Propriétaire ou locataire – 1re partie

Faut-il rester locataire ou devenir propriétaire? Voici certains facteurs financiers à évaluer et quelques autres considérations à prendre en compte.

Mythe : « Mieux vaut acheter que louer. »

Vous avez sans doute déjà entendu ce conseil, et certains vous diront sans hésiter que louer, c’est jeter son argent par les fenêtres. Alors, faisons le point pour nuancer et déterminer si vous avez avantage à acheter ou à louer, selon les circonstances.

LES AVANTAGES DE LA PROPRIÉTÉ

L’accès à la propriété apporte certains avantages :

  • Vous bénéficiez d’une situation stable, qui vous apporte la tranquillité d’esprit; votre domicile vous appartient
  • Vous n’êtes pas exposé aux décisions d’un propriétaire susceptible d’augmenter le loyer ou de vendre l’immeuble
  • Vous êtes obligé d’épargner en remboursant le prêt hypothécaire
  • Vous êtes libre de réaménager ou de rénover votre domicile
  • Vous possédez un actif dont la valeur (dans l’idéal) s’apprécie avec le temps
  • Vous pouvez souscrire un emprunt supplémentaire sur la valeur nette du bien immobilier, au besoin
  • Vous êtes libre de posséder des animaux de compagnie

L’ENSEMBLE DES COÛTS DE LA PROPRIÉTÉ

Oui, l’acquisition d’un bien immobilier peut vous apporter des avantages financiers, mais ils ne seront pas forcément à la hauteur de vos attentes, déduction faite des dépenses courantes :

  • coûts d’achat ou de vente et commissions de courtage immobilier
  • réparations et entretien 
  • intérêts hypothécaires
  • impôts fonciers
  • services publics
  • assurance habitation
  • assurance prêt hypothécaire (SCHL)

À ces dépenses courantes peuvent s’ajouter d’autres coûts éventuels : aménagement paysager et entretien de la pelouse, ameublement, achat ou remplacement d’électroménagers, et ainsi de suite. Les copropriétaires ne sont pas en reste, car ils doivent tenir compte de la hausse des frais de copropriété et des éventuelles cotisations spéciales. Autre facteur à prendre en considération : le coût d’opportunité, puisque vous consacrez votre mise de fonds à l’achat d’un bien immobilier au lieu de placer la somme ailleurs. 

Bref, prenez soin de chiffrer l’ensemble des coûts avant de signer l’acte de vente. 

AUTRES FACTEURS À PRENDRE EN COMPTE

Combien de temps resterez-vous?

En général, il n’est guère avisé d’acheter si vous prévoyez déménager dans les prochaines années, en raison des coûts élevés de toute opération immobilière; sachez aussi que dans les premières années de l’amortissement du prêt hypothécaire, ce sont surtout les intérêts qu’on rembourse. En plus, la volatilité à court terme du marché immobilier peut aussi jouer contre vous. La règle des cinq ans est utile : si vous prévoyez rester moins de cinq ans, songez plutôt à louer. 

Pensez aux effets d’une hausse des taux d’intérêt

Les taux d’intérêt sont faibles depuis des années, mais ils pourraient bien monter. Tenez compte de l’incidence qu’aurait une hausse des taux sur vos paiements hypothécaires.

Le quartier avant tout

La maison est-elle bien située? Voilà un facteur capital dans la décision. 

Vous avez sans doute entendu dire qu’une maison, c’est le principal actif de la plupart des ménages. Il est vrai que c’est souvent le cas, mais considérer son domicile comme un placement n’est guère judicieux sur le plan financier. En définitive, une maison coûte en général plus d’argent qu’elle n’en rapportera, déduction faite des dépenses qu’elle occasionne et des coûts de vente. En fait, les gains réalisés sur la vente sont habituellement inférieurs aux attentes; vous pourriez même perdre de l’argent, tout compte fait.

Il ne s’agit pas de décourager ceux qui pensent devenir propriétaires; ces renseignements visent simplement à les faire réfléchir à l’ensemble des coûts à prendre en considération. Enfin, si vous décidez d’acheter, évitez de choisir une maison trop grande ou trop coûteuse, compte tenu de vos besoins. D’habitude, plus la maison est grande, plus les coûts montent.

POURSUIVONS LA CONVERSATION 

Quels sont les points clés à prendre en compte avant de décider d’acheter ou de louer? Donnez-nous votre point de vue ci-dessous.

Avertissement

Les opinions et les points de vue exprimés dans cet article sont ceux de l’auteur et ne représentent pas nécessairement ceux de CPA Canada.

À propos de l’auteur

Davin Stachoski, CPA, CA

Davin is a tax accountant and CPA Canada Financial Literacy volunteer.