Propriétaire ou locataire – 2e partie

Faut-il rester locataire ou devenir propriétaire? Voici certains facteurs financiers à évaluer et quelques autres considérations à prendre en compte.

Dans la première partie, nous avons énuméré certains coûts et avantages de la propriété. Nous aborderons ici certains coûts et avantages de la location, ainsi que deux mesures financières à prendre en considération.

AVANTAGES DE LA LOCATION

  • Il coûte en général moins cher de louer que d’acheter (voir « Ratio prix/loyer » ci-dessous).
  • Les locataires bénéficient d’une plus grande liberté que les propriétaires, pour la mobilité; c’est un facteur important si vous prévoyez voyager beaucoup ou travailler à l’étranger.
  • La location est avantageuse si vous n’avez guère d’argent pour une mise de fonds, ou si vous ne répondez pas aux exigences de la simulation de crise, qui ferait monter les taux d’intérêt.

Désavantages de la location

  • Vous n’avez pas les mêmes droits qu’un propriétaire.
  • Le propriétaire peut décider de vendre l’immeuble.
  • Votre loyer va augmenter.
  • Vous ne trouverez pas toujours un logement qui vous convient dans le quartier qui vous intéresse.

DEUX MESURES FINANCIÈRES CLÉS

Mesure financière n° 1 : le ratio prix/loyer

Ce ratio vous aide à déterminer s’il est préférable de louer ou d’acheter, en fonction des coûts du logement dans votre ville. (Les coûts d’achat et de location varient énormément à l’échelle du pays.) La formule est la suivante :

Ratio prix/loyer = prix courant moyen d’un bien immobilier / (loyer moyen x 12)

Supposons que vous envisagez d’acheter un appartement de 250 000 $ et que louer un appartement comparable dans la même ville coûte 1 200 $ par mois. Le ratio prix/loyer serait de 17,36, soit : 
250 000 $ / (1 200 $ x 12).

Après avoir fait le calcul, vous constatez où il se situe dans les fourchettes suivantes :

  • si le ratio est inférieur ou égal à 15, il est souvent préférable d’acheter que de louer;
  • si le ratio se situe entre 16 et 20, il est habituellement préférable de louer que d’acheter;
  • si le ratio est supérieur à 20, il est sans doute nettement préférable de louer.

Il s’agit d’une bonne mesure pour déterminer s’il est plus abordable d’acheter ou de louer dans le quartier qui vous intéresse.

Mesure financière n° 2 : Les coûts du logement en pourcentage de votre revenu

Dans la première partie, nous avons souligné qu’il faut éviter de choisir une maison trop grande ou trop coûteuse, compte tenu de vos besoins. Si la banque vous a proposé un prêt hypothécaire préapprouvé, ne considérez pas ce chiffre comme une indication à suivre pour déterminer combien vous devriez dépenser pour devenir propriétaire. Demandez-vous plutôt combien vous pouvez vous permettre d’emprunter, et faites preuve de réalisme.

Selon une règle empirique courante, vos frais de logement doivent représenter moins de 30 % du revenu brut de votre ménage. Idéalement, il convient de viser un pourcentage inférieur afin de réussir à mettre de côté au moins 10 % de votre revenu brut. Ainsi, pour un ménage disposant d’un revenu brut annuel de 60 000 $, les frais de logement mensuels ne devraient pas dépasser 1 500 $.

Vos frais de logement mensuels doivent englober les éléments suivants :

Paiement hypothécaire ou loyer + impôts fonciers + assurance + services publics + frais de copropriété

En conclusion, pour prendre votre décision, prenez le temps de calculer le total de vos frais de logement avant d’agir.

POINTS À RETENIR

  • Ne considérez pas votre domicile comme un placement. Une résidence n’est pas un régime de retraite.
  • Avant d’acheter, tenez compte du total des coûts qu’entraîne l’accès à la propriété.
  • Si vous envisagez de devenir copropriétaire, pensez à la hausse des frais de copropriété et aux cotisations spéciales.
  • Tenez compte du ratio prix/loyer dans le quartier qui vous intéresse.
  • Faites en sorte que le total de vos frais de logement ne dépasse pas 30 % de votre revenu brut.
  • Comme locataire, s’il revient moins cher de louer que d’acheter, établissez un virement automatique mensuel pour mettre de côté la différence.
  • Tenez compte à la fois des raisons financières et non financières qui motivent la décision d’acheter ou de louer.

POURSUIVONS LA CONVERSATION

Que faire d’autre pour prendre une décision éclairée avant de décider d’acheter ou de louer? Donnez-nous votre point de vue ci-dessous.

Avertissement

Les opinions et les points de vue exprimés dans cet article sont ceux de l’auteur et ne représentent pas nécessairement ceux de CPA Canada.

À propos de l’auteur

Davin Stachoski, CPA, CA

Davin is a tax accountant and CPA Canada Financial Literacy volunteer.