce que je fournisse un service de qualité à mes clients et c’est à moi de le faire tout en répondant aux besoins de ma famille. »

Kelly hésite à avouer qu’elle travaille « seulement » 40 heures par semaine la plupart du temps.

« Dans les années où je bâtissais ma carrière, dit cette diplômée de l’Université de la Colombie-Britannique, qui a travaillé quatre ans chez Deloitte & Touche et neuf ans au cabinet Johnsen Archer, je faisais bien plus d’heures. J’en suis à une étape de ma vie où les engagements familiaux me demandent beaucoup de temps. Je vais probablement recommencer à faire de plus longues semaines de travail quand cette étape sera passée. »

Elle s’estime chanceuse de pouvoir compter sur son mari pour atteindre cet équilibre travail-vie personnelle. « Quand deux personnes tirent dans le même sens, les choses sont bien plus faciles », dit-elle.

Ils soupent en famille et mettent les plus petits au lit vers 19 h 30. Ensuite, elle fait du rangement, vérifie son courrier, s’assure que les plus grands font leurs devoirs quand ils sont à la maison, travaille au besoin, promène le chien et s’entraîne sur ses appareils de conditionnement physique à la maison.

Durant la fin de semaine de l’Action de grâces, elle a couru son troisième semi-marathon. « Je veux que mes enfants me voient comme une femme active, compétitive et soucieuse de sa santé. »

« Pour moi, la différence entre apprécier ce que je vis et me sentir dépassée par les événements est une question d’attitude, dit-elle. Si je ne prends pas les choses trop au sérieux, si j’essaie de trouver une dose de plaisir dans tout ce que je fais — même la préparation des repas — et si je m’arrête à penser à l’amour que j’éprouve pour ceux qui m’entourent, j’en arrive à aimer cette vie de fou. »

Quand elle est avec les enfants, elle n’essaie pas d’en faire trop. « Nous jouons à la maison, faisons des promenades, allons nager. L’idée, c’est d’être avec eux tout en m’adonnant à des tâches — ils jouent dans la cuisine pendant que je prépare les repas. »

L’an dernier, Kelly a pris pour la première fois dix jours de vacances sans communiquer avec le bureau. « Je me suis sentie libérée », admet-elle. La famille passe la plupart de ses vacances dans un chalet en bordure d’un lac au Montana; le couple s’y réserve quelques fins de semaine en amoureux chaque année.

La comptable a retenu une importante leçon qui sert également de conseil : « Créez-vous une vie qui répond à vos besoins et cessez de vous culpabiliser ou de vous en faire. Je n’ai été en paix avec moi-même qu’après avoir atteint un équilibre de vie qui me convenait et avoir cessé de me préoccuper de ce que les autres pensaient de mes choix. »

Elle rassure les nouveaux diplômés qui peuvent se sentir épuisés par les exigences et les longues heures de travail : avec les années d’ancienneté, viendra un moment où ils pourront mieux décider de la forme que prendra leur vie professionnelle. Il vaut donc la peine qu’ils « fassent leurs classes » pour pouvoir « se bâtir la grande carrière qui leur convient ».

Ses futurs objectifs familiaux? « Cesser de fixer des objectifs!, dit-elle. Je veux être davantage dans "l’être" que dans "l’agir". Je veux être capable d’apprécier ma vie et les gens formidables qu’elle met sur ma route. »

— Lorie Murdoch

Faits saillants

Participez à ce rendez-vous annuel (en anglais) des dirigeants financiers d’OSBL pour obtenir des conseils sur la gestion de votre organisation et tirer parti des connaissances d’experts.

Pour ne rien manquer des principales mesures du #budget2017, suivez CPA Canada sur les médias sociaux et regardez notre vidéo en direct.