Bonne et heureuse année aux petites entreprises

Ces conseils aideront les petites entreprises en démarrage à bien commencer l’année et à demeurer sur la bonne voie.

L’arrivée de la nouvelle année est une période propice pour réfléchir, prendre des résolutions et repartir sur de nouvelles bases. Certains songent à faire davantage de sport, à adopter une alimentation plus saine ou à s’adonner à un nouveau passe-temps. D’autres, à se lancer en affaires ou à poursuivre l’expansion de leur petite entreprise. Si vous faites partie du second groupe, voici cinq conseils à garder à l’esprit en vous engageant dans cette aventure.

Avoir une vision claire de votre entreprise

Une vision claire de votre entreprise vous sera particulièrement utile à vos débuts, lorsque vous cherchez des clients et des associés. Avec qui souhaitez-vous collaborer? En quoi voulez-vous vous distinguer? Quelles sont vos valeurs? Quelle est votre image de marque et qui sont vos clients? En l’absence de vision claire, vous pourriez gaspiller beaucoup de temps et d’argent en empruntant la mauvaise voie. Cette situation pourrait susciter de l’inquiétude chez vous, en plus de provoquer de la confusion chez vos clients et vos associés actuels et potentiels.

Trouver les « bons » clients

Activité déjà ardue et chronophage, la recherche de clients exige encore davantage de persévérance et de détermination lorsqu’elle s’attache à trouver les « bons » clients. Néanmoins, une fois que vous y serez parvenu, vous aurez la possibilité d’établir des relations, de générer des revenus et de rehausser votre image de marque. N’oubliez pas qu’un « bon » client, satisfait de surcroît, sera enclin à vous faire de la publicité.

Connaître vos flux de trésorerie

La trésorerie est un facteur essentiel pour une petite entreprise. Elle sert non seulement à payer les charges d’exploitation courantes, mais aussi à financer la croissance. Il est important de ne jamais perdre de vue que, sans trésorerie suffisante, votre entreprise peut faire faillite, même si elle « fait de bonnes affaires ». Pourquoi? Parce qu’il faut investir de l’argent immédiatement avant de profiter des retombées espérées. Il est donc essentiel que les exploitants de petites entreprises analysent leurs projections de flux de trésorerie afin de connaître leurs besoins à l’avance, puisque l’obtention du financement nécessaire pour soutenir la croissance d’une entreprise s’avère longue et exigeante.

Tirer parti de la technologie et personnaliser vos rapports

De nos jours, on peut rester en contact les uns avec les autres par un simple appel téléphonique, courriel ou clic de souris. Certes, la connectivité rend le commerce plus efficient, mais la facilité et la rapidité avec lesquelles il est possible d’effectuer des achats et des transactions prennent souvent le pas sur l’établissement de véritables relations. Or, peu importe le secteur d’activités, des rapports personnalisés revêtent encore une grande importance. Donc, même si la technologie présente des avantages indéniables, de petites entreprises prospèrent grâce à leur capacité d’induire un sentiment d’unicité et d’appartenance chez chaque client et associé.

Affronter les obstacles

Le démarrage et l’exploitation d’une petite entreprise comportent des défis; même les propriétaires d’une petite entreprise très prospère en témoigneront. Ce ne sont pas les obstacles rencontrés ou les échecs subis qui comptent, mais plutôt la façon dont on les gère et les surmonte. N’oubliez pas que les propriétaires de petite entreprise qui obtiennent le plus de succès sont ceux qui savent transformer chaque erreur en occasion d’apprentissage et d’expansion afin de concrétiser leur vision.

POURSUIVONS LA CONVERSATION

Si vous pouviez lancer une petite entreprise, quelle forme prendrait-elle? Nous vous invitons à publier un commentaire ci-dessous.

Avertissement

Les opinions et les points de vue exprimés dans cet article sont ceux de l’auteur et ne représentent pas nécessairement ceux de CPA Canada.

À propos de l’auteur

Tony Canapini, CPA, CA

Pendant plus de 25 ans, Tony a travaillé dans des sociétés de télécommunications et de services financiers. Il a ouvert en 2008 son petit cabinet spécialisé dans les services-conseils en finance et en gestion, le développement d’applications mobiles et le redressement d’entreprises.