Six façons d’éviter le blues de janvier pour bien commencer l’année

Janvier peut être un mois déprimant en raison du stress financier qui accompagne le temps des Fêtes. Voici donc quelques trucs pour bien commencer l’année et atteindre vos objectifs financiers.

Après les célébrations et les réjouissances du temps des Fêtes, une situation financière difficile peut bouleverser vos plans et ébranler vos résolutions de la nouvelle année. Voici donc six trucs pour remettre le compteur à zéro et commencer l’année du bon pied. Si vous les suivez, votre productivité et votre bonheur s’en trouveront décuplés.

1. Établir un plan

Établissez un plan, puis mettez-le sur papier, même s’il ne s’agit que de quelques lignes dans un journal. Un plan vous aidera à avoir une idée claire de vos objectifs de l’année. Qui plus est, sa réalisation favorisera votre réussite à long terme. L’établissement d’un plan contribue souvent à réduire le stress et l’anxiété face à l’inconnu. De plus, s’il est bien défini, il vous permet de garder vos objectifs financiers à l’esprit et d’éviter les dépenses excessives.

2. Préparer un budget

En janvier, le stress financier peut augmenter en raison des grandes dépenses qui accompagnent le temps des Fêtes. En préparant un budget, vous pouvez recentrer vos efforts sur ce qui vous importe pour l’année à venir. Un budget vous aide également à établir des objectifs et à planifier des projets. Par exemple, si vous souhaitez passer des vacances estivales en famille, vous pourrez mieux prioriser vos dépenses tout au long de l’année. De plus, quand vous partirez en vacances, vous éprouverez un sentiment d’accomplissement.

3. Faire participer la famille

La participation de toute la famille à l’élaboration d’un plan est cruciale. Si vous avez des enfants, la nouvelle année est une excellente occasion de leur enseigner comment établir des objectifs, préparer un budget et fixer des priorités. Pour ma part, j’ai commencé tôt à discuter avec mes enfants de leurs plans, de leurs objectifs et de leur futur. Étant CPA, je leur proposais chaque année de placer une partie de leur argent et de verser un montant égal à celui qu’ils mettaient de côté. La plupart du temps, je ne réussissais pas à les convaincre, mais je crois qu’ils ont appris une leçon qui leur sera utile plus tard.

4. Commencer à petite échelle

Lorsqu’une tâche est considérée dans son entièreté, elle peut parfois sembler insurmontable. Toutefois, une fois divisée en étapes, elle peut devenir beaucoup plus facile à réaliser qu’on ne le croit. Si, par exemple, vous avez comme objectif d’épargner, vous pouvez prioriser vos dépenses et éliminer celles qui ne sont pas nécessaires au quotidien, comme l’achat de repas ou de cafés spécialisés. Vous pouvez également attendre que les choses dont vous avez besoin soient en solde avant de les acheter, ou encore accumuler les points de loyauté nécessaires pour vous les procurer.

5. Suivre les progrès accomplis

Pour bien suivre un plan, il faut en établir les étapes et noter le moment où on les franchit. Faire le suivi des progrès réalisés est important et vous incitera à persévérer. Vous devez déterminer le chemin parcouru, garder votre objectif à l’esprit, suivre votre plan et saisir les occasions d’amélioration. N’oubliez pas que, pour atteindre un but donné, il est plus facile d’accumuler les petites victoires que les grands triomphes.

6. Rester positif

Au fil des ans, j’ai appris qu’une attitude positive donne l’énergie nécessaire pour persévérer tout au long de l’année et ouvre de nombreuses portes. J’ai tenté d’enseigner à mes enfants qu’il y a toujours un « plan B » et des solutions de rechange lorsque les choses ne vont pas comme nous le souhaitons. En effet, les événements échappent parfois à notre contrôle, mais nous pouvons choisir la façon dont nous y réagissons. Nous devons avoir une attitude positive et adapter nos plans aux imprévus, tout en gardant à l’esprit qu’un échec nous permet souvent d’emprunter de nouvelles voies et d’obtenir de meilleurs résultats.

POURSUIVONS LA CONVERSATION

En janvier, établissez-vous un plan pour le reste de l’année et vous préparez-vous à faire face aux imprévus? Nous vous invitons à publier un commentaire ci-dessous.

Avis de non-responsabilité

Les opinions et les points de vue exprimés dans cet article sont ceux de l’auteur et ne représentent pas nécessairement ceux de CPA Canada.

À propos de l’auteur

Tony Canapini, CPA, CA

Pendant plus de 25 ans, Tony a travaillé dans des sociétés de télécommunications et de services financiers. Il a ouvert en 2008 son petit cabinet spécialisé dans les services-conseils en finance et en gestion, le développement d’applications mobiles et le redressement d’entreprises.