Les coûts cachés de la fraude

La fraude engendre des coûts systémiques qui ont des conséquences pour nous tous. Ce billet propose des conseils pour repérer et déjouer les activités frauduleuses.

Selon le Bureau de la concurrence Canada, des données récentes du Centre antifraude du Canada indiquent que les Canadiens ont subi des pertes imputables à la fraude totalisant 98 millions de dollars l’année dernière seulement. Si l’on ajoute les frais liés aux enquêtes et aux poursuites engagées contre les fraudeurs, la facture devient encore plus salée. Or, bien que cette facture ne vous parvienne pas directement, vous finissez certainement par en payer le prix.

FRAUDE LIÉE AUX SOINS DE SANTÉ

La fraude envers les fournisseurs de services se porte très bien au Canada. Si vous avez la chance de participer à un régime de soins de santé offert par votre employeur, vous assumez probablement les coûts de ce fléau dans vos primes. Si un collègue ou un membre de votre régime soumet de faux reçus et reçoit un remboursement, le préjudice pour vous est réel. La hausse du nombre de demandes d’indemnisation fait augmenter le coût général des garanties du régime. Si votre employeur assume la totalité du coût des primes au titre de votre régime, la diminution des fonds dont il dispose pour améliorer progressivement les garanties offertes aura une incidence indirecte sur vous. Toutefois, si vous payez une partie du coût des primes au moyen de prélèvements sur la paie, la fraude vous pénalisera directement. Il est faux de croire que la fraude à l’assurance collective ne fait pas de victime. Dans les faits, vous en êtes la première victime.

Les grandes sociétés d’assurance qui administrent ces régimes partent en guerre contre les fraudeurs. À l’aide d’analyses des réseaux sociaux, d’analyses de modèles, d’analyses prévisionnelles et d’autres outils liés aux mégadonnées, elles redoublent d’ardeur et n’hésitent pas à poursuivre les escrocs qu’elles réussissent à attraper. Leurs efforts contribuent à réduire les pertes causées par la fraude, mais ont malheureusement eux aussi un coût.

FRAUDE PAR CARTE DE CRÉDIT

Si vous utilisez une carte de crédit, vous assumez probablement les coûts de la fraude. Les sociétés de cartes de crédit veulent que vous utilisiez votre carte. Or, pour gagner votre confiance, elles vous remboursent habituellement les transactions que vous leur signalez comme frauduleuses.

Mais en réalité, qui paie pour ces transactions? Eh bien, c’est vous!

En effet, vous assumez les dommages causés par la fraude sous forme d’intérêts et de frais annuels. Dans certains cas, les sociétés de cartes de crédit couvrent les coûts de ces transactions frauduleuses, mais dans d’autres, elles les font payer aux détaillants chez qui les transactions ont été effectuées. Pour amortir ces pertes, ceux-ci doivent majorer leurs prix. D’une manière ou d’une autre, ces coûts finissent par être reportés sur vous, le consommateur.

Les sociétés de cartes de crédit tentent aussi de lutter contre la fraude. Elles font appel à des techniques exploitant les mégadonnées pour analyser les habitudes d’achat de leurs clients afin de détecter toute activité suspecte. Le cas échéant, elles préviennent le détenteur de carte par message texte et rejettent les transactions suspectes avant même de les porter à votre compte.

LUTTE CONTRE LA FRAUDE

La lutte contre la fraude est une responsabilité collective. Sur la ligne de front, on trouve le Bureau de la concurrence Canada et d’autres partenaires nationaux clés, qui donnent des conseils pour repérer et déjouer les activités frauduleuses.

En fait, nous devrions tous mettre l’épaule à la roue. D’abord, en adoptant des mesures de protection contre la fraude. Ensuite, en signalant les fraudes dès qu’on les repère. Consultez les ressources suivantes sur le site Web du Centre antifraude du Canada :

La fraude nous concerne tous. Même si vous n’en êtes pas directement victime, vous en assumez les coûts sans le savoir.

POURSUIVONS LA CONVERSATION

Vous est-il arrivé de devoir signaler une fraude, comme une transaction frauduleuse par carte de crédit? Nous vous invitons à publier un commentaire ci-dessous.

Avertissement

Les opinions et les points de vue exprimés dans cet article sont ceux de l’auteur et ne représentent pas nécessairement ceux de CPA Canada.

À propos de l’auteur

David Lord, CPA, CMA, CFP

David Lord, CPA, CMA, CFP, est cofondateur de Red Seal Financial. Avec sa partenaire Dawn Vader, CFP, il aide des particuliers, des familles, des professionnels et des propriétaires d’entreprise à bien planifier pour réussir. M. Lord croit fermement à l’importance de la formation, autant comme apprenant que comme enseignant. La littératie financière lui tient à cœur.